P.laval

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (349 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Pierre Laval, né le 28 juin 1883 à Châteldon dans le Puy-de-Dôme et mort fusillé le 15 octobre 1945 à Fresnes dans le département de la Seine (actuellement Val-de-Marne), était un homme politiquefrançais.
Plusieurs fois président du Conseil sous la Troisième République, il est, immédiatement après Philippe Pétain, la personnalité la plus importante de la période du régime de Vichy et leprincipal maître d’œuvre de la politique de collaboration d’État avec l’Allemagne nazie.
Ayant puissamment aidé à la fondation de « l’État français », il est vice-président du Conseil et dauphin désigné dumaréchal jusqu’à son éviction soudaine le 13 décembre 1940. Il revient au pouvoir avec le titre de chef du gouvernement, du 18 avril 1942 à son départ de Paris le 17 août 1944.

Nom de naissancePierre Laval
Date de naissance 28 juin 1883
Lieu de naissance France Châteldon (Puy-de-Dôme) (France)
Date de décès 15 octobre 1945 (à 62 ans)
Lieu de décès France Fresnes (Seine) (France)Nationalité française
Parti politique SFIO
Biographie de Pierre Laval
Avocat, député socialiste pendant la Première Guerre mondiale, Pierre Laval passe ensuite à la droite parlementaire.

Il estplusieurs fois ministre et président du Conseil pendant les années 20 et les années 30. Il est écarté du pouvoir en janvier 1936 et garde dès cette date une vive hostilité à l'égard de la IIIèmeRépublique.

La défaite de 1940 fournit à Laval l'occasion de revenir au pouvoir. Il est vice-président du Conseil de juillet à décembre 1940 : il mène une politique de collaboration active avec l'Allemagnenazie. Révoqué et arrêté à cette date, Pierre Laval est libéré à la demande de l'Allemagne et reprend la tête du gouvernement en Avril 1942. Souhaitant la victoire de l'Allemagne, il créé en 1942 leService du Travail Obligatoire (STO) et la Milice en 1943.

Arrêté par les Américains en 1945, il est jugé par un tribunal français, condamné à mort pour haute trahison et fusillé en octobre 1945...
tracking img