Chassignet Mépris De La Vie Et Consolation De La Mort Sonnet 263 dissertations et fiches de lecture

  • Commentaire composé du sonnet 263 du recueil mépris de la vie et consolation de la mort

    Ramage Nicolas Mardi 23 novembre 2010 1er 2 ES Commentaire composé : Sonnet 263 du recueil Mépris de la vie et consolation de la mort (1594)  Observations : Jean-Baptiste Chassignet est un homme né en 1571 à Clairac en Angenais et mort en 1635. Il reçoit une formation humaniste et étudie le droit à l’université de Dole. Il mène par la suite une carrière d’avocat fiscale et de conseiller au baillage de Gray. Néanmoins...

    1539  Mots | 7  Pages

  • Chassignet

    propices du mouvement littéraire baroque, chassignet dans le sonnet 263 de mépris de la vie et consolation de la mort et marbeuf dans recueil de vers évoquent l'inconstance des sentiments qu'ils comparent à des reflets fuyants et insaisissables, à l'eau, à du sable, à des nuages, cyrano de bergerac dans la lettre 7 des lettres diverses présente un monde inversé et trompeur a travers domaines (l'eau, arbres, animaux...) et pour calderon dans la vie est un songe, la vie s'apparente au songe en comparaison...

    894  Mots | 4  Pages

  • Chassignet

    travers les siècles. La mort est le thème majeur fédérateur de chacun d’entre eux. De plus, divers procédés sont utilisés : Chassignet a écrit au début du 17ème siècle Le Mépris de la vie et consolation de la mort, qui reflète une mort meilleure grâce à la croyance en la religion. Baudelaire, qui écrit en 1857 Les Fleurs du Mal, a une vision opposée à Chassignet, il considère une mort sans vie. Bertrand, quant à lui, crée en 1842 Gaspard de la nuit, qui témoigne d’une mort ironique, celle d’un pendu...

    911  Mots | 4  Pages

  • Sonnet cclxiii" extrait de mépris de la vie et consolation contre la mort

    Sonnet CCLXIII" extrait de Mépris de la vie et consolation contre la mort Extrait étudié : Mortel pense quel est dessous la couverture D'un charnier mortuaire un corps mangé de vers, Décharné, dénervé, où les os découverts, Dépoulpés, dénoués, délaissent leur jointure : Ici l'une des mains tombe de pourriture, Les yeux d'autre côté détournés à l'envers Se distillent en glaire, et les muscles divers Servent aux vers goulus d'ordinaire pâture : Le ventre déchiré cornant de puanteur ...

    783  Mots | 4  Pages

  • Commentaire : le mépris de la vie et consolation contre la mort.

    « Le mépris de la vie et consolation contre la mort » est un poème de Jean Baptiste Chassignet extrait du recueil Mépris de la vie et consolation contre la mort paru en 1594, qui fut la seule œuvre de l’auteur, œuvre qui s’incrit dans le courant baroque, de la poésie religieuse et qui vise à persuader l’Homme de se tourner vers Dieu. Pour ce faire, l’auteur souligne la fragilité de la condition humaine et le caractère vain de la vie qui est selon lui trop matériel, avec un réalisme très violent...

    1067  Mots | 5  Pages

  • Le mépris de la vie et consolation de la mort jb chassignet

    Le mépris de la vie et consolation de la mort, sonnet V Jean Baptiste Chassignet 1594 Présentation du texte : Auteur : Jean-Baptiste Chassignet 1570-1635, franc comtois, catholique, étude de droits, avocat. Réalisme violent, poésie religieuse. Cherche à persuader le lecteur de se tourner vers Dieu. Genre : poésie, un sonnet. Date : 1594 , l’auteur a 24 ans. Problématique : En quoi la forme fixe du sonnet peut-elle servir une thématique baroque ? Plan de la lecture analytique : I / Un poème...

    619  Mots | 3  Pages

  • chassignet un corps mangé de vers

    LECTURE ANALYTIQUE N°1 Jean-Baptiste CHASSIGNET « Un corps mangé de vers » sonnet CCLXIII, Le Mépris de la vie et consolation contre la mort (1594). Mortel pense quel est dessous la couverture D’un charnier mortuaire un corps mangé de vers, Décharné, dénervé, où les os découverts, Dépoulpés, dénoués, délaissent leur jointure : Ici l’une des mains tombe de pourriture, Les yeux d’autre côté détournés à l’envers Se distillent en glaire, et les...

