L'opposition syrienne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1653 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
CONSEIL DE
L'UNION EUROPÉENNE

Bruxelles, le 27 février 2012 (28.02)
(OR. en)
6943/12

COMAG 16
PESC 240
COHAFA 19
SY 7
RÉSULTATS DES TRAVAUX

du:
en date du:
n° doc. préc.:
Objet:

Conseil
27 février 2012
6938/12 COMAG 15 PESC 237 COHAFA 18 SY 6
Syrie
– Conclusions du Conseil

Les délégations trouveront en annexe les conclusions du Conseil sur la Syrie, telles que leConseil les a adoptées le 27 février 2012.

_______________

6943/12

DG K 2

feu/DD/iv

1

FR

ANNEXE
CONCLUSIONS DU CONSEIL SUR LA SYRIE
1.

L'Union européenne est de plus en plus horrifiée par l'évolution de la situation
en Syrie, où le régime poursuit son impitoyable répression à l'encontre de la
population civile et ses violations systématiques et généralisées des droits del'homme.
L'UE est particulièrement préoccupée par les informations faisant état d'attaques
brutales menées par les forces armées syriennes à Homs et déplore le nombre
important de morts parmi les civils. L'UE souligne que les personnes responsables des
violences perpétrées sur le territoire syrien auront à répondre de leurs actes. L'UE
demande une nouvelle fois qu'il soit mis finimmédiatement à la violence. Nous
engageons le président Assad à faire cesser immédiatement les massacres de civils,
à ordonner le retrait de l'armée syrienne des villes assiégées et à quitter le pouvoir afin
de permettre une transition pacifique dans l'intérêt de son pays.

2.

L'UE condamne tous les assassinats de civils désarmés, dont trois journalistes dans
la ville de Homs. Elle rappelle qu'ilincombe aux autorités syriennes de garantir la
sécurité des journalistes présents sur leur territoire. La presse doit se voir accorder la
liberté d'accès nécessaire afin de jouer le rôle essentiel qui est le sien, à savoir fournir
des informations indépendantes sur les événements qui se déroulent en Syrie, sans
avoir à craindre la violence ou la répression.

3.

L'UE réaffirme qu'elle estvivement préoccupée par la dégradation des conditions
de vie de la population civile syrienne dans les régions touchées par les troubles.
Les autorités syriennes doivent s'employer sans attendre à atténuer les souffrances de
la population, à respecter et protéger les blessés et les malades, à garantir un accès sans
entrave aux soins médicaux, sans exercer de discriminations ou de représailles, età s'abstenir de tout acte d'intimidation à l'égard des personnes qui fournissent une
assistance médicale. L'UE demande au gouvernement syrien et à l'ensemble des parties
de respecter pleinement l'impartialité et l'indépendance des organisations et des
travailleurs humanitaires. Elle condamne avec fermeté les attaques illégales perpétrées
à l'encontre de membres du personnel médical etd'installations médicales portant
l'emblème du Croissant-Rouge. Les autorités syriennes doivent mettre un terme
immédiat à toutes les violences. Elles doivent également faire en sorte que le personnel
des organisations humanitaires puisse accéder librement et sans entrave aux hôpitaux,
afin qu'il puisse fournir en temps utile une aide humanitaire aux personnes qui en ont
besoin. L'UE salue lesefforts déployés par les pays voisins pour accueillir des réfugiés
syriens ayant fui les violences en Syrie. L'UE continuera d'apporter son soutien afin de

6943/12
ANNEXE

DG K 2

feu/DD/iv

2

FR

leur garantir des conditions de vie dignes. L'UE salue le fait que la coordinatrice des
secours d'urgence, Mme Valérie Amos, compte se rendre en Syrie pour demander
à toutes les partiesd'autoriser un accès impartial à l'aide humanitaire et la création du
forum humanitaire syrien.
4.

L'UE accueille avec satisfaction la tenue de la première réunion du Groupe des amis
du peuple syrien, qui a eu lieu le 24 février à Tunis, ainsi que les résultats de ses
travaux, qui sont reproduits dans les conclusions de la présidence, dont l'objectif est de
renforcer le consensus de la...
tracking img