Complainte De La Bonne Défunte Jules Laforgue dissertations et fiches de lecture

  • Les complaintes jules laforgue

    Les Complaintes Jules LAFORGUE 1885 Le Poète_ Jules Laforgue, né à Montevideo le 16 août 1860 et mort dans le 7èmé arrondissement de Paris le 20 août 1887, est un poète français. Connu pour être un des inventeurs du Vers libre il mêle en une vision pessimiste du monde mélancolie, humour et familiarité du style parlé. Il est né d'une famille qui avait émigré en espérant faire fortune, il est le deuxième de onze enfants. À l’âge de six ans, il vient en France avec sa mère, dans la ville de Tarbes d’où...

    1831  Mots | 8  Pages

  • Complainte de la bonne défunte

    Agrégation 2001 - Journée Hubert de Phalèse 5 décembre 2000 | | | | |Explication : « Complainte de la bonne Défunte » | | | ...

    2823  Mots | 12  Pages

  • Jules laforgue

    Portrait de Jules Laforgue : Jules Laforgue est né le 16 Aout 1860 à Montevideo (Uruguay). Né dans une famille d’ imigré, il est le deuxième de 11 enfants. En 1866, Jules à 6 ans et migre avec sa mère en France (Tarbes). Vers 1867, sa mère rentre vivre en Uruguay laissant derrière elle...

    639  Mots | 3  Pages

  • Complainte d'un autre dimanche. laforgue.

    Complainte d’un autre dimanche. (Octobre 1884.) Jules Laforgue. (1860-1887.) Jules Laforgue. Jules Laforgue naquit à Montevideo en Uruguay. Il rentra en France à l’âge de six ans. Il fréquenta d’abord les milieux décadentistes (terme en référence aux derniers temps de l’empire romain), jusqu’à ce qu’il obtienne la place de lecteur de l’impératrice Augusta d’Allemagne. Ce n’est qu’en 1885 que ses Complaintes seront enfin publiées et remarquées par Verlaine et Mallarmé. Atteint de tuberculose...

    2287  Mots | 10  Pages

  • Jules laforgue

    | | Jules Laforgue ...

    1669  Mots | 7  Pages

  • Biographie de jules laforgue

    Biographie de Jules Laforgue (1860–1887) Poète français. Laforgue naquit à Montevideo, en Uruguay, en 1860 dans une famille d'émigrés français. Sa famille retourna en France en 1866 et il fit sa scolarité à Tarbes jusqu'en 1876, année où la famille partit pour Paris. Elève médiocre, Laforgue échoua deux fois au baccalauréat et ne l'obtint jamais. En 1881, alors qu'il étudiait l'art et travaillait comme journaliste à mi-temps à Paris, il fait la rencontre de Gustave Kahn, membre éminent du...

    618  Mots | 3  Pages

  • Commentaire comparatif baudelaire et laforgue

    Nicolas Betton 1er L Commentaire comparatif des textes de Flaubert et Laforgue L’ennui et la mort sont des thèmes fréquents dans la littérature. Gustave Flaubert et Jules Laforgue, à leurs manières, suivent cette tradition. Le premier décrit dans le chapitre 9 de la première partie de Madame Bovary le monde provincial dans lequel Emma évolue. Jules Laforgue, quant à lui, présente dans sa Complainte d’un autre dimanche le dégoût de la vie à travers des allusions picturales. Dans quelle mesure...

    1170  Mots | 5  Pages

  • Commentaire complainte d'un autre dimanche

    Jules Laforgue, né a Montevideo  le 16 août 1860 et mort dans le 7e arrondissement de Paris le 20 août 1887, est un poète du mouvement décadent et du mouvement symboliste français. Connu pour être un des inventeurs du vers libre, il mêle en ses poèmes une vision pessimiste et mélancolique du monde. Nous étudieront ici un de ses poèmes, « complainte d’un autre dimanche » Ce poème est la suite du poème « complainte d’un certain dimanche » dans le recueil Les complaintes publié en 1885. Complainte...

    919  Mots | 4  Pages

  • Complainte d'un autre dimanche, LAFORGUE

    LAFORGUE : COMPLAINTE D'UN AUTRE DIMANCHE Introduction : Une complainte est une chanson de rue qui raconte une histoire triste sur un ton mi-comique, mi-pathétique. Jules Laforgue a repris et adapté cette forme ancienne dans un recueil publié à son nom en 1885 intitulé « Les complaintes ». Ces poèmes marqués par un mal de vivre né de l'ennui du un sentiment de malheur et par le désir de ne jamais combler une évasion libératrice. Il exprime l'Ennui devant un monde monotone et uniforme. L'horreur...