    773  Mots | 4  Pages

  • Axe de commentaire, "Mortel pense quel est dessous la couverture.." Jean-Baptiste Chassignet

    Commentaire n°1: "Mortelle pense quel est dessous la couverture...", Jean-Baptiste Chassignet. Jean-Baptiste Chassignet est un auteur humaniste de la fin de la Renaissance. Fils d'un médecin, il étudie chez les Jésuites et reçoit une formation humaniste. En 1594, il écrit les 434 sonnets de Mépris de la vie et consolation contre la mort. Durant cette période, de nombreuses dissections sont pratiquées de façon officieuse, clandestine, ce qui permet de développer l'anatomie et de connaître le...

    696  Mots | 3  Pages

  • Chassignet

    Introduction : - Il s’agit d’un poème écrit par Chassignet, homme de loi catholique qui a vécut entre 1571 et 1635. Il est extrait de Mépris de la vie et consolation contre la mort, qui est son unique oeuvre. - La vie est vue comme un passage avant la mort. L’auteur souligne la fragilité de l’existence humaine dans un paysage naturel changeant par le biais d’une structure argumentative, persuasive, au service de la chrétienté. I . Volonté argumentative II . Aspect de mouvement comme principe...

    646  Mots | 3  Pages

  • Chassignet

    Quelle exploitation Chassignet fait-il de la métaphore de l’eau, thème récurrent de la littérature baroque ? Pourquoi le thème de l’eau est-il significatif de la littérature baroque ? Comment les poètes baroques représentent-ils le temps qui passe ? Poème extrait d’un recueil de 434 poèmes «  Mépris de la vie et consolation contre la mort » composé en 6 mois. Son œuvre, comme le titre l’indique, est sensible à l’image de la mort, au pourrissement des corps. Ce poème particulier, un peu différemment...

    623  Mots | 1  Pages

  • Chassignet sonnet 129

    Chassignet est un auteur baroque, c'est à dire qu'il provoque par ces textes un séisme intérieur tout en donnant aussi les pistes pour que le lecteur se rétablisse. Chassignet nait en 1571 et meurt en 1635. Il ets carctéristique de ces auteurs qui mordent sur le siècle suivant mais qui continuent à appartenir au XVIe siècle,ayant connu le contexte de guerre de religion. Il est né à Besançon, son père est medecin, il étudie le droit et a une éducation humaniste qu'il poursuit toute sa vie. Il devient...

    3019  Mots | 13  Pages

  • Chassignet «  assieds-toi sur le bord »  , extrait de mépris de la vie et consolation contre la mort.

    Poème de Chassignet «  Assieds-toi sur le bord »  , Extrait de Mépris de la vie et consolation contre la mort. Tout d’abord , nous avons affaire à un sonnet démonstratif comparant l’eau à la vie humaine. En premier lieu , le poème s’organise comme une démonstration. L’auteur part en effet de l’expérience pour arriver à l’idée qu’il veut défendre. Le poète propose une expérience contemplative au lecteur: «  assieds-toi sur le bord … » (v.1). Il utilise l’impératif pour renforcer l’autorité sur...

    931  Mots | 4  Pages

  • Danses macabres chassignet /auvray

    Jean -Baptiste Chassignet et Jean Auvray sont deux poètes ayant vécu entre le XVIème et le XVIIème siècle. Cette époque est celle d'un courant littéraire très remarqué, à savoir le « baroque ». En littérature, les œuvres des écrivains baroques se singularisent par leur fascination pour le changement, le mouvement, l'instabilité des choses. L'ostentation et la mort sont aussi des thèmes récurrents...

    6750  Mots | 27  Pages

  • Sciences

    Aspects du baroque : comment les auteurs baroques réagissent-ils aux bouleversements du monde qui les entoure Lectures analytiques 1-Jean-Baptiste Chassignet, Mépris de la vie et Consolation de la mort (1594) sonnet 263 « Est-il rien de plus vain qu’un songe mensonger ? » 2- Jean Baptiste Chassignet , Mépris de la vie et Consolation de la mort (1594) Mortel, pense quel est dessous la couverture 3-Cyrano de Bergerac, Lettres diverses ( 1654) 4- Cyrano de Bergerac, Histoire des empires...

    1108  Mots | 5  Pages

  • Le baroque

    propices du mouvement littéraire baroque, Chassignet dans le sonnet 263 de Mépris de la vie et consolation de la mort et Marbeuf dans Recueil de vers évoquent l'inconstance des sentiments qu'ils comparent à des reflets fuyants et insaisissables, à l'eau, à du sable, à des nuages, Cyrano de Bergerac dans la Lettre 7 des Lettres diverses présente un monde inversé et trompeur a travers domaines (l'eau, arbres, animaux...) et pour Calderon dans La vie est un songe, la vie s'apparente au songe en comparaison...

    695  Mots | 3  Pages

  • Dissertation de français : pensez-vous que les poètes doivent en faire de la mort un sujet essentiel de leurs textes ?

