Y a-t-il des questions auxquelles aucune science ne répond ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3334 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Votre réflexion ne devait pas se limiter à énumérer les différentes questions auxquelles la science ne peut répondre. Mais bien chercher les limites de la science, les domaines qui lui sont inaccessibles. De fait, il s'agissait aussi de définir la science et les différents objets des sciences.
La troisième partie peut être différente et dépend de la logique de votre raisonnement.

IntroductionDe nos jours, la science a pris une place importante et semble être le gage d'une véritable connaissance. Ainsi, pour appuyer l'efficacité d'un produit, les publicités n'arrêtent pas de mettre en évidence le "prouvé scientifiquement". A l'origine, ce que nous appelons aujourd'hui science n'était pas séparée de la philosophie et l'appellation "philosophie de la nature" couvrait le domaine dessciences de la nature actuelles. L'étymologie du terme fait apparaître d'ailleurs la généralité du mot : "science" vient du latin scientia qui désigne le savoir en général. Ce mot a pris bien sûr un sens spécifique au fur et à mesure de l'histoire. Il s'applique maintenant à des connaissances qui reposent sur des critères de vérification à travers expérimentation. A l'inverse d'autres domaines, lascience recherche l'objectivité. Le savoir qu'elle prône est détaché de tout point de vue personnel. Si on parle de la science dans son unité pour évoquer la similitude des méthodes, il semble que le pluriel s'impose quand on réfléchit aux domaines d'application de ces méthodes : la physique étudie le mouvement et l'espace, la chimie la qualité des objets, l'astronomie les corps célestes, lesmathématiques les nombres, etc... Il semble qu'il y ait autant de sciences qu'il y ait d'objets d'étude différents. Mais toutes ces sciences couvrent-elles la totalité des réalités ? Le sujet porte ici sur la possibilité pour la science de tout connaître, de tout élucider. Le terme "question" renvoie à une interrogation qui porte sur quelque chose que l'on ne connaît pas, qui nous est obscur et quidemande soit une explication soit une réfutation. Il faut donc s'interroger sur le type de questions que l'homme peut formuler et sur l'origine même du questionnement de l'homme. Les sciences peuvent-elles répondre à des questions de valeur, de sens ? Ne sont-elles pas limitées dans leur approche du réel ? De plus, est-il profitable de toujours obtenir des réponses à toutes nos questions ?

Lessciences permettent de connaître tous les champs du réel

1. La science comme moyen d'investigation rationnel du réel
Les sciences apparaissent justement comme un moyen de connaître de manière rationnelle le monde qui s'offre à nous. Devant le monde que nous ne connaissons pas, nous posons toujours la question de savoir la cause des choses et cette attitude est symbolisée par l'enfant qui posetoujours la question "pourquoi ? " Or, la science s'offre comme une recherche discursive des causes selon le principe de causalité. La science a expliqué une chose, répondu à une question quand elle réussit à dégager les causes et à ramener les choses à une loi de fonctionnement. C'est pourquoi Gaston Bachelard identifie l'activité de la science avec la recherche de réponse à une question dans Laformation de l'esprit scientifique : "Pour un esprit scientifique, toute connaissance est une réponse à une question."
Puisque les questions peuvent porter sur des domaines très différents, le champs du réel est découpé selon des sciences aux interrogations spécifiques : les questions portant sur la nature dans son aspect inanimé sont dévolus à la chimie et à la physique, la vie est étudiée par labiologie et la physiologie, les hommes par les sciences humaines telles que la sociologie, la psychologie ou l'histoire, l'univers à l'astronomie,etc...

2. Chaque chose a une cause que les sciences peuvent trouver
Pour savoir si les sciences ont réponse à tout, il s'agit de savoir si le monde sur lequel porte les questions s'offre à l'explication par les causes.
Leibniz cherche à montrer...
tracking img