    841  Mots | 4  Pages

  • Anthologie sur la mort

    .................. 12 - "Remords posthume", de Charles Beaudelaire (1821-1867) …............................... 14 - "Demain, dès l'aube...", de Victor Hugo (1802-1885) …......................................... 16 - "Complainte de l'oubli des morts", de Jules Laforgue (1860-1887) ….................... 18 - "Notre vie", de Paul Éluard (1895-1952) …............................................................. 21 Anthologie : Ce mot est originaire du grec, c'est un dérivé d'anthologia...

    3164  Mots | 13  Pages

  • Jules laforgue

    « Avant dernier mot » JULES LAFORGUE Le XIX siècle, après avoir connu les élans du romantisme, connaît une accalmie avec un nouveau mouvement littéraire, le symbolisme, inspiré par le décadentisme : les poètes en sont Stéphane Mallarmé, Arthur Rimbaud, ou encore Jules Laforgue. Ce dernier connu une gloire posthume, puisque son recueil des fleurs de bonne volonté fut publié par sa mère. Dans avant dernier mot, Laforgue présente le bilan d’une vie pessimiste et malheureuse sous le signe de la tuberculose...

    663  Mots | 3  Pages

  • COMMENTAIRE LAFORGUE

    Jules Laforgue né en 1860 à Montevideo et meurt vingt sept ans plus tard à Paris. Malgré le fait de sa courte vie, il a eu le temps de publier plusieurs travaux, notamment des recueils de poésie tels que «Les complaintes» et «L'imitation de Notre-Dame la Lune». «Médidation Grisâtre» écrit en 1880 est un poème avec rime embrassées ABBA qui décrit un individu isolé et mélancolique, assistant au déchainement de l'océan. L'examen du texte portera d'abord sur la description du paysage marin, puis l'analyse...

    732  Mots | 2  Pages

  • Litterature francaise

    Laforgue et le « genre complainte » Dans plusieurs dictionnaires récents, Trésor de la Langue Française ou Larousse Universel, l’article « complainte » mentionne comme exemples privilégiés, après Rutebeuf (« Que sont mes amis devenus... ») ou Fualdès («Ecoutez, peuples de France... »)[1], le recueil laforguien de 1885. Mieux, le T.L.F., après une définition du genre[2] comme « chanson populaire à déroulement généralement tragique, ayant pour thème un sujet pieux ou les faits et gestes...

    9684  Mots | 39  Pages

  • Fatoubanane

    Jules Laforgue, né à Montevideo le 16 août 1860 et mort dans le 7e arrondissement de Paris le 20 août 1887, est un poète français. Connu pour être un des inventeurs du Vers libre, il mêle en une vision pessimiste du monde mélancolie, humour et familiarité du style parlé. Sommaire[masquer] 1 Enfance 2 Un départ difficile 3 L’Allemagne 4 Œuvres 5 Article connexe 6 Liens externes | Enfance[modifier]Né d'une famille qui avait émigré en espérant faire fortune, il est le...

    1040  Mots | 5  Pages

  • Biographie

    Jules Laforgue Jules Laforgue, né à Montevideo le 16 août 1860 et mort à Paris le 20 août 1887, est un poète du mouvement décadent français. Œuvre majeur :  : Poésie : -Les Complaintes (1885) -L’Imitation de Notre-Dame de la Lune (1886) -Le Concile féerique (1886) Publications posthumes -Des Fleurs de bonne volonté (1890) -Derniers Vers de Laforgue (1890) (publié par son ami Félix Fénéon) -Le Sanglot de la terre (1901) -Premiers poèmes (1903) -Anthologie poétique de Jules Laforgue...

    684  Mots | 3  Pages

  • Corpus : paul scarron, alfred de musset, paul verlaine, jules supervielle

    Vont-ils pas nous quitter Dans leur grande colère ? L'ombre est lourde de têtes D'un pays étranger. Voulant rester secrète Au milieu du danger S'éteint quelque merveille Qui préfère mourir Pour ne pas nous trahir En demeurant pareille. Jules Supervielle, « Paris », Poèmes de la France malheureuse, 1939-1945. Question Confrontez ces quatre poèmes en faisant apparaître leurs points communs et ce qui les distingue. Travaux d'écriture Vous traiterez l'un des sujets suivants : Sujet...

