S'engager est-ce renoncer à sa liberté

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (270 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Engagement et liberté semblent s’opposer. Mais, qu’est-ce qu’une liberté sans action et toute action ne suppose-t-elle pas un engagement ? Queserait une liberté absolue sans attache ? exister c’est s’engager. S’engager, c’est risquer ou s’exposer et c’est dans l’action proposer des valeurs quivalent comme exemples offerts à l'humanité. Pour Sartre, liberté, action et engagement sont étroitement liés. En effet, la liberté ne se réaliseque dans l'action. Être libre, c'est être libre d'agir. Celui qui ne fait rien ne préserve pas sa liberté mais, au contraire, la gaspille. Parailleurs, l'action ne se réalise que dans l'engagement envers autrui. Agir, en effet, ce n'est pas faire n'importe quel geste sans conséquence, mais c'estme situer par rapport aux autres, m'impliquer dans un contexte social, bref, m'engager.


[Toute promesse faite à autrui m'oblige à renoncer àune part de ma liberté. Tout engagement me lie, et ce qui me lie me prive de ma liberté. Lorsque je contracte une dette morale ou légale envers uneautre personne, j'ai des obligations envers elle et je ne suis plus libre de mes actions.]
Tout engagement crée des obligations
Un engagement avaleur de loi
L'engagement est un lien
[Il n'y a de liberté possible que si l'on s'engage dans un lien avec autrui. M'engager envers quelqu'un,ce n'est pas m'enchaîner à lui mais, au contraire, choisir librement de remplir mes responsabilités à son égard. L'engagement envers autrui es