Désirer Est Ce Nécessairement Souffrir Plan Detaillé dissertations et fiches de lecture

  • Peut-on désirer sans souffrir

    Peut-on désirer sans souffrir ? (Francesca Larcher pour le lycée Saint Aspais, Fontainebleau) ANALYSE DE L’ENONCE Peut-on : est-il possible ? On voit bien qu’ici, cela ne peut pas signifier ‘’a-t-on le droit ?’’, cela n’aurait pas de sens. En revanche, demander s’il est possible de désirer sans souffrir implique un présupposé manifeste : désirer serait souffrir, désirer impliquerait logiquement de souffrir ; désirer serait souffrir par définition ; la souffrance serait inhérente au fait même...

    3074  Mots | 13  Pages

  • Est-il absurde de désirer l'impossible?

    Elle lui a dit non, et plusieurs fois. C'est sans appel. Cet homme, pourtant, persévère dans son désir de vivre l'amour avec une femme qui ne veut pas de lui. Est-ce absurde ? Cela n'a-t-il vraiment aucun sens ? Oui, si l'on pense, dans une logique « utilitariste », qu'il va souffrir, attendre, espérer…et ne rien obtenir en échange. L'absurdité désignerait quelque chose d'illogique, de contreproductif qui, dans une optique de calcul, ferait de cet homme un perdant. Mais si l'on pense que l'absurde...

    4261  Mots | 18  Pages

  • Désirer est ce nécessairement souffrir?

    Désirer est ce nécessairement souffrir ? Associer la notion de souffrance et celle du désir n’est-il pas paradoxal ? En effet désirer vient du latin « desiderare » qui signifie constater l’absence et de « sidus » qui signifie l’astre. Désirer c’est donc aspirer à posséder quelque chose que l’on ne possède pas. Et l’acquisition de cette chose provoque un sentiment de plaisir qui est a opposé directement à la notion de souffrance car souffrir c’est douloureux. Nécessairement est ici le connecteur...

    1666  Mots | 7  Pages

  • Le desir

    Sujet N°1 : Désirer, est-ce nécessairement souffrir ? 1. Analyse du sujet : a. Identifiez les termes-clés : Désirer, est-ce nécessairement souffrir ? Désirer → on désire quelque chose qu’on n’a pas ; on tend vers l’objet de son désir → tension = souffrance ? Nécessairement → lien de cause à effet → pas de désir sans souffrance → déterminisme du désir. Souffrir → la souffrance est douloureuse ; cela dit, on ne la fuit pas toujours ? Il suffit de penser au cycliste professionnel qui souffre sur son...

    1214  Mots | 5  Pages

  • Désirer est ce souffrir

    sujet, vers le problème: Étonnez-vous: si désirer était nécessairement souffrir, c'est toute la vie humaine qui serait souffrance. Allez dire à un amoureux, dans les premiers moments de l'amour qu'il souffre! == En quel sens le désir est-il souffrance: c'est un manque éprouvé, une absence fait toujours souffrir surtout si l'imagination étend la mesure du possible (Rousseau) == Le désir consiste à éprouver un manque, avoir soif de: voir le DESIR et suivez les liens proposés Prêtez attention...

    808  Mots | 4  Pages

  • Le désir rend-il nécessairement malheureux ?

    Quêtes de quoi ? chacun de nous répondrait différemment à la question, car chaque fragment de vie est unique. Cependant, il apparaît nettement que, dans tous les cas, ces quêtes ont pour mobile un désir, mobile qui semble être universel. Ce sentiment, et plus précisément cette envie, puisque le désir correspond en premier lieu à une envie, dont l’origine nous dépasse la plupart du temps, nous guide pour un instant vers une direction, souvent inconnue à long terme, personnelle, mais dont le choix...

    2745  Mots | 11  Pages

  • Désirer est ce necessairement souffrir ?

    Désirer est-ce nécessairement souffrir ? La société contemporaine montre que le désir matériel est synonyme de plaisir, il convient donc d’acheter toujours plus pour satisfaire ses envies. Dans cette perspective le fait de désirer nous rendrait heureux. La conception principale du bonheur confirme cette idée, si l’on entend par le désir, la réalisation d’un plaisir. En effet, le bonheur peut se définir comme l’accumulation de plaisirs, par conséquent désirer permettrait d’accéder à ce but...

    1668  Mots | 7  Pages

  • Désirer est-ce souffrir?

    | Sujet : Désir est ce nécessairement souffrir ? Conscients ou inconscients, les désirs font qu’une vie est capable d’être vécue. Sans désir, nous n’avons plus le gout de vivre et sommes condamnés à l’ennui ou même à la mort. Le verbe « désirer » vient du latin « desirare » qui signifie la constatation de l’absence du « sidus », astre. Désirer veut donc dire aspirer à posséder quelque...

    1302  Mots | 6  Pages

  • DÉSIRER EST-IL SOUFFRIR?

    contradiction entre désirer et ne pas souffrir ; soit à une légitimité, peut-on tout désirer sans souffrance, notamment celle infligée aux autres ? Désirer Ce verbe désigne d’abord le fait d’avoir un manque par rapport à un objet imaginé ou réel, et qui doit être source de satisfaction. Le désir se distingue du besoin dans la mesure où il n’est pas lié à une nécessité vitale. Il peut également désigner l’élan pour combler ce manque, voire la puissance d’être, et donc l’essence de l’homme. Souffrir Ce terme...