    5789  Mots | 24  Pages

  • Etude du poème liminaire des POEMES SATURNIENS

    lecteur, sorte de guide vers sa poésie. La mélancolie est à la fois une maladie du corps et une disposition de l’âme. Ceux qui en sont victimes « Ont entre tous, d’après les grimoires anciens, (grimoire=Livre de magie, de sorcellerie) Bonne part de malheur et bonne part de bile. »(bile=Liquide visqueux sécrété par le foie et accumulé dans la vésicule biliaire) Voilà qui fait de Verlaine un poète maudit : Saturne l’y prédestinait, les grimoires anciens le lui prédisaient. Si le corps est alangui,...

    664  Mots | 2  Pages

  • La poésie un remède aux maux da la vie

    l’agonie de sa femme. Mais la mort ne ce centre pas que sur la perte d’un être cher. On peut tout simplement faire face a notre propre mort celle qui nous ronge a l’intérieur, celle qui nous force a tout abandonner, comme dans « complainte d’un autre dimanche » de jules Laforgue que nous avons sélectionné ici afin de montrer un poète a l’agonie qui se laisse sombrer dans l’ennui de la mort. Arthur Rimbaud trouve également sa place, en effet le poème « le dormeur du val » nous plonge dans la mort...

    1049  Mots | 5  Pages

  • sdsdsdf

    Alice de Chambrier écrivit, très tôt, de très nombreuses poésies, jusqu'à sa mort à vingt-et-un ans après un coma diabétique. Un choix en fut publié par Philippe Godet sous le titre d'Au-delà, expression qui revient fréquemment dans ses vers. Jules Laforgue (1860-1887) Poète symboliste français qui utilisa notamment le vers libre pour exprimer son angoissant sentiment de l'éphémère. Il perdit sa mère en 1877 et se retrouva seul à Paris. En 1881, il devint lecteur pour l'impératrice allemande Augusta...

    2053  Mots | 9  Pages

  • Lolilol

    notre propre personne. La mort nous terrifie mais nous devons lui faire face, car notre propre mort est inévitable. Elle peut même nous ronger de l’intérieur selon les circonstances et nous forcer à tout abandonner, comme dans « Complainte d’un autre dimanche » de Jules Laforgue, que l’auteur a composé peu avant son trépas. Ce poème a, effectivement, été sélectionné car il illustre, de façon troublante, la manière dont un poète à l’agonie sombre dans l’ennui et la noirceur de la mort. « Le dormeur...

    1529  Mots | 7  Pages

  • Poème

    lançant son svelte trille, Le prêtre en blanc surplis, qui prie allègrement, L’enfant de chœur avec sa voix fraîche de fille, Et quand, au fond du trou, bien chaud, douillettement, S’installe le cercueil, le mol éboulement De la terre, édredon du défunt, heureux drille, Tout cela me paraît charmant, en vérité ! Et puis, tout rondelets, sous leur frac écourté, Les croque-morts au nez rougi par les pourboires, Et puis les beaux discours concis, mais pleins de sens, Et puis, cœurs élargis, fronts...

    2418  Mots | 10  Pages

  • La nébuleuse symboliste

    souvenirs de Baudelaire et de l'auteur des Illuminations. Plus tard viendra chez Nouveau, sous l'influence du Verlaine converti, une inspiration plus mystique (Doctrine de l'Amour, 1883 ; Les Poèmes d'Humilis, 1910). On réservera une place à part à Jules Laforgue (1860-1887), qui se situe en marge du phénomène "décadent", mais qui eut une influence certaine sur le courant symboliste et les poètes du siècle suivant. Né, comme Lautréamont, à Montevideo, affecté très tôt par la maladie qui l'emportera, il...

    1938  Mots | 8  Pages

  • Serpents

    7/7. Le candidat s’assurera qu’il est en possession du sujet correspondant à sa série. 12FRLETME-LRM1 Page 1 sur 7 Objet d’étude : La poésie Le sujet comprend : Texte A – Victor Hugo, Les Contemplations, I, 15, 1856 Texte B – Jules Laforgue, Premiers Poèmes, 1885 Texte C – Francis Ponge, Le Parti pris des choses, 1942 Texte D – Norge, Les Quatre Vérités, « Insectes et mouches », 1962 12FRLETME-LRM1 Page 2 sur 7 TEXTE A – Victor Hugo, Les Contemplations, I, 15, 1856 LA...

    1095  Mots | 5  Pages

  • Les cahiers de douai

    textes à différents recueils poétiques du XIXe siècle. Victor Hugo La Légende des siècles - Les Châtiments - Les Contemplations José Maria de Heredia Les Trophées Charles Baudelaire Les Fleurs du mal Paul Verlaine Les Poèmes saturniens Jules Laforgue Les Complaintes Et nous allons poser à leur sujet différentes questions.       Le recueil a-t-il été dès l’origine conçu comme un ensemble ? Les poèmes ont-ils été écrits en vue de leur intégration dans cet ensemble ? Est-il construit...

