L acide sulfurique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4808 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dossier de Chimie :
L’acide sulfurique

Table des matières 

I. Introduction
II. Histoire et évolution au cours du temps
III. Structure et propriétés
IV. Fabrication
V. Utilisation et rôle dans la vie courante
VI. Règles de sécurité lors de sa préparation et de son utilisation
VII. Importance économique
VIII. Pollution de l’environnement

I.IntroductionSaviez vous que l'acide sulfurique est l'acide le plus employé dans l'industrie ? Que H2SO4 est utilisé pour fabriquer nos habits synthétiques ? Et que, dans le temps, on donnait au vitriol (son ancien nom) la propriété de faire la pierre philosophale ?
L'acide sulfurique... un nom si impressionnant pour nous quand nous étions enfants ! Mais qu'est-il réellement ? Quel est son histoire ? A quoisert-il en plus d'avoir un rôle dans l'industrie textile artificiel ?
Et aussi, un problème d'actualité, quel est son impact sur l'environnement ?
C'est dans ce dossier que vous trouverez toutes les réponses à ces questions en plus de bien d’autres informations.
Bonne lecture

II. Histoire et évolution au cours du temps

L’acide sulfurique a été découvert au 8 siècle par le chimiste etalchimiste arabe Ibn Hayyan de Jabir appelé Geber. Au 9e siècle, le médecin et alchimiste persan Al-Razi d'Ibn Zakariya (Rhazes), a obtenu la substance après distillation sèche des minerais (la distillation sèche consiste à chauffer un solide pour le purifier ou séparer ses différents constituants en produisant des composés liquides ou gazeux qui peuvent ensuite se resolidifier)) comprenant sulfate defer (II) heptahydrate, FeSO4 • 7H2O, et sulfate d'en cuivre (II) pentahydrate, CuSO4 • 5H2O. Donc, une fois chauffés, ces composés se décomposent en oxyde de fer (II) et oxyde d'en cuivre (II), dégageant l'eau et trioxyde de soufre, qui se combinent pour produire une solution diluée d'acide sulfurique.
Au 13e siècle, Albertus Magnus (Albert Le Grand, entre autre chimiste et alchimiste germanique)reprend dans certain de ses ouvrages ce procédés de fabrication de l’acide sulfurique.
Au 17ème siècle, le chimiste Allemand-Hollandais Johann Glauber prépare l acide sulfurique en brulant du soufre en même temps que le salpêtre (nitrate de potassium, KNO3). Pendant que le salpêtre se décompose, il oxyde le soufre, qui se combine avec de l'eau pour produire l'acide sulfurique. En 1736, àLondres, un pharmacien, a utilisé cette méthode pour commencer la première production à grande échelle de l'acide sulfurique.
En 1746 à Birmingham, John Roebuck a adapté cette méthode pour produire l'acide sulfurique. Il a utilisé un processus appelé la chambre de plomb, ce qui a permis une industrialisation efficace de la production d’acide sulfurique. Après plusieurs améliorations, cette méthode estdemeurée la norme pour la production d’acide sulfurique pendant presque deux siècles.
L'acide sulfurique créé par le processus de John Roebuck a seulement approché une concentration 35-40%. Le chimiste français Joseph-Louis Gay-Lussac et le chimiste anglais John Glover ont amélioré le processus et augmenter le rendement jusqu’à atteindre 78%. Cependant, la fabrication de certains colorants etd'autres processus chimiques exigent un produit plus concentré. Tout au long du 18ème siècle, ceci a pu seulement être fait après distillation sèche du minerai avec une technique semblable à celle de Rhazes. Pyrite (le bisulfure de fer, FeS2) a été chauffé pour ensuite donner du sulfate du fer (II), FeSO4 a ensuite été oxydé par chauffage, pour former du sulfate de fer (III). Celui-ci une foischauffé à 480°C s’est décomposé en oxyde de fer(III) et trioxyde de soufre, qui ensuite mis dans l’eau donne de l acide sulfurique. Cependant ce processus étant trop couteux il n’a pas pu être réalisé à grande échelle.
Aujourd’hui tout le monde utilise le procédé de contact de l’acide sulfurique inventé par Peregrine Phillips pour en produire.

L’acide sulfurique portait aussi le nom de vitriol ou...
tracking img