    Introduction : Généralement la littérature tente de refléter tous les aspects de la vie. Cependant, la poésie s’intéresse très fréquemment à la mort. En effet, la fin de toute existence offre aux poètes l’occasion d’exprimer leurs conceptions du monde, de l’amour et surtout de peindre la fragilité de nos êtres. Ronsard affirme, par exemple que « la mort guide nos pas ». Est-ce à dire que les poètes ne puissent s’affranchir de ce motif lyrique ? Ne peuvent-ils devenir les chantres du dynamisme...

    1801  Mots | 8  Pages

  • Lecture analytique 1 Assieds toi sur le bord d une ondante rivière

    Texte 1 : Jean-Baptiste Chassignet, « Assieds-toi sur le bord d’une ondante rivière… », Mépris de la vie et consolation contre la mort, 1594.   Assieds-toi sur le bord d’une ondante rivière, Tu la verras fluer d’un perpétuel cours, Et flots sur flots roulant en mille et mille tours Décharger par les prés son humide carrière. 5Mais tu ne verras rien de cette onde première Qui naguère coulait, l’eau change tous les jours, Tous les jours elle passe, et la nommons toujours Même fleuve, et...

    1880  Mots | 3  Pages

  • Blog

    Baptiste Chassignet (1571-1635) poète baroque français * Théophile de Viau (1590-1626) poète baroque et libertin * Paul Marie Verlaine (1844-1896) poète français du clair-obscur Sommaire : 1. Poème de Jean Baptiste Chassignet .……………………………….p 3  Le mépris de la vie et consolation contre la mort 2. Biographie contextuelle de Jean Baptiste Chassignet .………….p4-5 3. Raison du choix de l’œuvre Le mépris de la vie et.......................p6-7 consolation contre...

    1052  Mots | 5  Pages

  • Histoire

    sage. Jean-Baptiste Chassignet (1570? - 1635?), Le Mépris de la vie et consolation contre la mort. Jean-Baptiste Chassignet (1570?-1635?) est un Franc-Comtois qui illustre la littérature baroque en France. Redécouvert récemment, cet écrivain, élève des Jésuites, a mené à Dôle des études juridiques puis est devenu avocat fiscal. Il s’est distingué par des travaux d’histoire locale et surtout par les 434 sonnets du Mépris de la vie et consolation contre la mort (1594). Ces pièces sont caractéristiques...

    1249  Mots | 5  Pages

  • Mortel

    Jean-Baptiste Chassignet (1570? - 1635?), Le Mépris de la vie et consolation contre la mort. Mortel pense quel est dessous la couverture D’un charnier mortuaire un corps mangé de vers, Décharné, dénervé, où les os découverts, Dépoulpés, dénoués, délaissent leur jointure : Ici l’une des mains tombe de pourriture, Les yeux d’autre côté détournés à l’envers Se distillent en glaire, et les muscles divers Servent aux vers goulus d’ordinaire pâture : Le ventre déchiré cornant de puanteur ...

    762  Mots | 4  Pages

  • Francais..

    Sorbonne Nouvelle Institut de Littérature Française Le Mespris de la vie et consolation contre la mort, poétique du sonnet Guillaume Hatt Mémoire de maîtrise sous la direction de M. Magnien Année 1996/97 1 Se confronter au Mespris de la vie et consolation contre la mort de Jean-Baptiste Chassignet, c’est très vite se retrouver face à une oeuvre prolifique et un appareil critique peu développé. Ce recueil de 446 sonnets et de plus de 1000 vers de pièces longues publié en 1594 ne semble pas...

    43730  Mots | 175  Pages

  • Plan commentaire chassignet

    Plan Commentaire : « Assieds-toi sur le bord d’une ondante rivière » De Jean-Baptiste Chassignet I – Un sonnet baroque : a) Thème baroque : l’inconstance : * Lexique de l’inconstance, soulignant l’aspect différent et changeant de l’eau : noms comme « cours », tours », « rivière », « carrière », « onde », « fleuve ». * Le rythme régulier 2/2/2// annonce l’antithèse entre le perpétuel et le transitoire par la variation rythmique entre les vers 2 et 3, marquant davantage le...

    1706  Mots | 7  Pages

  • Baroque

    Définition: Mouvement de libération du moi, de l'art, qui en France, s’est développé sous la Restauration et la Monarchie de Juillet, par création contre la régularité classique et le rationalisme philosophique des siècles précédents. Mortel sonnet de Chassignet Mortel pense quel est dessous la couverture D’un charnier mortuaire un corps mangé de vers, Décharné, dénervé, où les os découverts, Dépoulpés, dénoués, délaissent leur jointure : Ici l’une des mains tombe de pourriture...

