L etranger

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1520 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L'ÉTRANGER : MEURSAULT FACE AU PLAIDOYER DE SON AVOCAT.
ALBERT CAMUS.
  
Camus ( 1913 – 1960, décédé dans un accident de voiture ). Son père, ouvrier algérien, meurt pendant la bataille de la Marne dans la première guerre mondiale. Il grandit dans un quartier pauvre d'Alger, il fait des études de philosophie. En 1939, il se rend à Paris et termine son premier roman : « L'étranger » qui serapublié en 1942. Pendant la guerre, il entre dans la clandestinité et participe pleinement à la résistance. Il devient célèbre en 1947 avec son roman la peste. En 1957, le prix Nobel de littérature consacre son œuvre mais meurt 3 ans après dans un accident de voiture.
 
L'œuvre de Camus est marquée par deux thèmes principaux : le sentiment de l'absurde et la révolte. Il a le thème de la mort aucœur de sa vie. En effet, dans son enfance il a été atteint de tuberculose ce qui a fait contempler le caractère fragile de l'existence. C'est de là que naît le sentiment de l'absurdité de l'existence. Ses romans affirme la nécessité de l'amour des autres, de la solidarité, qui sont le seul moyen de lutter contre la mort. Meursault le héros de l'étranger est indifférent au monde et ne parvient pas àdonner de sens à son existence. Au contraire, le docteur Rieu, le narrateur de la Peste trouve dans le combat contre l'épidémie de peste une façon de combattre l'absurdité de l'existence. Son attitude est l'attitude d'un homme révolté, celle de Camus lui-même, qui trouve dans la vie, dans la nature et dans l'homme, des raisons d'espérer, le sentiment de l'absurde permet ainsi de revendiquer uneliberté essentielle.
 
|I : Un personnage décalé : le sentiment d'étrangeté au Monde. |
|1 : Un personnage solitaire et décalé.  |
|2 : La polyphonie du texte. |
|3 : Un personnage incompris. |
|II : Le sentiment de l'absurde, condition de l'existence humaine |
|1 : Une existence sous le signe de l'incommunicabilité. |
|2 : Le jugement humain comme entrave à la liberté individuelle. |
|3 : L'indifférence : un personnage trop lucide ? |
| |

Camus n'appartient pas au mouvement existentialisme mais on retrouve certaines des problématiques du mouvement dans ces œuvres. La montée du fascisme marque la fin de l'humanisme, ainsi que la seconde guerre mondiale ont joué un rôle très important dans le développement de l'absurde qu'on retrouve également chezIonesco et Beckett. La seule certitude est celle de la mort.
 Au sentiment de la solitude et à l'expérience du désespoir s'oppose l'exaltation de la vie dans un contexte de sensation ( ombre, odeur, lumière ). La tension est constante entre lyrisme et de désespoir, entre ennui et vitalité. Cette tension aboutie à une volonté d'agir, de mener un combat contre l'oppression, et de croire encore en unesolidarité future.
→ Comment à travers son personnage de Meursault, Camus montre-t-il l'absurdité de la condition humaine ?
 
Meursault s'est rendu coupable d'un crime sans en connaître véritablement le motif. Il semble assister en spectateurs à son propre procès, retranché en lui-même devant la réquisitoire du procureur qui lui reproche son insensibilité au moment de la mort de sa mère,...
tracking img