L´inconnue

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (594 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
L´inconnue
Il y a quelques années que je voyageais régulièrement dans le TGV « Paris-Marseille » pour des raisons de travail. J´aimais ces voyages, parce que chaque fois on avait l´occasion depasser un bon moment et de rencontrer des gens intéressantes qui faisait le même voyage. Le paysage sur ce trajet est magnifique. On part de la capitale et chaque kilomètre qu´on s´éloigne de Paris onpense qu´on peut déjà respirer un peut mieux, même qu´on est encore au bord du train.
J´avais l´habitude de prendre un café au « Train Bleu » à la gare de Lyon avant de partir. Assis dans un des vieuxfauteuils je me sentais toujours comme un petit homme du 19ième siècle qui part en voyage pour rejoindre son amour dans le sud.
Ce jour d´automne étais comme les autres et après avoir pris mon caféje commençais à rêver de mon voyage qui m´emmenait cette fois pas à Marseille, mais à Cannes. Un voyage d´affaires, évidemment, mais je pensais aussi aux soirées sur les quais de Cannes, mangeant deshuîtres et en buvant un bon verre de Beaujolais.
Tout à coup je fus réveillé par une voix qui m´annonçait que mon train avait changé de quai. Alors je pris mon bagage et je me mis à marcher.Enfin, après quelques minutes de confusion je l´eus trouvé. Arrivé au train et après avoir déposé mes valises je voulais m´assoir à ma place quand tout à coup une femme avec des yeux clairs comme un bleuciel d´été passa sous ma fenêtre et me sourit. Je la regarda, elle me regarda, je sourit, puis elle partit…
C´était comme un coup de foudre. Tout mon voyage je pensais à cette femme aux yeux clairs etaprès six heures de voyage je n´avais pas encore pu l´oublier. Après avoir rangé mes valises je allai vers les quais du vieux port pour manger les huîtres, pour boire du Beaujolais et aussi pourl´oublier.
Presque arrivé au port une jeune femme me demanda si je connaissais un bon restaurant dans le coin. Elle avait des yeux clairs comme un ciel bleu d´été. C´était la fille que j´avais vu à...
tracking img