    676  Mots | 3  Pages

  • Receuil jean de sponde

    Jean de SpondeEt quel bien de la Mort ? où la vermine ronge Tous ces nerfs, tous ces os ; où l'Âme se départDe ceste orde charongne, et se tient à l'escart,Et laisse un souvenir de nous comme d'un songe ? Ce corps, qui dans la vie en ses grandeurs se plonge,Si soudain dans la mort estouffera sa part,Et sera ce beau Nom, qui tant partout s'espard,Borné de vanité, couronné de mensonge. A quoy ceste Âme, helas ! et ce corps desunis ?Du commerce du monde hors du monde bannis ?A quoy ces nœuds si beaux...

    3902  Mots | 16  Pages

  • corpus première

    tous à des époques différentes, on peut néanmoins regrouper le poème de Chassignet, Le mépris de la vie et consolation contre la mort et la représentation de Richier, Le Transi de René de Chalon, car datant tous deux du XVIème siècle. Le poème de Baudelaire extrait du recueil Les Fleurs de Mal et celui de Bertrand, Gaspard de la Nuit datent, eux, du milieu du XIXème siècle. Ce corpus regroupe des documents parlant de la mort, mais traitant ce thème de manière différente. Ces différences de traitement...

    969  Mots | 4  Pages

  • Mortel pense

    Séance 6: L.A n'4 ''Mortel pense … '' de Chassignet 1)Impression sur le poème : morbide, portrait d'un cadavre, impression du dégout, intention du poète serait de rendre plus sage, détourner le lecteur du corps et le tourner vers Dieu. 2)Impression par rapport à Une charogne Baudelaire: fascination pour le morbide, portrait précis du cadavre en décomposition, champ lexical beauté, transformer le laid, l'immonde, l'horrible en beau. Il s'adresse à la femme qu'il aime et thème mémoire...

    786  Mots | 4  Pages

  • Anthologie poétique - la mort

    Anthologie poétique La Mort Une Fin inévitable Epitaphe Il a vécu tantôt gai comme un sansonnet, Tour à tour amoureux insoucieux et tendre, Tantôt sombre et rêveur comme un triste Clitandre. Un jour il entendit qu'à sa porte on sonnait. C'était la Mort ! Alors il la pria d'attendre Qu'il eût posé le point à son dernier sonnet ; Et puis sans s'émouvoir, il s'en alla s'étendre Au fond du coffre froid où son corps frissonnait. Il était paresseux, à ce que dit l'histoire, Il laissait...

    2285  Mots | 10  Pages

  • Le baroque

    récurrents: Nature, Mort, Vanités Prépondérance du décor et de l’illusion qu’il permet de créer Mise en Abyme => Illusion Comique. Ambigüités du décor On veut semer le doute et faire réfléchir. Texte 1 : « Assieds-toi sur le bord d’une ondante rivière », Chassignet. Jean-Baptiste Chassignet (1571-1635) a écrit un seul recueil de 434 sonnets. Mépris de la vie et consolation de la mort. La guerre est pénible, dans la vie on prépare notre mort. On aime pas la vie, on préfère la mort.  ...

    644  Mots | 3  Pages

  • le baroque

    guerres de Religion, entre 1560 et 1598. Ces guerres civiles entre catholiques et protestants confrontent la population à l'horreur. Les hostilités prennent fin à la mise en place de l'Edit de Nantes par Henri IV. Dans ce climat d'inquiétude où la mort et la violence sont omniprésente, la sensibilité baroque émerge. C'est aussi une période de grandes découvertes. Les européens partent à la conquête du monde, de nouvelles populations sont découvertes en Amérique, l'Europe n'est plus le centre de...

    1308  Mots | 7  Pages

  • Hello.

    2 : Textes proposées. 2.1 : Chassignet, Le mépris de la vie et la consolation de la mort : Sonnet V Jean-Baptiste Chassignet (1570 ?-1635 ?) est un Franc-Comtois qui illustre la littérature baroque en France. Redécouvert récemment, cet écrivain, élève des Jésuites, a mené à Dôle des études juridiques puis est devenu avocat fiscal. Il s’est distingué par des travaux d’histoire locale et surtout par les 434 sonnets du Mépris de la vie et consolation contre la mort (1594). Ces pièces sont caractéristiques...

    2319  Mots | 10  Pages

  • Biographie Auteur

    Biographie auteur Jean Baptiste Chassignet C’est un poète baroque. Il né en 1571 et meurt en 1635. Fils de médecin, reçoit une formation humaniste. Etudie le droit à l’université de Dole où obtient son doctorat et devient avocat fiscal et conseiller au baillage à Gray. A 23 ans, achève immense suite de sonnets  Le Mépris de la vie et Consolation contre la mort. Même surnom que Sponde = poète de la mort. Résulte de la tonalité pessimiste et religieuse de l’ensemble de son œuvre. Pierre de Marbeuf...

