Religion=secte?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1596 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les religions sont elles des sectes ?

Sommaire :

I : Définitions 5

II : Problématique 6

III : Les religions sont elles des sectes ? Oui 6-8

IV : Les religions sont elles des sectes ? Non 9

V : Réponse à la problématique 10-11

VII : Conclusion 12

VIII : Bibliographie 13

4
I : Définitions

Sectes :

Au sens ancien, il s'agit d'une brancheséparée d'une religion. Tel le christianisme, issu du judaïsme.
Au sens actuel, on définit ainsi un groupement, déclarant ou non des objectifs religieux, dont l'idéologie totalitaire et les comportements liberticides portent atteinte à la fois aux droits de l'homme, aux lois et à l'équilibre social.
D’après le Petit Larousse 1971, une secte est un ensemble de personnes qui ont la même doctrine ou unensemble de personnes qui se sont détachées d'une communion religieuse, ce terme n'avait donc aucune connotation à l'époque, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui car le mot secte à désormais un sens négatif.

Religions :

Ensemble de croyances et de dogmes définissant le rapport de l'homme avec le sacré.

5
II : Problématique

Quelles différences peut-on trouver entre une secte et unereligion ?

Afin de répondre à cette problématique, séparons le sujet en deux parties en montrant d'une part que les religions sont des sectes et d'autre part qu'elles ne le sont pas.

III : Les religions sont elles des sectes ? Oui

Le christianisme tirant ses origines du judaïsme et les autres grandes religions monothéistes ayant des origines plutôt inconnues, mystérieuses qui s'inspiraientsurement d’autres religions, nous pouvons alors dire que les grandes religions monothéistes sont, à l'origine, des sectes qui ont atteint le grade de religion grâce aux déclarations du pouvoir politique.
Telle l'église de scientologie, considérée par certains états comme une religion mais par d'autres comme une secte. (Elle est reconnue comme religion en Suède, au Portugal et au Venezuela grâce aupouvoir politique) Cependant, cette soi-disant religion fait payer a ses fidèles absolument tout (comme les ouvrages considérés comme religieux, des cours, des tests de scientologie, etc…), telle les taxes prélevées par l'église catholique au moyen âge.

Entretien :

L'abbé Raymond Prévost de l'église saint André nous dit :
« Une secte est une groupe qui a pour but de couper de la famille,de la vie, de la société et de s'enrichir au dépens des fidèles.
Mais au contraire, une religion est une ouverture d'esprit, un reliment à dieu. »
Dans cette optique d'ouverture d'esprit et de dévotion, ne peut-on pas voir une coupure de la vie extérieure ?
Le but de l'église catholique n'est elle pas de nous endoctriner afin de nous manipuler, telle le Pape déclarant que l'utilisation depréservatif augmente les risques d'attraper des maladies sexuellement transmissible ou que le viole est une péché moins grave que l'avortement.

6
Nous pouvons aussi revenir sur les faits passés de l'église telle les croisades ainsi, nous pouvons dire que le plus grand génocide, c'est la religion elle même, il n'y a cas voir les innombrables morts (plusieurs millions) qu'il y a eu et qu'il y atoujours au nom de dieu et pourtant dieu n'est il pas censé être amour ???
(Autre exemple : Certains groupes de l'église telle que l'inquisition ont torturé et tué de nombreuses personnes pour des paroles ou des écrits considérait comme hérétique)
(L'Inquisition : c'est en France qu'elle est née. L'Église avait essayé de réduire les hérétiques par des violences. Malgré la brutalité de l'Église,l'hérésie renaissait et se développait, vivante protestation dressée contre les absurdités du dogme. C'est alors que la Papauté imagina l'institution inquisitoriale, destinée dans son esprit à détruire toute hérésie et à obtenir par la force la conversion des Juifs et des incroyants, dans le but avoué d'affermir le catholicisme romain. Elle y fut aidée par les rois et la plupart des puissants...
tracking img