L'utilisation des tics dans les pays en developpement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2218 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’ACCES ET L’UTILISATION DES TICS DANS LES PAYS EN DEVELOPPEMENT

INTRODUCTION

Selon Pierre Lévy, le processus d'émergence de l'espèce humaine, l'hominisation, n'est pas terminée : après l'Homo sapiens voici l'Homo communicans qui évolue dans le nouvel espace des savoirs[1]. Dans le monde d’aujourd’hui il est quasi impossible de vivre sans tenir compte des nouvelles Technologies encommunication. Si pendant une grande partie de l’histoire de l’humanité, l’expression orale était le mode de communication le plus important, il y a eu des bons considérables à ce sujet. Premièrement l’avènement de la forme d’écriture que nous connaissons aujourd’hui qui a été d’une certaine manière une révolution fondamentale dans l’histoire de la communication humaine. Et le monde virtuel qui est l’unedes plus grandes réalisations de la période moderne et post moderne. Il est difficile et même impossible aujourd’hui de travailler, d’avoir des relations sociales normale sans utiliser les NTICS. En même temps qu’ils facilitent notre vie, nous avons développé une relation aliénante avec les technologies des communications qui laissent à voir une grande dépendance entre nous et ces divers appareilsqui nous servent de moyens de communication. A travers les lignes qui suivent, je vais essayer de voir comment les pays en développement ont investie ce milieu économique et communicationnel qui devient indispensable à leur fonctionnement aujourd’hui. Cette analyse se portera plus particulièrement sur les systèmes éducatifs qui sont l’un des secteurs les plus influencé par la venue des TICS sur lemarché mondial. J’analyserai plus particulièrement le cas d’Haïti. A l’intérieur du texte j’essayerai de répondre à la question à savoir si le développement et l’accroissement rapide des TICS dans les pays dits développés, et l’accroissement des écarts de développement qui existaient déjà au niveau des ces pays ne vont pas conduire à un marquage encore plus grand entre les pays qui sont bienembarqué dans le monde virtuel, et les autres qui n’ont pas les moyens pour prendre « le fusée de l’informatique » ?

L’analyse de l’accès au TICS de point de vue globale

Dans un rapport Publié par l'UIT en mars 2009, intitulé «Mesurer la société de l'information» offre une analyse du plus haut intérêt sur la façon dont la société de l'information évolue aux niveaux mondial et régional ainsi quepar pays. Il utilise le nouvel indice UIT de développement des TIC (IDI) qui mesure le niveau de développement des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans 154 pays du monde et compare les progrès réalisés entre 2002 et 2007 en ce qui concerne la réduction de la fracture numérique. Il s'agit avant tout de fournir des indicateurs clairs que les décideurs et autresresponsables pourront utiliser pour évaluer le développement de leur propre pays dans le contexte général.

Le rapport confirme des estimations précédentes de l'UIT selon lesquelles, fin 2008, le monde avait atteint des niveaux sans précédent en ce qui concerne l'accès aux TIC: on comptait en effet plus de 4 milliards d'abonnements de téléphonie mobile et 1,3 milliard de lignes téléphoniques fixes. Etprès d'un quart des 6,7 milliards d'habitants de la planète utilisaient l'Internet. Toutefois, ce rapport à également souligné des différences importantes entre ce qui concerne le niveau de développement des TIC d'une région à l'autre, ainsi qu'entre pays développés et pays en développement.

Il montre que le nombre d'internautes dans le monde continue de croître rapidement, on observe des écartsimportants entre pays développés et pays en développement. Par exemple, plus de 40% des Européens ont accès à l'Internet contre seulement 5% d'Africains. Dans le même temps, l'accès haut débit se généralise. Fin 2007, plus de 60% des internautes avaient des connexions large bande et environ 85 pays (essentiellement développés) avaient déployé des réseaux IMT-2000/3G.

Dans ce rapport on...
tracking img