    698  Mots | 3  Pages

  • Commentaire sur un corps mangé de vers

    Baptiste Chassignet Introduction Jean Baptiste Chassignet est né à Besançon en 1571 et meurt en 1630. Sa première œuvre connue a été écrite à vingt ans. Il s’agit d’un recueil de paraphrases de textes bibliques, Job ou de la fermeté (un peu plus de six mille sept cent vers constitués par les six livres de Job, une version des Cantiques de l’Eglise, Le Cantique des cantiques, le psaume 137). Cette œuvre n’a jamais été publiée en entier. En 1594 est imprimé le Mépris de la vie et consolation...

    3421  Mots | 14  Pages

  • Chassignet

    LA Chassignet Problématique : comment Chassignet, dans son sonnet, rend-il compte, démontre-t-il l’inconstance de toute vie humaine ? 1/ Un sonnet démonstratif : une réflexion sur l’inconstance. Ce sonnet exprime l’idée que la vie est un passage. a) une démonstration : □ Plan du sonnet : - raisonnement inductif (on part de l’expérience pour arriver à l’idée). - le poète propose une expérience contemplative au lecteur : « Assieds-toi sur le...

    1576  Mots | 7  Pages

  • Dissertations philo

    SOMMAIRE Préface Pg 3 La Renaissance « Mignonne, allons voir si la rose » Pierre de Ronsard Pg 5 Biographie Pg 6 Le Baroque « Mépris de la vie et consolation contre la mort » J-B Chassignet Pg 7 Biographie Pg 8 Le Classicisme « Le Chêne et le Roseau » Jean de La Fontaine Pg 9 Biographie Pg 10 Le Romantisme « Le Lac » Méditations poétiques, Alphonse de Lamartine Pg 11 Biographie Pg 13 « Aux arbres » Les Contemplations, Victor Hugo...

    4232  Mots | 17  Pages

  • Devoir Vanité

    dernière, qui ronge l'être humain au plus profond de ses entrailles. Les Vanités illustrent de façon symbolique, le thème philosophique de l’impermanence de l’homme. Ce sont des œuvres à haute valeur morale, elles représentent l’inéluctabilité de la mort, la futilité des plaisirs ou encore la fragilité des biens terrestres. Elles dénoncent également la relativité de la connaissance et la vanité du genre humain. Les "memento mori" ("Souviens toi que tu vas mourir") sont donc présents dans la représentation...

    1104  Mots | 2  Pages

  • Question de synthèse

    une réel arme politique . D’autre part Sponde (fin16eme)utilise un sonnet d’amour dans notre corpus ,son expression lyrique dissimule le côté tourmentée et la recherche de ca propre identité de l’auteur .Ce poème est obscure dans un genre sombre du baroque .L’auteur s’y définit comme dans un état grâce « Si j’empire du tout ou bien si je respire » est un vers qui démontre parfaitement ses visions noires a propos de la vie .Cet état d’âme dans le quelle l’auteur ce trouve est typique du mouvement...

    683  Mots | 3  Pages

  • Descriptif pour oral de l'eaf

    analytiques : 1/ Montaigne, Essais (1588) « Le monde n’est qu’une branloire pérenne… », Bordas, Textes et Perspectives 1ère, p. 367. 2/ Chassignet, Le Mépris de la vie et Consolation contre la mort (1594) « L’eau change tous les jours… », Bordas, Textes et Perspectives 1ère, p.368. 3/ Chassignet, Le Mépris de la vie et Consolation contre la mort (1594) « Mortel sonnet », document photocopié. 4/Corneille, L’Illusion comique (1636),acte V,sc 5, Bordas, Textes et Perspectives 1ère, p.370. 5/ Marbeuf...

    1258  Mots | 6  Pages

  • Les images de la laideur et de l'horreur peuvent-elles constituer des objets poétiques ?

    pencherons sur les différents thèmes de ces poésies. Et enfin nous étudierons la subjectivité de leur auteur. La poésie prend plusieurs formes selon l'époque et selon le poète. Tout d'abord, Jean-Baptiste Chassignet ainsi que Pierre de Ronsard, au XVIe siècle début XVIIe, écrivent des sonnets composés de deux quatrains et deux tercets. Puis au XIXe siècle on trouve chez Charles Baudelaire des poèmes en prose que celui ci n'a pas inventés puisqu'il s'est inspiré d'Aloysuis Bertrand. Cela ne manqua...