    3091  Mots | 13  Pages

  • Méditation grisâtre de jules laforgue

    l’horizon lointain, Et songe que l’Espace est sans borne, sans borne, Et que le Temps n’aura jamais ... jamais de fin. Jules Laforgue, Derniers vers, 1890 Œuvre artistique : Artiste : Claude MONET Œuvre : Tempête sur la côte de Belle-Ile (1886) Format : 82 x 65 cm Exposition : Paris, Musée d'Orsay Biographie : • Jules LAFORGUE : Jules Laforgue est né à Montevideo le 16 août 1860. A 10ans, il est envoyé dans la ville de Tarbes où il sera pensionnaire au lycée jusqu’en...

    650  Mots | 3  Pages

  • Commentaire composé jules laforgue " derniers vers"

    Commentaire composé sur le poème " Derniers vers" de Jules Laforgue A travers le poème de Jules Laforgue, jeune auteur né en 1860 mort à 27 ans, trois thèmes s’inscrivent : La fugacité du temps, la maladie et la mort… Jules Laforgue meurt en 1887, il aura écrit ce poème lors de la même année. L’auteur n’a peut être pas écrit ce texte en réfléchissant à chaque mot qu’il allait employer… Ils sont sortis de son inconscient. Ce poème sert à exprimer l’énergie qui restait en lui avant de mourir. ...

    1168  Mots | 5  Pages

  • DS3

    Texte C - Jules LAFORGUE, "Soleil couchant", Les Complaintes (1885).   Texte A -   Texte B - Paul VERLAINE, "Soleils couchants", Poèmes saturniens (1866) Une aube affaiblie Verse par les champs La mélancolie Des soleils couchants. La mélancolie Berce de doux chants Mon cœur qui s'oublie Aux soleils couchants. Et d'étranges rêves Comme des soleils Couchants sur les grèves, Fantômes vermeils, Défilent sans trêves, Défilent, pareils À des grands soleils Couchants sur les grèves.   Texte C - Jules LAFORGUE...

    4968  Mots | 11  Pages

  • Commentaire composé spleen jules laforgue

    ainsi que Jules Laforgue, poète du XIXème et appartenant au mouvement du Décadentisme, décide d´écrire sur cet état d´ennui féroce qui emmène le poète vers un spleen. Sur Spleen, 1884, le poète raconte le jour d´un homme dans un état d´ennui. Il décrit l´image du monde qu’a l´homme et ce que l’homme sent pendant le spleen. On se demandera donc, comment le poète nous décrit le spleen ? Et ce qu’il emploi une façon originelle ? Dans une première partie, on observera l´originalité de Jules Laforgue...

    1809  Mots | 8  Pages

  • Lecture comparée victor hugo et jules laforgue

    Lecture Comparée « Spleen » Jules Laforgue & « Rêverie » Victor Hugo I La couleur des poèmes 1. Obscurité au rayonnement • Chez Jules Laforgue, on remarque le champ lexical de l’obscurité « ciel gris rayé »V2, « brume de suie V3, « ombres » V4. Chez Victor Hugo, champ lexical de l’obscurité : « brume » V2, « brouillard » V12 « ciel d’automne » V14 mais qui est accompagné par le champs lexical de la luminosité « géant rougit » V3, « jaunissant » V4, « flèches d’or » V12… Symbole de l’espoir...

    727  Mots | 3  Pages

  • Anthologie

    e[ Jules Laforgue - Complainte de l'oubli des morts ] Mesdames et Messieurs, Vous dont la mère est morte, C'est le bon fossoyeux Qui gratte à votre porte. Les morts C'est sous terre ; Ça n'en sort Guère. Vous fumez dans vos bocks, Vous soldez quelque idylle, Là-bas chante le coq, Pauvres morts hors des villes ! Grand-papa se penchait, Là, le doigt sur la tempe, Sœur faisait du crochet, Mère montait la lampe. Les morts C'est discretÇa dort Trop au frais. Vous avez bien dîné...

    2376  Mots | 10  Pages

  • Jule laforgue le sanglot de la terre

    Commentaire :     Introduction : Le sanglot de la terre est un sonnet écrit par Jules Laforgue en 1880 il est composé d'alexandrins, de deux quatrains et deux tercets. Dans son poème Jules Laforgue fume au nez des dieux pour échapper au spleen. Son angoisse n'est pas sans rappeler le Spleen Baudelairien. Afin de répondre à la problématique "Nous pouvons nous demander quels sont les enjeux et les particularités de ce poème ?" nous étudierons dans un premier temps le Spleen du poète, et nous continuerons...

