L accompagnement df2

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1612 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Jean Pierre Le Bris
Groupe AMP 104405

PRESENTATION DE L’ETABLISSEMENT ET DU SERVICE

E.H.P.A.D (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) sous statut associatif. Situé en milieux rural cet établissement crée en 1957 accueillait à l’origine vingt deux personnes. Agrée au titre de l’aide sociale en 1970. Création d’un groupement d’intérêts économiques en 1995 etregroupement avec deux autres établissements. Signatures des conventions tripartites en 2001. En 2004, création d’un service appelé « Villas » qui fait passer la capacité d’accueil de cinquante à quatre vingt un résidents plus trois chambres d’hébergement temporaire.
Le service des «Villas » est un service qui reçoit des personnes souffrant de la maladie d’A1zheimer ou d’une maladie apparentée. Vingt cinqrésidents sont hébergés de façon permanente Le service peut également accueillir deux personnes en accueil de jour.
Le service des « Villas » de part la spécificité des personnes accueillies fonctionne avec plusieurs objectifs et missions spécifiques.
On peut citer par exemple :-Créer une dynamique par des projets variés -S’adapter aux attentes du public et aux capacités restantes -Développerl’animation à visée thérapeutique - créer une ambiance conviviale.
Un certain nombre de valeurs sont défendues tel que l’écoute, la patience, l’adaptation. L’équipe se compose d’agents d’aides soignantes, d’aides médico-psychologiques et d’agents de services. Ils ont pour mission de mettre en œuvre dans leur accompagnement les objectifs définis ci-dessus. D’autres personnes interviennentponctuellement dans l’accompagnement des personnes résidentes des «Villas », une animatrice, un psychologue, un musicothérapeute, un zoothérapeute, et bien sur les infirmières ou les médecins pour ce qui concerne les soins et les diagnostics médicaux.

JOURNEE TYPE

La prise de poste du matin coïncide généralement avec le réveil de certains résidents. Comme pour n’importe quelle personne, le réveil est unmoment important. Il conditionne parfois la qualité des relations de la journée. Je rentre donc dans la chambre du résident que j’accompagne avec discrétion et courtoisie. Je commence systématiquement comme il se doit par un bonjour souriant et je demande si la personne à passé une bonne nuit et ce que la personne communique verbalement ou pas. Je m assure que la personne ne soit pas souffrantepar l’observation de son comportement et je vérifie également qu’elle ne soit pas souillée. Si c’est le cas la priorité est de mettre la personne en situation de confort. En règle générale, j’installe la personne sur les toilettes, je refais le lit tout en dialoguant avec le résident.
C’est ensuite la prise du petit déjeuner et des médicaments du matin. La prise des médicaments- est soigneusementcontrôlée je reste près du résident pour m’assurer qu’ils soient bien pris. J’accompagne plusieurs résidents pour le petit déjeuner, mon travail consiste soit à donner le petit déjeuner si la personne n est pas en capacité de le faire elle-même, soit à stimuler cette personne pour lui permettre de maintenir ses acquis. Dans tout les cas, l’accompagnement se fait avec un échange permanent dans lacommunication, qu’elle soit verbale ou non. Cette communication passe par l’explication de chaque gestes, par exemple lors de la toilette «  Mme … je baisse votre culotte, Mme …je retire votre protection, Mme je passe le gant de toilette sur vos fesses »…etc. C’est une prise en compte de la personne accompagné en tant qu’être humain à part entière. Après le petit déjeuner j’interviens auprès desrésidents pour la toilette. En fonction du jour de la semaine, ou du souhait des personnes, différents types de toilettes peuvent être proposée douche, bain thérapeutique, toilette au lavabo, ou parfois toilette couchée si la pathologie le nécessite. Tout comme pour le petit déjeuner plusieurs types d accompagnements sont possibles en fonction du résident accompagné. Lorsque cela est possible...
tracking img