    1286  Mots | 6  Pages

  • Anthologie poétique sur le thème de la mort

    de la mort PRÉFACE Durant les 5 minutes que vous mettrez à lire cette préface ami lecteur, 600 personnes seront décédées. 100 000 depuis que vous vous êtes levé ce matin et 22 560 000 depuis le début de l'année. En effet, nous somme tous confrontés à cette fatalité qu'est la mort , car tout le monde la connaîtra à un moment donné, c'est un des cycles les plus mystérieux de la vie et surtout le dernier. Mais qu'est ce qu'est la mort ? D'après le Larousse, la mort est la...

    4383  Mots | 18  Pages

  • Anthologie poétique - autour du baroque

    ELUARD 1926 VIII. « Elsa » (1959) Louis ARAGON 1959 IX. « J'ai tant rêvé de toi » Robert Desnos 1930 X. « Mignonne allons voire si la Rose » PIERRE DE Ronsard 1550 XI. « La Bougie » Francis Ponge 1942 XII. « Mortel sonnet » Chassignet 1594 Préface • Le baroque est un style qui naît en Italie à Rome, Mantoue, Venise et Florence à la charnière des XVIe et XVIIe siècles et se répand rapidement dans la plupart des pays d’Europe. Il touche tous les domaines artistiques...

    4220  Mots | 17  Pages

  • Anthologie : la fuite du temps

    Anthologie Poétique : La fuite du temps Sommaire : « Arrivé dedans Rome... », Les Vingt-quatre sonnets Romains, Jacques Grévin, 1560 « Sonnet à Marie », Second livre des Amours, Pierre de Ronsard, 1578 « Assieds-toi sur le bord... », Le Mépris de la vie et de la Consolation, Jean-Baptiste Chassignet, 1594 « Hélas ! Qu'est-ce de l'homme orgueilleux...  », Jean Auvray, 1623 « A mes amis », Evariste de Parny, 1778 « Le...

    2383  Mots | 10  Pages

  • Commentaire du sonnet 263 de jean-baptiste chassignet

    qui est un sonnet est une forme fixe assez récente qui a été introduit en France par Clément Marot dans la première partie du XVIème siècle. En quoi la conception de la vie définie par Chassignet est-elle représentative de l’esthétique baroque ? Pour répondre à la problématique nous adopterons le plan suivant :dans un premier axe j’examinerai le caractère dynamique et éphémère des choses puis dans un second axe j’en tirerai les conséquences c’est-à-dire le caractère douloureux d’une vie instable et...

    580  Mots | 3  Pages

  • Anthologie de francais

    Anthologie poétique: La fuite du temps Sommaire Préface………………………………………………………………………………… p 3-4 « Arrivé dedans Rome… » …………………………………………………………….. p 5 Jacques Grévin Sonnet à Marie…………………………………………………………………………. p 6 Pierre de Ronsard « Assieds-toi sur le bord… » ………………………………………………………….. p 7 Jean-Baptiste Chassignet « Hélas ! Qu’est ce de l’homme orgueilleux… » ……………………………… p 8 Jean Auvray A mes amis……………………………………………………………………………… p 9 Evariste de Parny Le ballet des heures…………………………………………………………………...

    2155  Mots | 9  Pages

  • Caca

    l’histoire littéraire  Perspectives complémentaires : Etude des genres et registres ; Etude de l’argumentation et des effets sur le destinataire  Lectures analytiques : Groupement de textes ▪ Les illusions du moi - Chassignet Sonnet 263 ▪ Les illusions du monde - Saint-Amant Oeuvres poétiques « Le Melon » ▪ Les illusions théâtrales - Pierre Corneille L’Illusion comique I, 1 v. 1 à 46 - Pierre Corneille L’Illusion comique II, 2 v. 221 à 285 - Pierre Corneille...

    1227  Mots | 5  Pages

  • Anthologie poème

    Anthologie poétique : La fuite du temps Sommaire Préface………………………………………………………………………………… p 3-4 « Arrivé dedans Rome… » …………………………………………………………….. p 5 Jacques Grévin Sonnet à Marie…………………………………………………………………………. p 6 Pierre de Ronsard « Assieds-toi sur le bord… » ………………………………………………………….. p 7 Jean-Baptiste Chassignet « Hélas ! Qu’est ce de l’homme orgueilleux… » ……………………………… p 8 Jean Auvray A mes amis……………………………………………………………………………… p 9 Evariste de Parny Le ballet des heures…………………………………………………………………...

