Y a-t-il un principe d'ordre dans les pensées de blaire pascal ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1289 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Pensées sont les papiers d'un mort, un livre posthume inachevé. Quand on découvre le livre pour la première fois, il ne semble être qu'une succession de notes couchées sur papier à la « va-vite », fusant comme fusent les idées dans une tête. Plus la lecture avance, et plus l'on décèle de contradictions, de paradoxes. Certes, comme on l'a vu dans la question 1, cela s'inscrit dans une démarcheargumentative qui vise à persuader, mais il ne faut pas non plus détacher le propos de son auteur: Pascal était un génie doté d'une intelligence exceptionnelle, et la complexité des Pensées est telle que l'on peut aussi y voir la profondeur de sa façon de voir le monde, comme s'il avait couché son cerveau sur papier. Seulement les Pensée poursuivaient un but précis: ramener les athées vers lareligion chrétienne.

En effet, le but poursuivi est tout de suite posé dans la première liasses (Ordre) où l'on peut voir quelques ébauches de plan (Fr. 4). L'écriture à première vue chaotique de Pascal a donc bel et bien une fin définie dès le début. De plus, Pascal était sur la fin de sa vie et était de plus en plus malade et faible: il savait qu'il ne lui restait que peu de temps et qu'ilfallait donc aller à l'essentiel et être également le plus efficace dans ses propos.
Comme on l'a vu dans la question 1, Pascal nous offre en fait une argumentation complexe et rigoureusement précise. De plus, la moitié des Pensées était déjà classée par groupes d'idées (les liasses) en fonction de fonction dans le livre, de leur place dans l'argumentation et de leur visée. Hélas l'autre moitié dulivre, nommée dans cette édition « Papiers découpés en attente de classement » prouve qu'il n'a malheureusement pas eu le temps de terminer son travail de rangement.
Seulement Pascal était, bien avant d'être un apologiste ou théologien, un scientifique chevronné, un génie dépassé par sa propre intelligence et qui a donc besoin, pour s'y retrouver, d'ordonner sa pensée, et donc ici également cellelecteur. Dans son argumentation il s'appuie sur la littérature, les sentiments (Question 1), mais également à la science, c'est-à-dire la raison, sans doute afin de toucher ainsi le plus de monde. Dans le fragment 10 de la liasse Ordre, il explique la démarche du livre: « (...) il faut commencer par contrer que la Religion n'est point contraire à la raison », s'en suivra une « attaque » plussentimentale afin de « faire souhaiter aux bons qu'elle fût vraie puis montrer qu'elle est vraie ». Il veut donc clairement passer par une phase plus scientifique.
On voit donc déjà que Pascal possède une grande maîtrise de soi: il sait ce qu'il doit dire et comment il peut convaincre. Il est conscient de sa supériorité intellectuelle qu'il va manier comme un instrument efficace.

Tout d'abord,on peut constater la démarche scientifique présente dans la globalité du livre. Je m'explique: l'argumentation de Pascal prend la forme d'une démonstration. L'hypothèse première est la suivante: l'homme est moins malheureux avec Dieu que sans Dieu. Pour cela, il passe par une première partie qui va démontrer la « Misère de l'homme sans Dieu » (Fr. 4). Celle première partie repose sur diversexemples qui feront office d'expériences (notamment dans les fragment II à VIII). Quand l'expérience aura confirmé la thèse selon laquelle l'homme est malheureux sans Dieu, Pascal aborde alors une seconde partie axée sur la « Félicité de l'homme avec Dieu » pour enfin répondre à l'hypothèse de base: il vaut mieux, en effet, croire en Dieu. Cette méthode est proche d'un démarche scientifique, c'estcertain. Seulement Pascal n'utilise pas le langage scientifique froid et ennuyeux. Doté d'une éloquence naturelle, son discours est littéraire: drôle, ironique, lyrique, etc...
Néanmoins il investi le lecteur dans l'étude scientifique du comportement de l'homme. Par exemple, dans le fragment 126 sur le divertissement, il décortique les habitudes des hommes pour en donner les causes et les effets....
tracking img