Jean Rézeau

C’est le personnage principal, le narrateur. Il est le fils cadet, le "révolté, l’évadé, la mauvaise tête" de Jacques et Paule Rézeau. Défiant et rebelle, il s’insurge contre les lois familiales imposées par sa mère, qui lui paraissent injustes. De ce fait, il incite ses deux autres frères à se joindre à sa contre-attaque. Il haït tellement sa mère du fait de sa méchanceté, qu’il est allé jusqu’à graver les initiales suivantes sur un arbre dans la forêt : « V.F » qui signifie : « Vengeance à Folcoche ».

Tout au long du roman, il organise de nombreuses mises en scène dans le seul et unique but de nuire à sa mère. Toutefois, il est abasourdi lorsqu’il découvre que sa mère essaye de le faire accuser pour le vol de 1000 francs, en y déposant sournoisement cette somme dans son portefeuille. Déterminé à mettre fin à cette situation, il réunit ses deux autres frères afin de comploter contre Folcoche dans le but de l’empoisonner, mais sans succès.

Toutefois, vers la fin de l’histoire, alors que Jean s’enfuit de la maison pour échapper à sa punition, il se rend chez ses grands-parents maternels. Lors de son séjour, ces deniers lui apprennent que sa mère aussi n’avait jamais eu d’amour familial de la part de ses parents. Dès lors, il réalise que ceci est bien la raison pour laquelle elle souffre, et qu’elle fait souffrir, à son tour, son propre fils.

Lire le document complet

Documents relatifs