V.hugo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (472 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Une ouverture pathétique, émouvoir et prendre parti.

Etymologie :Pathétique du grec «pathos» c’est-à-dire la passion, la souffrance
Un texte appartient au registre pathétique quand il cherche àémouvoir, à attendrir par l’expression exacerbée des sentiments. Il évoque des situations douloureuses, des malheurs.
Il cherchera à susciter l’émotion chez le lecteur. Cette émotion peut être une finen soi. Il peu aussi avoir une autre fonction, amener le lecteur à réagir, face à une injustice par exemple.

Procédés

Une énonciation caractérisée par l’emploi du « JE » pour exprimer lasouffrance, Point de vue interne => identification du lecteur au personnage.
Les interjections, les exclamations et les interrogations qui témoignent du bouleversement du locuteur :
- Condamné à mort !…toujours courbé sous son poids !
Ah ! ce n'est qu'un rêve ! - Hé bien !
Les champs lexicaux de la douleur, de la souffrance, de la mort, de la fatalité (douleur, terreur, pitié)
Le champ lexical del’idée du temps : semaine, année, jour, heure, minute, autrefois, maintenant.
L’opposition passé / présent met en valeur la souffrance. Le présent engloutit le passé.
Un texte rythmé par desoppositions qui trouvent leur essence dans la construction du texte,
Autrefois…………. j'étais libre.
Maintenant je suis captif.
et le retour de l’exclamation - Condamné à mort ! Trois fois, comme un leitmotiv,expression de l’obsession par l’idée de la mort à venir.
L’hyperbole, la gradation pour amplifier l’expression de cette douleur. Cette gradation se retrouve sur le plan du rythme, renforcée parl’anaphore.
Voilà cinq semaines que j'habite avec cette pensée, toujours seul avec elle, toujours glacé de sa présence, toujours courbé sous son poids !
Chaque jour, chaque heure, chaque minute avait sonidée
Une horrible, une sanglante, une implacable idée !
Je n'ai plus qu'une pensée, qu'une conviction, qu’une certitude : condamné à mort !
Les images émouvantes : comparaisons, métaphore,...
tracking img