    5099  Mots | 21  Pages

  • Anthologie poétique : La fuite du temps

    Anthologie poétique : La fuite du temps Sommaire Préface………………………………………………………………………………… p 3-4 « Arrivé dedans Rome… » …………………………………………………………….. p 5 Jacques Grévin Sonnet à Marie…………………………………………………………………………. p 6 Pierre de Ronsard « Assieds-toi sur le bord… » ………………………………………………………….. p 7 Jean-Baptiste Chassignet « Hélas ! Qu’est ce de l’homme orgueilleux… » ……………………………… p 8 Jean Auvray A mes amis……………………………………………………………………………… p 9 Evariste de Parny Le ballet des heures…………………………………………………………………. p...

    4838  Mots | 16  Pages

  • Histoire de la poésie

    commun de ces poètes appartenant à la Pléiade est d’avoir été à un moment où un autre proche du noyau dur de la Brigade. Il est important de savoir que Pierre de Ronsard, le meneur de la Pléiade a fait varier la composition du groupe au cours de sa vie.  Les caractéristiques:  Ce groupe de la Pléiade est un mouvement qui se situe au moment de la Renaissance. L’objectif de la Pléiade était d’enrichir la culture française par la redécouverte de la culture antique, de ses arts et de son savoir...

    7946  Mots | 32  Pages

  • Biographies de quelques auteurs

    1844 et mort à Paris le 8 janvier 1896. Il est avant tout le poète des clairs-obscurs. C'est lui qui a lancé la notion de « poètes maudits ». Il a écrit son premier recueil en 1866 qui est Poèmes Saturniens. Max Elskamp, né le 5 mai 1862 à Anvers où il est mort le 10 décembre 1931, est un poète symboliste belge. Il fut membre de l'Académie royale de langue et de littérature française. Il s'adonna à la poésie pendant deux périodes de sa vie : de 1886 à 1901, et de 1920 jusqu'à sa mort. Stéphane...

    1264  Mots | 6  Pages

  • pour

    mouvement de la Pleïade.Intéressé et attiré par l’Antiquité et le savoir, il était heureux de découvrir cette ville. (accroche avec contexte littéraire) Cependant, très vite il désenchante, et devient nostalgique de son pays natal, l’Anjou. Ce sonnet très connu « Heureux qui comme Ulysse… »met d’ailleurs en avant ce mal du pays. Il effectue une comparaison entre la ville italienne et sa province française, à l’avantage de cette dernière. (présentation du texte). Il choisit ce moyen pour nous...

    1259  Mots | 6  Pages

  • Bouépaho

    prose. Montaigne – Essais Chapitre XX : Que philosopher, c’est apprendre à mourir « Cicéron dit que philosopher ce n’est autre chose que s’apprêter à la mort. C’est d’autant que l’étude et la contemplation retirent aucunement notre âme hors de nous, et l’embesognent à part du corps, qui est quelque apprentissage et ressemblance de la mort ; ou bien, c’est que toute la sagesse et discours du monde se résout enfin à ce point, de nous apprendre à ne craindre point à mourir. De vrai, ou la raison...

    2987  Mots | 12  Pages

  • Anthologie poétique le temps qui passe

    Baptiste Chassignet Page 13 & 14 : "Soleils Couchants" de Victor Hugo Page 15 & 16 : "Chansons d'automne" de Paul Verlaine Page 17 & 18 : "L'Ennemi" de Charles Baudelaire Page 19 & 20 : "Le Temps..." d'André Laugier Page 21 à 24 : Biographie des auteurs Préface La poésie est un moyen de faire passé un message, de s‘évader, de rêver. Elle peut nous faire oublier nos problèmes pour un temps mais également nous faire sentir moins seul face aux choses difficiles de la vie, commune...

    5291  Mots | 22  Pages

  • Anthologie Version Finale

    …………………………………………………………………………………………….3 L’ennemi de Charles Baudelaire………………………………………………………………………………………..5 Chanson d’automne de Paul Verlaine………………………………………………………………………………..6 Assieds-toi sur le bord d’une ondante rivière de Jean-Baptiste Chassignet..........................…..6 Le pont Mirabeau de Guillaume Apollinaire ……………………………………………………………………….7 Soleil couchant de Victor Hugo……………………………………………………….…………………………………8 Quand je suis vingt ou trente moi de Pierre de Ronsard………………………...

    3590  Mots | 15  Pages

  • Dissertation théatre

    pléiade : La Pléiade est un groupe (d'abord nommé « la Brigade ») de sept poètes français du XVIe siècle. Ils défendent en même temps l'imitation des auteurs gréco-latins et la valeur culturelle de la langue française. Ils imposent l'alexandrin et le sonnet comme des formes poétiques majeures. Les idées de la Pléiade sont rassemblées dans un manifeste, Défense et illustration de la langue française, publié en avril 1549 sous la signature de Joachim Du Bellay. Son contenu vise à mener une réflexion sur...