    535  Mots | 3  Pages

  • Commentaire des "spleen"de baudelaire et laforgue

    COMMENTAIRE COMPARE DES DEUX » SPLEEN » de BAUDELAIRE et de LAFORGUE INTRODUCTION:Dans « Spleen 4 »,Baudelaire donne de son » mal » une image résolument noire,voire pathologique.Le Spleen a définitivement vaincu l’Idéal.Vingt ans plus tard,Jules Laforgue reprend le titre et le thème baudelairiens pour parler de son « ennui » de façon apparemment moins dramatique. Mais nous allons voir que ce n’est qu’une apparence purement formelle,comme pour mieux nous dire sa souffrance et son scepticisme...

    685  Mots | 3  Pages

  • Commentaire ; jules laforgue, « méditation grisâtre », 1880.

    Commentaire ; Jules Laforgue, « Méditation grisâtre », 1880. Claire GirardJules Laforgue, né à Montevideo le 16 août 1860 est mort à Paris le 20 août 1887, est un poète du mouvement décadent français. Né dans une famille qui avait émigré en espérant faire fortune. À l'âge de dix ans, il est envoyé en France, dans la ville de Tarbes d'où est originaire son père. Entre 1868 et 1875, il est pensionnaire au lycée de Tarbes. En octobre 1876, il part vivre, avec sa famille à Paris. Laforgue reste à Paris...

    912  Mots | 4  Pages

  • textes références décadentisme

    Comme à son habitude, Jules Laforgue joue de l’ironie et de l’humour noir ; ici c’est d’abord le langage prosaïque du narrateur et le recours à des onomatopées propres aux chansons populaires qui frappent. Ces procédés comiques sont directement mis en rapport avec le deuil et la tachycardie. La chanson du petit hypertrophique C’est d'un'1 maladie d' coeur Qu'est mort', m'a dit l' docteur, Tir-lan-laire2 ! Ma pauv' mère ; Et que j'irai là-bas, Fair' dodo z'avec elle. J'entends mon coeur...

    2115  Mots | 9  Pages

  • Méditation grisâtre de jules laforgue

    Méditation grisâtre Jules laforgue Traditionnellement les poète lyriques expriment leurs états d'âme à travers l'évocation de la nature. Ainsi, dans un sonnet de jeunesse datant de 1880, "Méditation grisâtre", le poète symboliste Jules Laforgue trace un paysage marin, en proie à une formidable tempête, au sein duquel il semble seul et perdu. .Cette tempête symboliserait-elle donc les sentiments intimes du poète? C'est ce que nous allons étudier au cours de cette étude ...

    926  Mots | 4  Pages

  • Commentaire composé "la chanson du petit hypertrophique", jules laforgue

    CORPUS Texte A : « La Chanson du petit hypertrophique », Jules LAPHORGUE, Le Sanglot de la Terre, 1901. Texte B : « Notre vie … », Paul Eluard, Le Temps déborde, 1947. Texte C : « Toute une nuit », Louis Aragon, Le Roman inachevé, 1956. QUESTION DE CORPUS Le corpus que nous allons étudier est composé de trois poèmes qui abordent tous le thème de la perte d’un être chère. Le premier est extrait d’un recueil de Jules Laforgue, Le Sanglot de la Terre écrit en 1901 et s’appelle « La Chanson...

    1826  Mots | 8  Pages

  • Laforgue

    Jules Laforgue « Recueillement du soir » . « Recueillement du soir » a été écrit par Jules Laforgue et publié dans ses « Poésies complètes » de 1970 avec ses autres poèmes inédits. Laforgue était un poète décadent et ses poèmes rendent compte d’un découragement marqué et sont gorgés de tristesse. Cette œuvre est aussi imprégnée de mélancolie et le sujet de ce poème et son titre ne sont pas fortuits. Le soir est en effet un moment sombre et maussade, lorsque la lumière du jour tombe et que les...

    798  Mots | 4  Pages

  • Le spleen jean laforgue: commentaire composé

    Commentaire composé Poème choisi: Spleen de Jules Laforgue Ce poème de Jules Laforgue fût écrit en 1880, dans un contexte de crise économique touchant la majorité de l'Europe à cette époque. De cette morne époque naît cette poésie. Mais qu'est ce que le spleen, et quel rapport avec le poème? Le titre du poème n'est pas choisi au hasard. Ainsi il fera le projet de notre première partie: la conception du Spleen. Ensuite, nous ferons une explication approfondie du poème, en le comparant à la...

