M, gringo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2105 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Liberté de Parole

La liberté de parole semble un droit acquis dans notre société développé. Pourtant, rien ne peut être plus vrai de la réalité. Ce droit est attaqué par plusieurs groupes pour plusieurs raisons différentes. Mais qui à raison? Doit-on abolir la liberté de parole, la contrôler ou bien la laisser libre? Ce sujet suscite énormément de controverse et la majorité des acteurs sonttrès passionnés face à ce sujet. C’est pourquoi avant d’aller plus loin il est important de prendre un recul et d’analyser les faits.

Pour commencer, il faut savoir spécifiquement ce qu’est la liberté de parole et quel est son statut ici et ailleurs. Au Canada, la liberté de parole garanti par la constitution. Pourtant, elle n’est pas absolue. En effet, ce droit vient avec des normes socialeset légales. Ces normes viennent en grande partie du système britannique. Ainsi, un groupe dont le but est de propager la haine envers un autre groupe peut se faire taire ici. Autrement dit, il ne peut pas se cacher derrière la constitution. Contrairement, au États-Unis, tous peuvent jouir de liberté de parole peu importe le motif. La seul raison légale pour éteindre les paroles est si ces dernièresreprésentent un danger clair et présent.
D’autres pays tel que la Chine, la Korée du Nord, l’Iran ou le Zimbabwe sont, selon l’opinion occidentale, beaucoup plus mal en point. Si vous avez la malchance d’être citoyen d’un de ces pays, vous n’avez pas ce droit.

Ensuite, d’autres groupes qui tentent de la bâillonner? Et bien récemment, la Palestine a tenté de rendre la diffamation religieuseillégale selon les Nations-Unis. Aussi le procès de Geert Wilder, un diplomate européen qui est présentement en cour pour avoir créer un documentaire anti-islamique.

De l’autre coté de la guerre, certains groupes abusent cette liberté. Généralement, les groupes comme le Klu Klux Klan et autres organisations invoquent la liberté d’expression pour continuer à propager la haine. Par contre, lesgouvernements responsables et leur peuple semble aussi vouloir encourager la liberté de parole mais pour les bonnes raisons qui sont de garder une société ou l’opinion est libre à chacun et le gouvernement est légitime.

Donc, le problème social est qu’une grande partie de la population ne jouit pas de liberté de parole et que plusieurs groupes tentent de l’empêcher dans le reste du monde.Ensuite, le défi est d’assurer la liberté de parole pour nous et les pays qui ne l’ont pas.
À première vue, la théorie de Karl Heinrich Marx semble supporter les pays comme la Chine car on dit que ce pays est communiste. Pourtant, Marx aurait en œil très critique sur la politique chinoise. Donc pour commencer, dans le marxisme, l’infrastructure est la base de tout, même qu’elle donne l’idéologieau peuple en question. Pour ce, il faut l’éliminer. Dans un pays comme la Chine, les structures politiques et économiques ne font qu’un. De ce fait, il crée l’illusion de communiste. Pourtant, contrairement au marxisme, il existe quand même des rapports de dominance et d’exploitation. La différence entre le capitalisme est que le coupable est le gouvernement lui-même. Donc la polarisation desclasses dans ce système existe, il s’agit du prolétariat et du gouvernement. Voilà une bonne raison pour le gouvernement de vouloir éteindre la liberté de paroles. Pour tenter de garder la masse soumise sous les bourgeois (ou dans ce cas, le gouvernement). Enfin, la responsabilité et les solutions des problèmes sociaux appartiendraient aux structures politiques et économiques.

Le premier facteursocial face à la liberté de paroles est le gouvernement, donc structurel. En effet, dans ces pays, la dictature gouvernementale n’a aucun intérêt à donner le droit de parole à sa population. C’est ainsi que ces pays réussissent un merveilleux tour de magie. Déguiser un système capitalisme en système communisme et tromper sa population. Comme dans le capitalisme, les employés on l’impression...
tracking img