Pierre et Jean

By

Guy de Maupassant

Chronologie

 

1850 : Guy de Maupassant naît à Tourville-sur-Arques (Seine-Inférieure, maintenant Seine-Maritime) dans une famille de la petite-bourgeoise. Son père est employé de banque, sa mère, particulièrement lettrée, est l’amie de Gustave Flaubert. L’enfant étudie au lycée impérial Napoléon (devenu lycée Henri-IV), jusqu'à ce qu’en 1860, sa mère, quittant son mari volage, s’installe avec ses deux fils à Étretat, où Guy vit entre mer et campagne, côtoyant paysans et pêcheur. Sa mère cultive son goût pour les lettres, lui fait découvrir Shakespeare, et se montre particulièrement indulgente, le laissant évoluer librement. Maupassant commence à versifier à l’adolescence, alors qu’il s’ennuie au séminaire d’Yvetot où naît son dégoût de la religion. Après avoir été renvoyé pour des vers raillant ses professeurs, il étudie au lycée de Rouen où il s’investit dans des pièces théâtrales. Il devient ami du poète Louis Bouilhet, grand ami de Flaubert dont Maupassant devient le disciple.

1870 : Devenu bachelier ès lettres un an plus tôt, après avoir commencé des études de droit à Paris, Maupassant s’engage comme volontaire pendant la guerre franco-prussienne. À l’issue du conflit il devient commis pour le ministère de la Marine puis en 1878 pour celui de l’Instruction Publique, et ce jusqu'en 1882 et son succès dans les lettres. Parmi ses loisirs figure en bonne place le canotage sur la Seine lors de parties hebdomadaires avec des camarades et de jeunes femmes complaisantes. Il entretient en outre une passion pour la chasse. Flaubert le réprimandera d'ailleurs sur la question de ses activités, jugeant que son jeune disciple ne travaillait pas assez – « Trop de putains ! trop de canotage ! trop d'exercice ! oui, monsieur ! Le civilisé n'a pas tant besoin de locomotion que prétendent les médecins. Vous êtes né pour faire des vers, faites-en ! ». À travers son maître Maupassant rencontrera plusieurs écrivains des écoles réaliste et naturaliste, dont Zola, Tourgueniev, Daudet et Huysmans. Contrairement à Flaubert, Maupassant voyagera beaucoup (Corse, Algérie, Italie, Sicile, Angleterre, Tunisie).

1875 : La Main écorchée, son premier texte publié, un conte fantastique, paraît dans L’Almanach lorrain. Maupassant écrira encore environ trois cents nouvelles.

Inscrivez-vous pour continuer à lire  >


Dissertation à propos de Pierre et Jean