Y a-t-il un besoin de religion ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1157 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Y A-T-IL UN BESOIN DE RELIGION ?

La religion est une caractéristique de l’humanité. Des rites de l’Homme de Cro-Magnon aux multiples cultes d’aujourd’hui, on perçoit qu’elle existe dans toutes les sociétés depuis la naissance de la culture. Les religions sont à la base des peuples, c’est donc un besoin pour eux qu’elle soit présente, tant par l’habitude mais parce qu’elle est nécessaire à lanaissance des groupes et des sociétés. Le besoin c’est ce qui est indispensable à l’existence quotidienne, c’est ressentir la nécessité de quelque chose… Mais y a-t-il un besoin de religion ? Nous verrons comment l’homme à un rapport vital et secondaire avec elle.

La religion est la meilleure direction pour surmonter les épreuves de la vie, d’où le besoin vital. Elle est « l’opium du peuple», Marx en la critiquant démontre par ses propos son importance. Ce rapport à la drogue illustre la nécessité : la religion maintient en vie l’individu, elle lui apporte le bien-être, le soulagement et l’oubli face aux souffrances de la vie. Sans elle, il ne peut continuer à vivre et à supporter les poids de son existence. Sans la religion, l’homme est en manque et il est face à sa misère. Marxfaisait ici référence aux ouvriers du IXe siècle et à leurs conditions de travail déplorables, l’individu n’était plus qu’une bête de travail, et la religion était sa seule manière d’oublier et de penser à autre chose qu’à sa souffrance. Mais elle plus que ça encore, elle donnait un but à sa vie tourmentée et malheureuse.
L’humanité a toujours été en recherche de projets pour sa destiné, afind’avoir un moteur de vie. L’homme ne peut errer sans dessein, il se retrouverait perdu et égaré. C’est la religion donne un but à son existence, la foi qu’elle lui procure le fait avancer et persévérer. Le peuple juif attend depuis plus de 4000 ans la venue du messie, sans doutes ni craintes car c’est la foi à travers Dieu qui les faits continuer. Kierkegaard dit d’ailleurs que « la foi est […]l’incertitude objective maintenue fermement dans la passion de l’intériorité, laquelle est […] le rapport à la plus haute puissance ». La foi reste obscure et indescriptible, mais tellement profonde pour les croyants qu’ils persévèrent à croire en leurs destinés sans preuves objectives. Ils croient au sens de leur vie avec et grâce à Dieu, au mystique de Dieu.
Car il ne faut pas omettre que l’être humainest aussi à la recherche de cette mysticité, du sacré de l’existence. Il veut garder une notion d’étrange, d’inexplicable face aux mystères de la vie : inexplicable scientifiquement car c’est Dieu qui en est la cause. « Le sacré, qui transcende ce monde-ci mais qui s’y manifeste et, de ce fait, le sanctifie et la rend réel », Eliade met l’accent sur ce besoin de croire au sacré, car cette notionmystique prouve en quelque sorte l’existence de Dieu, ou l’idée d’un être supérieur qui nous encadre, l’humain a peur de l’idée de vide ou de néant, et ce mystique qui conduit à Dieu lui est rassurant et vital pour continuer, encore à croire à son existence.

Aujourd’hui alors que l’athéisme semble de plus en plus se confirmer dans la société, on remarque pourtant qu’une vie d’areligieux secaractérise par des structures religieuses, des rites… Comme des rites de passages : le baccalauréat, le mariage civil, ou fêtes à connotation de culte. Il existe même de nos jours le baptême civil, qui se fait à la mairie. Si certaines caractéristiques religieuses semblent être restées dans les mœurs c’est qu’elles y ont leur utilité. Car l’homme est à la recherche d’un cadre qui permet destructurer sa vie, de faire le point, de voir ou il en est grâce donc aux rites de passages, au baccalauréat il commence sa vie d’indépendance, avec le mariage, sa vie de famille… C’est encore un réflexe pour lui, mais un réflexe utile qui empêche un certains trouble morale.
Mais la vie religieuse a aussi ses avantages au niveau social, car elle est synonyme de vie en communauté… Chrétienne,...
tracking img