    825  Mots | 4  Pages

  • Commentaire la cigarette Jules Laforgue

    Commentez le texte de Jules Laforgue. Le texte choisi est un sonnet. Le libellé du sujet est assez vague : "commentez le texte Jules Laforgue". Vous aviez par conséquent la possibilité de choisir plusieurs types de commentaire : - une explication linéaire, qui suive l'ordre du texte. Le poème s'y prêtait bien dans la mesure où il raconte une expérience en trois temps : la fuite dur réel, le refuge dans l'imaginaire, le retour au réel. - un commentaire composé organisé autour de thèmes. ...

    1650  Mots | 7  Pages

  • Romances sans paroles

    lui; il commença à fréquenter le groupe des Parnassiens, Leconte de Lisle, Sully Prudhomme, Dierx, Mendès, Coppée; en 1866, il publia son premier livre, Poèmes saturniens, qui passa inaperçu. En 1869, il donna les Fêtes galantes, puis, en 1870, La Bonne Chanson, où son talent se dégage déjà de l’école parnassienne. Il épousa alors Mlle Mautet, sœur utérine du compositeur Charles de Siray; compromis pour avoir pendant la Commune donné asile à des amis, il se réfugia à Londres, puis en Belgique; revenu...

    3929  Mots | 16  Pages

  • Jules laforgue

    Jules Laforgue, Le Sanglot de la terre, 1880   | | | |(1) Brûle-parfum |Oui, ce monde est bien plat ; quant à l'autre, sornettes. | | |Moi, je vais résigné, sans espoir, à mon sort, | | |Et pour tuer le temps, en attendant la mort, | | ...

    1839  Mots | 8  Pages

  • Anthologie - astronomie les meilleurs auteurs aux plus grand sujets

    (extrait des Saisons : l'Eté, 1730) Jacques Malfilâtre : Le Soleil fixe au milieu des planètes (Odes) Victor Hugo : Les grandes lois (extrait, La Légende des Siècles, 1859-1883) Walt Whitman : Toi, globe là-haut (extrait, dans Feuilles d'Herbe) Jules Barbey d'Aurevilly : La Haine du Soleil (extrait de "Poussières", 1808-1889) Jean Rameau : Prière au Soleil (dans La Chanson des Etoiles, 1888) Konstantin Balmont : Soyons comme le soleil (trad. I.Astrow, dans Poésie Russe, La Découverte/Maspéro...

    2944  Mots | 12  Pages

  • Commentaire de texte La cigarette jules laforgue

    Jules Laforgue, Le Sanglot de la terre, 1880 Introduction • Jules Laforgue fait partie de ces poètes de la deuxième moitié du XIXe siècle au destin tragique, comme Baudelaire, Verlaine ou Rimbaud. • Inadapté à la société, malade, mal reconnu en tant que poète, il meurt à l'âge 27 ans en laissant une œuvre inachevée mais prometteuse. • Les vingt-neuf poèmes réunis sous le titre Le Sanglot de la Terre, et publiés après la mort du poète (1901), ont été sans doute composés entre...

    1722  Mots | 7  Pages

  • Méditation grisâtre, laforgue

    grisâtre » extrait des Œuvres complètes a été écrit par Jules Laforgue en 1880. Laforgue s’est inspiré du mouvement artistique de son époque : le romantisme. Ce mouvement consiste à définir un passage descriptif ou l’écrivain représente un paysage ressemblant à un tableau. Ce paysage doit faire naitre des émotions et refléter des émotions intérieures chez celui qui le contemple. Telle que les poètes romantiques du début du XIX°, Laforgue respecte la forme du sonnet. La disposition des rimes en ABBA...

    868  Mots | 4  Pages

  • Commentaire - mediatation grisâtre - jules laforgue

    Commentaire Laforgue a tout d’un poète maudit dont sa vie courte et intense commence à Montevideo en 1860 et finit à 27 ans à cause d’une phtisie. Il aura par contre le temps de publier plusieurs travaux, et notamment des recueils de poésie dont le plus célèbre reste Complaintes, publié à l’âge de 25 ans en 1885. Il fréquenta d’abord le poète Charles Cros et les milieux « décadentistes », avant de partir en Allemagne. Le poème intitulé « Méditation grisâtre », écrit en 1880...

    1292  Mots | 6  Pages

  • Anthologie

    « Souvenir », Méditations poétiques publié en 1820, écrit par Alphonse de Lamartine grâce auquel nous pourrons observer la façons dont le temps agit sur le poète ou l'homme en général. «La Cigarette », Les Complaintes (1885) Jules Laforgue, grâce auquel nous pourrons voir la façons dont Jules Laforgue se comporte face à la mort. Et enfin « Le Pont Mirabeau », Alcools (1913), Guillaume Apollinaire, qui nous montre comment le poète perçoit le temps qui passe. « Quand vous serez bien vieielle » et la...

