R.k. merton

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2339 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Exposé n°4 :

Merton R.K., Éléments de théorie et de méthode sociologiques, Plon, Paris, 1951 et 1964. Extrait portant sur : « Fonctions manifestes et fonctions latentes ».

____

Robert King Merton est un sociologue américain né le 5 Juillet 1910 et décédé le 23 Février 2003.

Il a suivi des études de sociologie à Harvard. Il a d'ailleurs eu comme enseignant durant ses études TalcottParsons, sociologue reconnu pour son approche fonctionnaliste de la sociologie.

Robert King Merton est connu principalement comme étant le fondateur de la sociologie des sciences. Cependant, dans ce passage intitulé « Fonctions manifestes et fonctions latentes », c'est son approche fonctionnaliste de la sociologie que nous allons aborder.
En effet, Robert K. Merton est un des principaux noms dufonctionnalisme, une des théories sociologiques qui a marqué le 20ème siècle. Ce type de regard sociologique tente d'observer et de comprendre les sociétés au travers des institutions qui les composent et les régissent. Ces institutions serviraient de pilier aux comportements de chaque individu grâce à des rôles et des statuts qui lui sont attribués. Les statuts sont définis par la situationsociale de l'individu, son genre ou sa position dans un cercle familial par exemple. Et à chacun des statuts, qui peuvent être attribués à l'individu, sont définis des rôles.
Bien que Merton a joué un rôle important dans l'approche fonctionnaliste et qu'il en est un des principaux noms, lui attribuer la création de ce courant serait une erreur. En effet, des auteurs ont eu recours à cette approcheavant lui. Bronislaw Malinowski l'a utilisée dans son travail anthropologique. Son ancien professeur, Talcott Parsons, a lui aussi eu recours au fonctionnalisme. Robert Merton s'inscrit donc dans ce courant, déjà existant, en y ajoutant ses concepts et sa vision personnelle de ce que doit être le fonctionnalisme.

En effet, dans son analyse sociologique fonctionnaliste des faits sociaux, Mertoncherchera toujours à mettre en évidence les fonctions manifestes et les fonctions latentes de ces faits sociaux.
Ce que R.K. Merton appelle fonction manifeste et fonction latente d'un fait social est basé sur une différenciation de ces deux termes pour lui nécessaire à l'analyse sociologique d'un fait social. La fonction manifeste caractérise les raisons explicites qui pousseront un individu, ungroupe, une institution... à agir sur la société, à interagir avec celle-ci. En d'autres termes, les raisons et les buts recherchés qu'un individu, un groupe, une institution... exprimera si on lui demandait d'expliquer son action.
La fonction latente, quant à elle, caractérise les raisons et les buts implicites, non exprimés et qui peuvent aussi être non voulus, de tout fait de société. Mertoninsistera d'ailleurs beaucoup sur cette notion car, selon lui, sans tenir compte des fonctions latentes, toute analyse sociologique d'un fait social s'en trouvera biaisée.
La fonction manifeste pourrait être en quelque sorte ce que tout œil serait capable de voir, les apparences qui donneraient les prémices d'une compréhension sociologique d'un fait social. La fonction latente permettrait à un œilplus avisé, capable de la déceler, d'aller au delà de ces apparences (fonctions manifestes) et de comprendre ainsi la réalité, dans sa globalité, des motivations et des répercussions d'un fait social donné.
On peut d'ailleurs lire dans le préambule à ce texte que « l'apparition d'une catégorie de fonctions dites latentes permet de saisir immédiatement la part de langue de bois dans le discourshumain et d'aller très vite au delà de la rationalisation du comportement humain ». Merton insiste sur ce fait qui est que n'importe quel phénomène social a plus de sens que ce que lui accorderait un raisonnement purement logique du comportement humain.
Merton nous dira donc que tenir compte des fonctions manifestes et des fonctions latentes permettra d'éviter aux sociologues de faire une...
tracking img