    1773  Mots | 8  Pages

  • baroque le style

    Guillaume Hatt Mémoire de maîtrise sous la direction de M. Magnien Année 1996/97 Se confronter au Mespris de la vie et consolation contre la mort de Jean-Baptiste Chassignet, c’est très vite se retrouver face à une oeuvre prolifique et un appareil critique peu développé. Ce recueil de 446 sonnets et de plus de 1000 vers de pièces longues publié en 1594 ne semble pas avoir attiré beaucoup le regard jusqu’à cette deuxième moitié du siècle marquée par la redécouverte de nombreux poètes baroques...

    2060  Mots | 9  Pages

  • premiere sequence

    Séquence 1: Problématique: La poésie à quoi ça sert ? → Réflexion sur la vie, esthétique, réalité de la banalité, dénoncé, pour jouer. Lyrisme : Le lyrisme est l’expression d’une émotion personnelle intense. La poésie lyrique traite des sentiments du poète (les thèmes récurrents sont l’amour, la mort, la nostalgie, la communion avec la nature, le destin, etc.). * François Villon 15 eme Siecle Poète le plus connut du Moyen Age. Il disparaît en 1463 après plusieurs actes indisciplinés (il tue un prêtre)...

    1047  Mots | 5  Pages

  • Francais

    1605 (manuel page 78) Alain LESAGE, Histoire de Gil Blas de Santillane, 1715-1735 (manuel page 110) Emile ZOLA, L’Assommoir, 1877 (photocopie) Louis-Ferdinand CELINE, Voyage au bout de la nuit, 1932 (photocopie) Corpus EAF sur les débuts de roman : La Vie de Marianne de MARIVAUX (1742), Les Gommes de ROBBE-GRILLET (1953), L'Immortalité de KUNDERA (1990), Les Ames grises de CLAUDEL (2003) | Nathalie SARRAUTE, L'Ere du soupçon, 1956 (manuel page 315) Alain ROBBE-GRILLET Pour un Nouveau Roman (photocopie)...

    1457  Mots | 6  Pages

  • Fiches d'auteurs 2

    la comédie ancienne, seule l'œuvre d'Aristophane nous est parvenue. Son génie comique est de nature satirique ; il n'a de cesse de fustiger les mœurs et la politique de son temps. 1. Sa vie On sait peu de choses sur la vie d'Aristophane. Il est né semble-t-il vers 445 avant J.-C. ; on ignore la date de sa mort. De parents athéniens, il manifeste un génie précoce. Il aurait écrit ses premières pièces (Les Convives, Les Babyloniens, Les Acharniens) à un âge qui ne lui permettait pas de les présenter...

    3115  Mots | 15  Pages

  • Expo Moliere Baroque Et Classique

    fois devant Louis XIV, et ils ont obtenus la jouissance de la salle du Petit Bourbon. En 1660, ils ont dû la quitter alors Louis XIV mit à leur disposition la salle du Palais Royal, qui a été construite par Richelieu et demeuré sans emploi après sa mort. C'est là que Molière joua jusqu'à son dernier jour. Cette salle appelée de nos jours « la comédie française », a un autre nom qui a bien été choisi : « La maison de Molière ». Molière a écrit au total trente-trois œuvres. Elles se caractérisent toutes...

    1280  Mots | 4  Pages

  • Anthologie sur la mélancolie

    Joachim Du Bellay (1522-1560), Les Regrets (1558), sonnet XII Vu le soin ménager dont travaillé je suis, Vu l'importun souci qui sans fin me tourmente, Et vu tant de regrets desquels je me lamente, Tu t'ébahis souvent comment chanter je puis. Je ne chante, Magny, je pleure mes ennuis, Ou, pour le dire mieux, en pleurant je les chante; Si bien qu'en les chantant, souvent je les enchante : Voilà pourquoi, Magny, je chante jours et nuits. Ainsi chante l'ouvrier en faisant son ouvrage, Ainsi...

    2086  Mots | 9  Pages

  • poemes baroques

    qui s’orientent vers l’athéisme, ont une démarche rationnelle et scientifique. Figure importante du libertinage érudit. La pression de l’Église est tellement forte que de Viau se convertit au catholicisme, menacé d’arrestation et de condamnation à mort. Toutefois, il sera accusé d’impiété plusieurs fois puis banni. On ne sait pas comment il est décédé. Auteur d’une tragédie, Pyrame et Tysbée : deux amoureux de familles ennemies ne peuvent pas s’aimer, prennent rendez-vous, mais Tysbée voit un lion...

    1837  Mots | 8  Pages

tracking img