L’influence du courant romantique

Écrit en plein XIXème siècle, le roman de Musset ne peut être que fortement influencé par le courant romantique qui marque alors la littérature de l’époque, aussi bien dans le théâtre que dans la prose et d’autres formes d’art, telles que la peinture. Rompant avec la période classique, le romantisme remet en question l’harmonie que requiert l’esprit classique, qui veut que l’homme soit l’auteur de régularité, de symétrie. Ainsi, avec la période romantique, on assiste à la naissance de héros de la littérature aux émotions très éloignées d’être bien rangées et définies dans leur esprit, d’une génération de jeunes gens tourmentés, aux questions demeurant sans cesse sans réponses, recherchant la paix et l’apaisement dans la solitude et dans le repos que la nature seule parvient à leur fournir.

« Dieu m’est témoin que je fis tout au monde pour me distraire et pour me guérir. D’abord, toujours préoccupé de cette idée involontaire que la société des hommes était un repaire de vices et d’hypocrisie, où tout ressemblait à ma maîtresse, je résolus de m’en séparer et de m’isoler tout à fait. Je repris d’anciennes études ; je me jetai dans l’histoire, dans les poètes antiques, dans l’anatomie. »

Aussi, ce penchant pour le romantisme se ressent avec force dans le roman de Musset. Le thème de l’histoire d’amour triste et sans lendemain, au cours de laquelle c’est l’homme lui-même qui, par ses doutes et la force de son amour, laisse ses interrogations dévorer le peu de bonheur qu’il a à peine pu toucher du doigt, est une constante de la littérature romantique. Ainsi, la...

Lire le document complet

Documents relatifs