L education sentimentale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (876 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 juin 2015
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION :
Le réalisme est un mouvement littéraire du XIX’s qui se caractèrise par la grande précision de l’histoire et le grand nombres de détails. Toutes les classes sociales sont étudiées.Ces romans ont pour but d’étudier la sociète et la nature humaine. Flaubert est un auteur réaliste pessimiste. Il écrit L’éducation Sentimentale en 1869. Le chapitre 6 de la partie 2 décrit larévolution à travers le personnage de Frédéric. Nous pouvons donc nous demander en quoique passage est représentatif de la figure de l’anti-héros. Dans un premier temps nous verrons que c’est un personnage endécalé avec son temps et ses désirs pour ensuite voir qu’a travers ce personnage aux valeurs médiocres, la révolution est tournée en dérision.

I. Un personnage en décalé avec ses désirs
A. Unromantique désabusé
- personnage animé par ses pulsions : retrouvailles bestiales avec Rosanette « il lui saisit la taille » + phrases exclamatives, la maréchale ne répond pas, elle est complice.
- Il y a uneéllipse de la L6-7. —> suggestion du rapport amoureux
- Frédéric assouvit ici un désir frustré, en effet il est contraint par les circonstances : Mme Arnoux ne viendra pas au RDV. Il va donc souillerl’image de Mme Arnoux. «  pour mieux outrager son âme en Mme Arnoux »
- Oxymore « raffinement de haine » L25, Frédéric va montrer une bassesse d’âme, il la haït et peut être veut-il l’imiter avecagacement quand il fait référence au raffinement. De plus, a la L27, il parle de l’autre pour désigner Mme Arnoux —> mépris, nie l’amour qu’il ressent envers elle, il capitule.
- L27-29 : garconnière décoré: cela rappelle les efforts que Fred a fait pour l’aménager pour Mme Arnoux « logement préparé pour l’autre », il avait pensé aux fleurs, à la guipure et aux pantoufles. —> personnage pitoyable etpathétique.
- L32 : il étouffe ses larmes et ment a rosanette et peut-être à lui-même. —> montre sa douleur et sa frustration —> le masque tombe. Dernière phrase s’addressait à Mme Arnoux.
-...
tracking img