Architextualité dissertations et fiches de lecture

  • Intertextualité

    définit l’intertextualité de façon plus large. Dans Palimpseste (Le Seuil), il nomme transtextualité « tout ce qui met [un texte] en relation, manifeste ou secrète, avec d’ autres textes ». La transtextualité inclut quatre types de relations. • L’ architextualité : la relation qu’ un texte entretient avec la catégorie générique à laquelle il appartient. • La paratextualité : la relation d’ un texte avec son paratexte (préfaces, avertissements…). • La métatextualité : la relation de commentaire qui « unit...

    740  Mots | 3  Pages

  • corpus

    de Leipzig) (fr) http://www.spl.gouv.qc.ca/languefrancaise/corpuslexicaux/ Corpus lexicaux québécois - Secrétariat à la politique linguistique] (15 corpus, en juin 2013) Bibliographie (fr) Damon Mayaffre (2002), Les corpus réflexifs : entre architextualité et hyypertextualité ; Corpus, 1, Corpus et recherches linguistiques, Université de Nice. (fr) Équipe DECLIC (2004). Présentation du corpus de référence du français parlé (440 000 mots), par (PDF, 30p) (en) Svartvik J (1990) The London Corpus...

    1502  Mots | 7  Pages

  • corpus

    gouv.qc.ca/languefrancaise/corpuslexicaux/ Corpus lexicaux québécois - Secrétariat à la politique linguistique] (15 corpus, en juin 2013) Bibliographie[modifier | modifier le code] (fr) Damon Mayaffre (2002), Les corpus réflexifs : entre architextualité et hyypertextualité ; Corpus, 1, Corpus et recherches linguistiques, Université de Nice. (fr) Équipe DECLIC (2004). Présentation du corpus de référence du français parlé (440 000 mots), par (PDF, 30p) (en) Svartvik J (1990) The London Corpus...

    1926  Mots | 8  Pages

  • Du mythe à l’épopée lyrique

    mythe assure cette transformation et la rencontre entre l’identité et l’altérité, la subjectivité et l’objectivité, la réalité et la fiction. Le « je » s’élabore à partir d’une construction interne au texte dans une autoréférentialité et une architextualité qui place le recueil et son sujet hors des sphères générique et idéologique traditionnelles. Abstract : Although the romantic tried to annihilate the classic system of the genres, they were only moving an already former tripartition. The trend...

    4743  Mots | 19  Pages

  • Analyse de l’intertextualité entre alice aux pays des merveilles et la petite fille qui aimait trop les allumettes

    de l’évolution psychologique du personnage principal dans la première et dans la deuxième partie, par rapport au roman De l’autre côté du miroir[2]. Et en dernier lieu, nous traiterons le cas du Juste Châtiment qui donne son titre au livre. Architextualité et contes de fées… Premièrement, voyons en quoi le roman de Gaétan Soucy est conforme au schéma actanciel du conte de fées. Commençons par le titre. La petite fille qui aimait trop les allumettes contient au moins un élément typique des titres...

    4356  Mots | 18  Pages

  • LITTERATURE COMPAREE

    essaie de catégoriser les niveaux de l’intertextualité. Genette définit l’intertextualité comme : « la présence effective d’un texte dans un autre », et il distingue : 1- hypertextualité 2- paratextualité 3- intertextualité 4- métatextualité 5- architextualité la transtextualité : il définit la transtextualité comme l’objet de la poétique, c’est à dire l’ensemble de la poétique générale dont relève chaque texte et dont il inventorie cinq types. 1)l’hypertextualité : relation par laquelle un texte peut...

    5718  Mots | 8  Pages

  • La critique littéraire au xxe siècle, d'après jy tadie

    rapport aux temps, aux modes (mise en perspective du récit) et à la voix du narrateur. * Notion de transtextualité : - intertextualité (cf. Kristeva) * Paratextualité (notes, titres, etc.) * Métatextualité (relation critique) * Architextualité * Hypertextualité. Bakhtine et la poétique du roman * La notion clé de son étude est le dialogisme (= tout rapport entre deux discours) : la culture est un composé de discours (cf. polyphonie du roman) * Il y a union de la forme...

    5349  Mots | 22  Pages

  • L'intertextualité dans l'immoraliste

    n’existe pas sous forme de texte9, il n’est qu’une abstraction, une émanation d’une multiplicité de textes. Sans doute sera-t-il préférable alors, sans nier l’intérêt et la richesse d’une telle étude, de lui donner le nom proposé par Genette, « architextualité », d’étudier sous ce nom les rapports qu’un texte entretient avec le genre dont il se réclame ou qu’il parodie10, ou contre lequel il s’élève au contraire, et de réserver le nom d’intertextualité pour les rapports entre les textes, qui sont des...

    4944  Mots | 20  Pages

  • Roman

    majeur à l’existence du roman comme genre. La notion de genre suppose en effet l’existence d’invariants dont se nourrissent toutes les œuvres particulières inscrites dans une même catégorie générique. Gérard Genette appelle « architexte » ou « architextualité », « l’ensemble des catégories générales ou transcendantes – types de discours, modes d’énonciation, genres littéraires, etc. – dont relève chaque texte singulier ». Si l’on situe toujours le roman du côté de l’exception, du « parfois » et du...

    7522  Mots | 31  Pages

  • Composition français

    majeur à l’existence du roman comme genre. La notion de genre suppose en effet l’existence d’invariants dont se nourrissent toutes les œuvres particulières inscrites dans une même catégorie générique. Gérard Genette appelle « architexte » ou « architextualité », « l’ensemble des catégories générales ou transcendantes – types de discours, modes d’énonciation, genres littéraires, etc. – dont relève chaque texte singulier ». Si l’on situe toujours le roman du côté de l’exception, du « parfois » et du...

