L'utopie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (312 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’utopie

l On reconnaît le nom grec topos qui signifi e « lieu ». Le préfixe
« u » peut renvoyer à deux préfi xes grecs : le préfi xe privatif ou,
dans ce cas « utopie »désigne un non-lieu, ou le préfixe eu et,
dans ce cas, le mot désigne un lieu heureux.

L’association des deux sens permet de défi nir ainsi l’utopie
comme un monde idéalet heureux dans un non-lieu,
c’est-à-dire qui ne saurait exister.

L’utopie est un récit qui suit des règles précises.
Son action se situe dans un lieu clos sur lui-même etisolé du monde,
souvent une île ou un lieu inaccessible (les montagnes où se
cache l’Eldorado de Candide).

Cette clôture du lieu permet de mettre en scène un
mondeautonome qui, privé du contact avec
notre monde, a développé sa propre organisation, ses propres
valeurs et ses propres règles.

L’utopie donne donc à voir un monde miniature,comme dans une bulle, qui mime le monde réel mais
avec une différence fondamentale : il inverse nos
règles pour mieux en démontrer l’inanité.

L’utopie présente un doublevisage : elle propose et
expérimente un monde meilleur,
mais dans le miroir qu’elle tend, le lecteur y voit aussi la critique
de son propre monde. Sa fonction est donc avanttout critique.

Même si des utopies ont été écrites avant le XVIe siècle, on
peut dire que c’est Thomas More qui fonde le genre en écrivant,
en 1516, L’Utopie. Du XVIe auXVIIIe siècle, les écrivains (Rabelais,
Montesquieu, Voltaire...) qui pratiquent l’utopie tendent à
démontrer qu’il peut exister une organisation sociale autre,
bénéfi que àl’homme et dont celui-ci ferait bien de s’inspirer
s’il veut réformer son propre monde. Le passage par le littéraire
permet ainsi une réfl exion philosophique et politique.
tracking img