    892  Mots | 4  Pages

  • Laforgue, rêve de far-west.

    Jules Laforgue, Rêve de Far-West. On m'a dit la vie au Far-West et les Prairies,Et mon sang a gémi: "Que voilà ma patrie !".Déclassé du vieux monde,être sans foi ni loi,Despérado ! Là-bas, là-bas, je serai roi !...Oh ! Là-bas, là-bas, m'y scalper de mon cerveau d'Europe!Piaffer ! Redevenir une vierge antilope,Sans littérature, un gars de proie, citoyenDu hasard et sifflant l'argot californien!Un colon vague et pur ,éleveur, architecte,Chasseur, pêcheur, joueur au-dessus des Pandectes,Entre la...

    1295  Mots | 6  Pages

  • PARTCHASSE

    1873. 4-En marge de ces poètes majeurs se créera une école symboliste qui aura moins de succès. Leurs principaux représentants sont Jean Moréas, René Ghil et Jules Laforgue. Nommez un recueil écrit par chacun d’eux et sa date de parution. Jean Moréas a écrit Les Syrtes (1884). René Ghil a composé Œuvre. Jules Laforgue a publié Les Complaintes (1885). 5-Qui écrit : «Ennemie de l’enseignement, la déclamation, la fausse sensibilité, la description objective, la poésie symbolique cherche : à vêtir l’Idée...

    900  Mots | 4  Pages

  • Poésie

    de l’être aimé, ou réciproquement. La variété des « tombeaux » poétiques (comme espérance d’opposer la résistance d’une forme à la perte de l’être aimé, ou, lorsqu’il s’agit d’écrivains, de dégager un « art poétique » résumant une œuvre lorsque le défunt devient « Tel qu’en lui-même enfin l’éternité le change », selon Mallarmé) permet aussi, à partir d’une forme circonscrite, une diversité d’approches et d’enjeux. L’on n’hésitera donc pas à moduler la réflexion selon les besoins de la classe, en partant...

    40553  Mots | 163  Pages

  • Laforgue, rêve de far-west.

    /media/1493-F722/Laforgue, Rêve de Far-West..odt Jules Laforgue, Rêve de Far-West. On m'a dit la vie au Far-West et les Prairies, Et mon sang a gémi: "Que voilà ma patrie !". Déclassé du vieux monde,être sans foi ni loi, Despérado ! Là-bas, là-bas, je serai roi !... Oh ! Là-bas, là-bas, m'y scalper de mon cerveau d'Europe! Piaffer ! Redevenir une vierge antilope, Sans littérature, un gars de proie, citoyen Du hasard et sifflant l'argot californien! Un colon vague et pur ,éleveur, architecte...

    1228  Mots | 5  Pages

  • Spleen baudelairien

    Baudelaire, la condition humaine. • Le Spleen de Paris, postérieur aux Fleurs du mal. • Paul Verlaine, dans son poème « Spleen », a exprimé lui aussi ce curieux sentiment (Romances sans paroles, 1874), tout comme Jules Laforgue dans son poème du même nom (Les Complaintes, 1885), ainsi que Hector Berlioz dans ses Mémoires, qui l'a lui expliqué à l'aide d'une métaphore filée utilisant une expérience chimique avec de l'acide sulfurique. • Le spleen isdien, dans son état d´être, perpétue...

    500  Mots | 2  Pages

  • commentaire La Cigarette- Laforgue

     PLAN DU COMMENTAIRE INTRODUCTION - Auteur : Jules Laforgue c'est un sonnet - type de poème : un sonnet dont la structure est rigoureuse : les quatrains évoquent le plaisir de fumer, les tercets marquent l'entrée dans un "paradis". DEVELOPPEMENT PREMIERE PARTIE : Comment Laforgue passe -t-il de la réalité à l'imaginaire? - Sa vie est plate et sans espoir et il voudrait trouver quelque chose d'autre. La vie du poète est : triste, ennuyeuse, monotone, sans avenir « sans espoir »...

    602  Mots | 3  Pages

  • Anthologie poetique de la mort

    moustiques. Et puis, quand je m’éveille en songeant à mes vers, Je contemple, le coeur plein d’une douce joie, Mon cher pouce rôti comme une cuisse d’oie. Jules Laforgue Biographie de l’auteur: Né en 1860 à Montevideo et mort en 1887 à Paris, Laforgue fut un innovateur poète du Symbolisme: Il publia d’œuvres reconnues comme Les Complaintes (1885) et L'Imitation de Notre Dame de la Lune (1886). Il échoua son baccalauréat trois fois. Il mourut de la tuberculose. ...