    7737  Mots | 31  Pages

  • Les types de textes

    allusion...); • la paratextualité concerne l`entour du texte proprement dit, sa périphérie (titres, préface, illustrations, prière d`insérer...); • la métatextualité réfère à la relation de commentaire d`un texte par un autre; • l`architextualité, beaucoup plus abstraite, met un texte en relation avec les diverses classes auxquelles il appartient; • l`hypertextualité est l`opération par laquelle un texte (dit hypotexte) se greffe sur un texte antérieur (dit hypertexte), sans qu`il...

    8897  Mots | 36  Pages

  • Intertextualité

    transformation dans un but sérieux ou satirique. L’intertextualité, pour Genette (Palimpsestes), est « la présence effective d’un texte dans un autre », le rapport au paratexte (titre, préface..), à la critique (métatextualité) ou au genre de l’œuvre (architextualité). Il propose une étude de la littérature dans le texte par les textes, étude qui suppose une clôture textuelle interdisant l’étude de la littérature par références à l’auteur, sa vie, son époque, etc. Peu importe Ésope, ce qui importe c’est que...

    7005  Mots | 29  Pages

  • Metatexte

    évidemment transcendante à chacune de ses performances, et qui a ses caractères généraux. » (« seul l'architexte, sans doute, n'est pas une classe, puisqu'il est, si j'ose dire, la classéité (littéraire) même : reste que certains textes ont une architextualité plus prégnante (plus pertinente) que d'autres »). —> « Et l'hypertextualité ? Elle est aussi évidemment un aspect universel (au degré près) de la littérarité : il n'est pas d'œuvre littéraire qui, à quelque degré et selon les lectures, n'en évoque...

    9884  Mots | 40  Pages

  • pierre

    l’intertextualité au sens strict telle que la définit Gérard Genette dans Palimpsestes, non hypertextualité (avec un texte-source comme la Bible, avec les allusions à la Genèse, au Déluge, à Moïse et à la terre promise, au Sauveur et à l’Apocalypse), non architextualité avec un texte-matrice générique (comme la tragédie Œdipe roi de Sophocle, la recherche du passé, l’obsessions du jugement, la découverte du meurtre du père, la crevaison des yeux), mais l’intertexte d’allusion précise, citation détournée et plagiat...

    13738  Mots | 55  Pages

  • Ecriture et politique dans en attendant le vote des bêtes sauvages d'ahmadou kourouma

    interroger sur la manière dont Kourouma a écrit le récit purificatoire, le donsomana, dès lors se pose un problème narratologique ; comment il essaie de concilier l’oralité et l’écriture, la fiction et l’épopée, subversion dans les genres et architextualité ; comment il est arrivé à assigner une fonction politique à l’écriture, reposant ainsi l’éternel problème de l’engagement littéraire. Nous pourrons également y examiner la manière dont l’écriture dans l’œuvre illustre les grands thèmes comme la...

    34079  Mots | 137  Pages

  • Méthodologie-analyse-littéraire.

    d‘abord entre parties et, de manière indirecte, entre touts) ; dans ce dernier cas, le terme de départ est considéré comme une partie du texte et le terme d‘arrivée, une partie d‘un autre texte (intertextualité) ou une partie d‘un type textuel (architextualité). De surcroît, il existe des relations localesglobales : par exemple, une partie d‘un texte évoquera globalement un autre texte ou un genre (par exemple, la phrase (partie) d‘un roman qui dirait : « J‘ai lu Hamlet » (tout)). L‘étude intertextuelle...

    65286  Mots | 262  Pages

  • Langue française

    autobiographique, intimiste, ou fictionnel. Gérard Genette regroupe sous le concept de l’archigenre, car pour lui, chaque genre surplombe l’autre. Il passe ensuite du concept d’''archigenre'' à celui d’''architexte'', pour proposer ensuite le concept d’''architextualité'', face à la difficulté d’établir une typologie des genres. La notion de genre s’inscrit dans une autre notion, ou un autre système plus vaste qui l’englobe ou la phagocyte, celui du code qui peut être linguistique, culturel, artistique, etc. ...

    40557  Mots | 163  Pages

  • approches analyse litteraire

    méthode de l’histoire littéraire », reproduit dans Melancon, R., Nardout-Lafarge, É., Vachon, S., Le portatif d'histoire littéraire, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, p. 393-414. - MAYAFFRE, D. (2002), « Les corpus réflexifs : entre architextualité et hypertextualité », Corpus, 1, p. 51-69. - MICHAUD, G. (1987), « Introduction à l’orientation lacanienne », dans M. Delcroix et F. Hallyn (dir.), Introduction aux études littéraires, Paris, Duculot, p. 277-287. - MILLY, J. (2001), Poétique des...

    60780  Mots | 149  Pages

  • eleve

    gratuit. Mais il n’en démontre pas moins la nécessité de distinguer plusieurs « paliers » de catégories génériques. Par ailleurs, quand on parle de « type », de « mode », de « genre » ou de « sous-genre », c’est toujours à l’intérieur de l’« architextualité » que l’on se trouve, sous les dehors des relations des 392 J.-P. Bernard, M. Biron, J. Dubois et J. Pâque, Le roman célibataire. D’A rebours à Paludes, José Corti, 1996. 393 J.-M. Adam, Les textes: types et prototypes, Nathan Université...

    260321  Mots | 1042  Pages

tracking img