L art sous henri iv et louis xiii

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2333 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L’ART SOUS HENRI IV ET LOUIS XIII

Le règne d’Henri IV et surtout celui de Louis XIII relèvent d’une époque troublée, au cours de laquelle les rois, et Richelieu lui- même, n’imposent qu’avec difficulté l’autorité de l’Etat aux princes conspirateurs et aux gentilshommes turbulents. Une époque riche en aventures individuelles et en drames, mais marquée surtout par des œuvres d’une variété, d’unepoésie et d’une fantaisie si étourdissante que les critiques de l’avenir parleront d’un « premier romantisme » puis d’une « France baroque ».
L’un des intérêts et l’un des charmes de l’histoire de toute l’Europe occidentale et centrale, mais plus particulièrement de celle de la France, tient au fait qu’il ne s’y trouve guère d’époque, depuis le haut Moyen Age, où la pensée, les arts et leslettres ne soient d’une grande richesse. Les décennies qui s’étendent de la fin des guerres de Religion jusqu’au début du règne personnel de Louis XIV ne font pas exception. « Notre siècle me semblait aussi florissant et aussi fertile en bons esprits qu’ait été aucun des précédents », proclame Descartes. Il l’est effectivement et si bien qu’il se trouve marqué, dans l’ordre intellectuel, par unerévolution non seulement comprise, mais voulue. L’époque antérieure est jugée « gothique », c'est-à-dire barbare. Toute la science apparaît à refaire. Ou mieux, à faire.

I- L’URBANISME, L’ARCHITECTURE CIVILE ET L’ARCHITECTURE RELIGIEUSE :

Ce siècle va faire de l’art français, disciple émancipé de l’école italienne, un maître pour l’Europe, commence et s’achève avec les règnes de roisbâtisseurs parmi les plus entreprenants que la France ait comptés.
Avec Henri IV, c’est le royaume tout entier qui est en chantier. Cela apparaît nettement dans les entreprises de l’Eglise et dans celle de l’Etat. L’impression générale est également que l’on a jamais construit autant de demeures nobles en France que pendant la première moitié de du XVIIème siècle, comme si la paix civile revenue, lesconstructions différées pour cause de troubles avaient été toutes ensembles mise en train.
Cette impression est peut être trompeuse. Le style « Louis XIII » n’est q’un poncif abusivement utilisé pour dater les constructions. Le style Louis XIII date en réalité du XVIème siècle.

1- L’Etat :

La montée en puissance de l’Etat au cours du XVIIème siècle a eu d’importantes conséquences dans ledomaine de l’architecture. L’urbanisme et l’architecture publique se développent dans la mouvance de l’Etat. Celle-ci s’étend à la doctrine architecturale, et c’est peut être le fait le plus nouveau : le classicisme français est une esthétique officielle.

L’urbanisme :

La fin de la guerre civile marque à Paris le début d’une fièvre de construction, telle que ses habitantsn’en n’ont jamais connue, et n’en connaîtront plus avant le règne de Napoléon III.
C’est alors que rois et reines offrent aux Parisiens de leur temps et à ceux de l’avenir le Pont- Neuf, la place Dauphine, la place Royale, le mail de l’Arsenal, le Cours-la-Reine, les jardins du Luxembourg, le jardin des Plantes, et des hôpitaux : Saint Louis, la Pitié et la Charité, dus à Marie de Médicis, Bicêtre, dûà Anne d’Autriche.
Sans marquer la capitale de leur personnalité autant que le font les rois et les reines, les deux grands ministres contribuent à son embellissement, chacun dans un style différent.
Le comportement de Sully évoque celui de Gaston d’Orléans. Ses centres d’intérêt sont situés en province bien plus qu’à Paris. Toutefois étant grand maître de l’Artillerie, il réside à l’Arsenal de1599 à 1610. Il en fait restaurer les bâtiments, et l’extérieur de son hôtel demeurera jusqu’à nos jours sans subir pratiquement de transformation. Chez Richelieu, le serviteur de l’Etat l’emporte sur le grand seigneur. Il possède un château à Rueil, il s’en fait bâtir un à la lisière du Poitou, et il y fait commencer la construction d’une ville. Mais il ne trouve pas le temps de s’y rendre...
tracking img