    2141  Mots | 9  Pages

  • Types de poésies

    l'envoi étant terminés par le même vers. Complainte La complainte trouve son origine dans le planctus , récit religieux des Latins, et dans la chanson narrative des troubadours (XIe-XIIe siècles). Poème de forme variable qui raconte les malheurs d'un personnage, historique ou fictif, ou du poète lui-même (voir Rutebeuf). Le texte évoque souvent un mort célèbre en relatant ses actions mémorables et ses bienfaits et en pleurant sa disparition; la complainte était proche, surtout au début, de l'oraison...

    7345  Mots | 30  Pages

  • Grammaire distributionnelle

    combler le vide de leur existence et de lutter contre l’ennui. Les poètes symbolistes sont de véritables ‘’esthéticiens littéraires’’ compte tenu de l’attention accordée au travail formel. -‘’Elévation’’ de Charles Baudelaire ; -‘’Les Complaintes’’ de Jules Laforgue ; -‘’Une Saison en enfer’’, ‘’ Les Illuminations’’ d’Arthur Rimbaud ; -‘’Poèmes saturniens’’, ‘’Fêtes galantes’’ de Paul Verlaine. Les symbolistes ont tendance à chercher le mystère et la rêverie, à découvrir des correspondances secrètes...

    2221  Mots | 9  Pages

  • Sartre

    processus de fusion utilisé consiste en une haplologie : la partie commune des deux mots n’est pas répétée. Un de leurs grands créateurs nommé Jules Laforgue en fait bon usage dans Les Complaintes. Dans la Grande complainte de la ville il fait écho à la tristesse par des « Spleenuosités », ou fait appel à l’acte sexuel avec ses « violuptés » dans la Complainte des nostalgies préhistoriques. Le principe du néologisme, du contre sens et les différents emplois insolites sont particulièrement attrayant...

    1002  Mots | 5  Pages

  • Les poètes maudits : questionnaire

    visait à « représenter les agitations et les mélancolies de la jeunesse moderne » Chez Paul Verlaine : dans son poème « Spleen » il a exprimé lui aussi ce curieux sentiment (Romances sans paroles, 1874) Tout comme chez Jules Laforgue dans son recueil : Les Complaintes (1885). III )Courtes biographies Rimbaud : Jean Nicolas Arthur Rimbaud est un poète français, né le 20 octobre 1854 à Charleville, mort le 10 novembre 1891 à Marseille. Il est l’auteur de nombreux écrits : poèmes, lettres...

    547  Mots | 3  Pages

  • Jules César

     CAIVS•IVLIVS•CAESAR Jules César SOMMAIRE INTRODUCTION 3 SES ORIGINES ET SA JEUNESSE 4 L’ASCENSION DE CESAR 4 TRIUMVIRAT ET CONSULAT 5 LA CONQUETE DES GAULES 6 LA GUERRE CIVILE ET LA CONQUETE DU POUVOIR 8 DU TRIOMPHE AU POUVOIR ABSOLU 11 COMPLOT ET ASSASSINAT 11 L’ŒUVRE DE CESAR 12 L’œuvre littéraire 12 Son œuvre politique : le césarisme...

    5860  Mots | 24  Pages

  • Dossier source sur paris

    tombera gravement malade, en 1915. Jean Jouve décède le 8 janvier 1976, à Paris, après avoir vécu de nombreuses vies toutes aussi enrichissantes les unes que les autres. Jules Laforgue Jules Laforgue, est né à Montevideo le 16 août 1860 et mort à Paris le 20 août 1887, est un poète du mouvement décadent français. Laforgue reste dans la ville de Paris poursuivre ses études au lycée Condorcet suite au décès de sa mère. Malgré trois reprises, il échoue au baccalauréat de philosophie. Il décide...

    7230  Mots | 29  Pages

  • Méditation grisâtre 

    Laforgue a tout d’un poète maudit dont la vie courte et fulgurante fut empreinte d’un certain romanesque. Né à Montevideo en 1860 (Uruguay), il meurt à 27 ans atteint de phtisie. Il aura néanmoins le temps de publier plusieurs travaux, et notamment des recueils de poésie dont le plus célèbre reste Complaintes, publié à l’âge de 25 ans. Il fréquenta d’abord Charles Cros et les milieux « décadentistes », avant de partir en Allemagne. Le poème intitulé « Méditation grisâtre » est un sonnet qui décrit...

    1051  Mots | 5  Pages

tracking img