O tourment cage d'oiseau

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1151 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Étape 1 : Plan comparatif du développement
Point de vue : Le sauvage dans les textes de Cartier et de Lahontan n’est pas présenté de la même façon.

|Argument principal 1 |
|En premier lieu, les deux auteurs, Jacques Cartier et Louis-Armand de Lom d’Arce dépeignent deuxdifférents portraits en ce qui concernent |
|le comportement des sauvages qu’ils rencontrent. |
|Sous-argument 1.1 |Sous-argument 1.2 |
|     D’abord, le sauvage présenté par Jacques Cartier, est un être|     Et pourtant, le sauvage de Louis-Armand de Lom d’Arce est |
|autoritaire. Ce trait de caractère se révèle dans l’accoutrement et le |présenté comme un être simple qui n’en demande pas plus pour être |
|discours du sauvage. |heureux. |
|Illustration 1.1|Illustration 1.2 |
|      Le sauvage est décrit vêtu d’une vielle peau d’ours noir et |     Il ne surcharge point des vêtements : « Il vaut bien mieux |
|livrant un une grande harangue. (extrait 15) |aller nu que de suer continuellement sous le fardeau de tant de |
||vêtements les uns sur les autres.»(25) |
|Explication 1.1 |Explication 1.2 |
|     De fait, la vieille peau d’ours noir relève l’autorité du sauvage |     Sans aucun doute, la simplicité du sauvage se traduit tant |
|puisquecet accoutrement impose un pouvoir autoritaire. Qui plus est, |dans le quotidien de sa vie que dans son accoutrement. En effet, |
|le sauvage s’impose encore dans un discours solennel pour montrer sa |contrairement au sauvage de Jacques Cartier, il trouve pénible de |
|suprématie. |s’affubler de tant des vêtements. Il privilégie doncle naturel. |

|Argument principal 2 |
|     Par contre, malgré cette différence d’attitude, c’est au point de vue de la liberté que les deux textes partagent une caractéristique |
|commune.|
|Sous-argument 2.1 |Sous-argument 2.2 |
|     D’une part, le sauvage de Jacques Cartier ne veut pas être restreint|     D’autre part, le sauvage de l’Amérique traduit la civilité |
|et désire avoir le contrôle du monde qui l’entoure.|comme étant de l’esclavagisme. |
|Illustration 2.1 |Illustration 2.2 |
|     Le sauvage étends ses limites : «(…) et puis il nous montrait la |     Il préfère vivre dans un monde imaginaire :«Tu boiras, tu |
|terre, tout àl’entour de nous, s’il eût voulu dire que la terre était à|mangeras, tu dormiras et tu chasseras en repos ; tu seras délivré |
|lui, que nous ne devions pas planter ladite croix sans sa permission.» |des passions qui tyrannisent les Français; tu n’auras que faire |
|(15) |d’or ni d’argent pour être heureux (…)...
tracking img