M le maudit

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1363 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Synopsis

1931, Allemagne, les berlinois sont inquiets, un tueur en série sévit depuis quelques mois, assassinant de petites filles. L’inquiétude des mères de famille réprime les paroles relatant les méfaits de cet homme que les enfants s’amusent à chanter dans les cours de récréation.
C’est alors que Elsie Beckman rentrant de l’école est abordée dans la rue par un homme qu’elle décide desuivre alors quelle ne connaît pas son identité. Ce dernier lui achète un ballon a un marchant ambulant aveugle tout en sifflotant un air de Peer Gynt. Un peu plus tard, Berlin s’éveille au drame lorsque la presse et la radio révèle la découverte d’une nouvelle victime attribuée au maniaque tueur d’enfant.
C’est alors que le commissaire Lohman décide de passer vigoureusement à l’action, il faitprocédé à de nombreuses rafles qui n’aboutissent qu’à désorganiser la pègre locale. Celle-ci lassée d’être importunée décide à la demande de leur chef Schrantex de retrouver le criminel. Tandis que la police utilise des procédés scientifiques, la pègre elle, fait surveiller la ville par les mendiants et les clochards. C’est alors qu’un jeune voyou prend le criminel en filature tandis que ce derniers’apprêtait à commettre un nouvel assassinat et réussit en le bousculant a imprimé un M sur son manteau, marque préalablement écrite à la craie sur la paume de la main.
Se sachant découvert M se réfugie dans un immeuble administratif après la fermeture de ce dernier. Le chef de la pègre décide de monter un véritable coup de main et ses hommes s’introduisent alors dans l’édifice, l’un d’eux déguisé enpolicier facilite l’accès et neutralise le concierge. Bien que caché M se trahira par un bruit lorsqu’il tente d’ouvrir une porte attirant ainsi l’attention des mafieux qui le traquent depuis des heures. Il est alors capturé, mais un gardien parvient à prévenir les autorités. Les truands s’enfuient avec M sauf l’un d’eux trop occupé à essayer d’entrer dans la salle des coffres. Ce dernier estarrêté par la police et avoue la véritable raison de cette opération, il révèle également que M est détenue par la pègre et qu’il a été emmené dans une usine désaffectée. La mafia s’érigeant en tribunal écoute M qui explique son cas. Les spectateurs le condamnent alors à mort et sont prêts à l’exécuter sur le champ lorsque la police arrive sur place et s’empare de M qui sera alors traduit devant unvéritable tribunal.

Introduction

Fritz Lang naît à Vienne en , issu d’une famille bourgeoise il étudie la peinture et l’architecture, profession qu’exerce son père et à laquelle il est destiné par ce dernier. Après un voyage en Moyen Orient, il rentre en Europe où il découvre le cinéma à Bruges puis s’installe à Paris, il sera contraint d’en partir en 1914à cause de la guerre durant laquelle ilest blessé sur le front italien et la termine alors à l’arrière dans un hôpital à Vienne. C’est alors qu’il écrits es premiers scénarios, tout d’abord pour Joe May qui les rejette puis pour Otto Rippert . Parallèlement, il fait son début de réalisateur sous les ordres d’Erich Pommer.
Son premier film important sera les araignées qui malgré un certain succès se verra écourté de deux volets. En1922, il réalise les 3 lumières, sa réussite lui assure alors son indépendance. En 1931,il écrit M, le maudit en collaboration avec Théa Von Harbour, sa seconde épouse. Ils écriront ensemble jusqu’en 1933. En effet dès cette année le succès de ses films impressionne les nazis qui songent à lui comme réalisateur officiel du troisième Reich. Convoqué par Goebbels, il s’entend proposé une collaborationflatteuse alors même que son dernier film le testament du docteur Mabuse vient d’être interdit. Le soir même, il prend un train pour Paris, sa femme, elle, prend la carte du parti nazis.
Lang affirme à travers ses films son scepticisme quant au mérite de la république de Weimar, notamment avec la série des docteur Mabuse. En effet, Dr Mabuse le joueur (1922) porte sur Weimar, le...
tracking img