Riquet à la houppe

Une reine accoucha un jour d'un enfant très vilain, qu'une fée dota en contrepartie d'une grande intelligence, et du don de partager cette intelligence avec la femme qu'il aimera. Il prit le nom de Riquet à la houppe, en raison de la touffe de cheveux qu'il avait sur la tête. Quelques années plus tard, la reine du royaume voisin mit au monde deux filles : l'une était merveilleusement belle, mais que la fée dota d'un esprit amoindri, alors que l'autre était vilaine, et à qui la même fée offrit l'intelligence. En grandissant, leurs dons se développèrent, et la belle princesse remarqua que les gens allaient plus vers sa sœur, dont la conversation les charmait.

Triste, elle se retira un jour dans un bois, où elle rencontra Riquet à la houppe : ils se plaignirent tous deux de leurs malheurs, et Riquet proposa à la princesse de l'épouser, puisqu'il pourrait rendre une personne intelligente. Rebutée par son apparence, la princesse ne sut que répondre, et Riquet lui donna un an pour réfléchir. Trop pressée, elle accepta finalement de suite, et étonna la Cour en revenant avec un esprit sans pareil. L'année passa de telle sorte qu'elle oublia sa promesse faite à Riquet, au milieu de tous ses prétendants. Un jour vint, qu'elle vit de grandes préparations se faire pour son mariage : elle confessa à Riquet qu'elle n'était plus résolue à l'épouser, car il était trop vilain, malgré toutes ses qualités. Ce dernier lui révéla qu'il se transformerait un beau prince, si elle l'aimait, tout comme elle avait acquis de l'esprit. Elle accepta alors, et Riquet se transforma devant ses yeux.

Certains disent que Riquet ne s'est pas transformé, mais que l'amour changea la vision que la princesse avait du prince.

...

Lire le document complet

Documents relatifs

  • Littérature

    ...LIVRES ANCIENS ET VARIA Honoré de BALZAC. Les Contes drôlatiques colligez ez abbayes de...

    88 Pages septembre 2010