Le vieil homme et la mer

par

Premier jour

Quand le récit commence, le protagoniste, le vieux pêcheur Santiago, n'a pas attrapé de poisson depuis 84 jours. Manolin l’accompagnait auparavant, mais les parents de ce jeune homme méprisent Santiago et ont forcé leur fils à le quitter pour rejoindre un bateau plus prospère. Le vieil homme est abîmé par le temps et le labeur, mais ses yeux, qui ont la couleur de la mer, restent gais et sereins.

            Une fois que Manolin a gagné de l'argent en travaillant avec des pêcheurs plus efficaces que le vieil homme, il propose à Santiago de retourner travailler sur son petit bateau. Le vieil homme refuse, il trouve plus convenable pour le garçon de rester sur le bateau riche. Manolin essaie de le persuader de le reprendre en lui rappelant qu'une fois, après une longue période sans la moindre prise, ils avaient réussi à pêcher un énorme poisson. Le jeune homme regrette en outre que son père soit si obtus. Plus tard, ils s'arrêtent boire une bière à la terrasse d'un café. Un groupe de pêcheurs se moquent de Santiago qui n'y prête pas attention. Manolin convainc Santiago de se laisser offrir des appâts tout frais. Santiago annonce qu'il veut partir au large le lendemain.

            On visite, avec les personnages, la cabane qui sert d'habitation à Santiago. Elle contient le strict nécessaire : un lit, une table, une chaise, un petit coin pour cuisiner, et deux images religieuses en guise de décoration. On comprend à ce moment que le vieil homme est veuf : il a décroché du mur la photographie de sa femme car la...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Premier jour >

Dissertation à propos de Le vieil homme et la mer