L'urgence climatique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3681 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Changement climatique : l’urgence, moteur d’une crise prématurée ?

Par Philippe de Casabianca
Du Cefic – European Chemical Industry Council
l’Observatoire Publié par l’Observatoire International des Crises® (OIC)
Magazine de la communication de crise et sensible | Publication www.communication-sensible.com - © 2009 Tous droits réservés par les auteurs

PUBLICATION
ObservatoireInternational des Crises www.communication-sensible.com

2/9

Avec le vote du paquet climatique1 en décembre dernier par le Parlement européen, la tension s’est quelque peu apaisée ces derniers temps. Mais préparation de la conférence des Nations Unies à Copenhague oblige, nul ne doute que les sirènes de l’urgence vont à nouveau déferler, tentant de saturer l’espace de communication encore disponible.Occasion de revenir sur quelques discours qui ont animé les débats relatifs au changement climatique.

En décembre dernier, le Président Sarkozy a reçu, par affiche interposée, un pot de peinture à la façon d’Andy Warhol. L’effigie revisitée en icône psychédélique, Greenpeace France le poussait à agir pour trouver une solution au changement climatique, lui qui assurait la présidence du Conseilde l’Union Européenne : sur les murs du métro parisien, Nicolas Sarkozy décorait malgré lui des affiches avec un jeu de couleur inédit et le slogan « Yes You must ». Et dans le reste de l’Europe, un collectif d’associations écologistes maintenait la pression montrant dans le Financial Times un homme d’affaires en train de se noyer à cause de la montée des eaux supposée être causée par leréchauffement climatique. Heureusement, le paquet climatique a été voté, avec ça et là du contentement et des frustrations. Mais l’Union Européenne s’estime en bonne position pour aborder les négociations de Copenhague en décembre prochain avec le sentiment du devoir accompli. Urgence donc : la crise climatique avait fait passer tous les clignotants au rouge: si on ne fait rien, les conséquences duchangement climatique seront dramatiques ; les dérèglements observés ne sont qu’un avant goût des cataclysmes qui n’attendent qu’un peu plus de négligence des humains pour se ruer sur nous et nous emporter. Une video a aussi fait le tour de l’Europe (The big ask), montrant des hommes politiques en train de se noyer, empêtrés dans leurs dossiers et insensibles à la réalité du changement climatique… « Soyezpréparés » et vite ! Notre propos n’est pas d’analyser les fondements scientifiques du changement climatique ou de ses causes, mais d’appréhender les clés, pas toujours très neuves, de la communication qui en ont agité récemment les débats. A proprement parler, s’agit-il vraiment de communication de crise ? Ce n’est pas tout à fait certain bien qu’on y trouve quelques éléments. La question peut eneffet se poser en ce sens où le débat climatique n’est pas une surprise : le processus législatif et politique est relativement connu, un certain consensus scientifique s’est fait jour et tout cela suit à peu près son cours. Pas toujours d’effets à court terme dans le cas du changement climatique et du public européen, on n’est décidément pas dans la crise usuelle. Certes, on n’est jamais àl’abri d’invités de la dernière heure à la table des négociations, tel Obama qui semble pouvoir changer la donne après Georges Bush, ou telle
1

Il s’agit de textes législatifs adoptés par l’Union européenne en vue de s’adapter au changement climatique et d’augmenter les réductions de gaz à effet de serre pour l’après 2012.

Magazine de la communication de crise et sensible © 2009

PUBLICATIONObservatoire International des Crises www.communication-sensible.com

3/9

inflexion technocratique en faveur de telle ou telle autre solution de limitation des émissions de gaz à effet de serre. Si l’on estime donc faire ici face à une communication de crise, ce n’est donc pas en réaction à une incontrôlable surprise, mais bien parce que la crise est elle-même brandie comme argument de...
tracking img