W ou le souvenir d'enfance fiche de lecture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1445 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
W ou le souvenir d'enfance de Georges Perec

W ou le souvenir d'enfance est, avec je me souviens, l'une des variations de Georges Perec autour de l'autobiographie. D'origine juive polonaise, il a perdu ses parents lors de la Seconde Guerre mondiale. Une partie de sa famille – dont sa mère – fut exterminée dans les camps nazis, et son père fut tué sous l'uniforme français lors del'invasion des troupes d'Hitler. Perec ne s'est jamais remis de cette double perte ; la reconstruction d'une histoire personnelle impossible, la reconstitution d'une intimité passée et traumatisante sont pour lui des questions vitales et omniprésentes dans l'ensemble de son œuvre.
W ou le souvenir d'enfance est sans nul doute l'une de ses plus grandes réussites. Perec accomplit le tour de force defaire passer quelque chose de son errance affective, une douleur tue derrière les jeux et les rêves de l'enfance, au moyen de procédés tout à fait originaux. Dans cette zone trouble de son histoire, où l'auteur lui-même perd pied, s'ourdit le piège d'une révélation progressive de la réalité barbare des camps derrière les fantasmes de l'enfance, étrangement plus expressives que la quêteautobiographique typique, menée à partir de réminiscences et d'indices concrets supposés objectifs. Le texte est un récit croisé, alternant une fiction (un chapitre sur deux en italiques) et un récit autobiographique en apparence très différents. L'autobiographie commence par ces mots « je n'ai pas de souvenirs d'enfance »

Le récit de fiction raconte comment un homme, Gaspard Winckler, doitaffronter un passé qu'il croyait oublié dans les ruine de l'île de W, près de la Terre de Feu, pile dédiée au sport exaltant de règles humiliantes dont l'application dépend parfois de la bonne volonté des juges. Ce récité GP l'avait écrit à 13 ans. Il l'a reprit pour W. En réalité le récit de fiction est divisé en deux parties. La première partie c'est la partie concernant Gaspard Winckler. La seconde,c'est la description de l'île de W et les habitudes de vie des athlètes. Les deux récits de fictions sont séparés par des pages blanches et des « ... » : l'histoire de Gaspard Winkler est donc une histoire inachevée.
La partie fictive du roman commence lorsque Gaspard Winkler, le héros, résidant alors dans une ville d'Allemagne, reçoit une lettre mystérieuse lui proposant un rendez-vous.Entre la fiction et l'autobiographie, toutes deux narrées à la première personne, chapitre après chapitre, un rapport se noue. Diffus, il s'installe, jusqu'au terrible dénouement.

Nous verrons donc à travers cette fiche de lecture, une première partie abordant les aspects autobiographiques de ce livre, puis l'analyse d'une seconde histoires fictives qui pourrait au premier abord paraîtreutopique mais se révèle tragique. Enfin nous verrons comment ces deux histoires qui paraissent si différentes sont enfaite complémentaires et très étroitement liées.

W ou le souvenir d'enfance, l'autobiographie d'un homme dépourvu de souvenirs.

La première phrase de l'autobiographie de GP, met en évidence une absence quasi-total de souvenir, « Je n'ai pas de souvenirs d'enfance ».
Paradoxalpour une autobiographie. La définition du « je » dans la narration est difficile ; paradoxal donc aussi qu’une autobiographie est en général une affirmation d’identité, alors que W semble être plus une quête initiatique.
Bien que ce livre soit autobiographique par beaucoup d'aspects, par rapport aux modèles qui on cours, c'est une autobiographie profondément atypique et d'une nouvelle forme.Tout d'abord ce récit est une autobiographie par sa forme : la première personne du singulier, le présent de narration ainsi que tout les éléments qui peuvent amener à affirmer qu'il s'agit d'une autobiographie (dates, lieux etc... )
La vie de Perec débute par une absence d’histoire, par un vide, celui de la perte de ses parents à l’âge de six ans. Cette absence d’histoire sera l’élément phare...
tracking img