    4630  Mots | 19  Pages

  • Le desir dissert

    désirez quelque chose (ou quelqu'un), c'est parce qu'il vous manque. Tant que vous n'avez pas obtenu satisfaction, vous souffrez de ce manque. Vous rongez votre frein, vous ne pensez plus qu'à l'objet de votre désir, son absence vous est insupportable. Seule la satisfaction de votre désir vous soulage de cette douleur insupportable. Et si par malheur vous n'obtenez pas ce que vous désirez — si celle ou celui dont vous êtes amoureux(se) ne veut pas comprendre qu'elle ou qu'il est fait(e) pour vous...

    665  Mots | 3  Pages

  • Peut-on désirer souffrir?

    Peut-on désirer sans souffrir ? Introduction Tout ce qui vit a des besoins, si tant est que vivre, ce n'est pas être autosuffisant, mais au contraire dépendre, pour sa propre survie, d'un milieu extérieur : la plante a besoin d'eau et de lumière ; l'animal de manger, de boire et de dormir. De ce point de vue, l'homme ne saurait faire exception ni constituer ce que Spinoza nommait « un empire dans un empire » : parce qu'il vit, l'homme connaît la pression du besoin et la nécessité vitale de...

    4414  Mots | 18  Pages

  • Cour sur le désir (t.s)

    Notion 4 : Le Désir I° Définitions : >Peut-on désirer l'impossible ? « Soyons réaliste, désirons l'impossible » > De Ché devenu le slogan de Mai 68 .En Politique, lorsqu'un peuple désir, c'est souvent « quelque chose qui semble impossible » .Exemple : La Révolution Française a porté un désir d'égalité. Juin 1936 : les congés payés gagné alors que cela paraissait impossible. Mai 1968 : Ce ne sont plus les désirs de nouveaux salaires, temps de travail...qui sont mis en avant mais...

    2395  Mots | 10  Pages

  • Peut-on désirer sans souffrir

    Analyse du sujet : Peut-on désirer sans souffrir Souffrance et désir sont des thématiques classiques. Attention cependant à ne pas tomber dans des banalités et à bien argumenter la notion de désir qui peut facilement déraper. Pistes et problématiques : Commencer par une définition précise du désir. Le désir n’est pas le besoin. Il est orienté vers un objet bien précis et contrairement au besoin, il est insatiable. On ne peut désirer que ce que l’on a pas. La question prend alors...

    914  Mots | 4  Pages

  • le desir

    L’Association du désir et la souffrance semble au début contradictoire. Le désir est l’aspiration de posséder une chose que l’on n’a pas. Dans l’esprit des gens, la réalisation d’un (L’acquisition d’obtenir le) désir crée un sentiment de plaisir et non pas de souffrance. Le connecteur logique « nécessairement » (implique) sous-entend que le désir ne conduit pas absolument à la souffrance mais peut aussi créer ce sentiment (le mot laisse penser que le désir mène à des ntiments d’affliction).( presentation...

    1084  Mots | 5  Pages

  • Le désir

    Étonnez-vous ! Suivre la raison n'est-ce pas nécessairement se laisser conduire par la seule raison, renoncer à ce qui est de l'ordre de l'immédiat, qui entraîne à la violence: aux appétits qui déterminent? Pourquoi poser la question si la réponse est immédiate? Compréhension du sujet: premier effort de définition. être marque la continuité, l'action orientée, patiente, qui pousse toujours dans le même sens (s'oppose à devenir, changer "faire" au coup par coup). raisonnable ce qui est conforme...

    1055  Mots | 5  Pages

  • Faut-il renoncer à tout désir ?

    l'ordre, se dominer, souffrir, supporter et se taire selon la sagesse des stoïciens. Selon eux le bonheur est dans la vertu, seule la vertu compte: il faut donc être indifférent à tout ce qui relève de la sensibilité, des désirs, des mirages de l'imagination et nier la douleur. Le stoa était le portique sous lequel enseignaient les stoïciens. Comprendre que celui qui vit en harmonie avec la raison (= la nature ordonnée et divine) échappe aux troubles de la passion (un désir qui a envahi toute la...

    2546  Mots | 11  Pages

  • Levez-cous vite, orages désirés

    PLAN DÉTAILLÉ Intro : Sujet amené : Époque : Courant romantique du 19e siècle Auteur : René de Chateaubriand Titre de l’extrait : Levez-vous vite, orages désirés Date et lieu de publication : 1802, Angleterre Genre et forme : Roman autobiographique Courant littéraire : Romantisme Lien avec le contexte : exil de l’auteur Sujet posé : Démontrer que le héros est atteint du «vague des passions» Sujet divisé : La souffrance du héros ; Son lien privilégié avec la nature; Son...

    608  Mots | 3  Pages

  • Dissertation le desir est il une souffrance

    l'avenir que pour celui qui désire» comme dirait Lavelle. Pourtant le désir se définit par la recherche d'un objet que l'on imagine ou que l'on sait être source de satisfaction, celui ci s'accompagne donc automatiquement d'un sentiment de manque, de privation. L'ambiguïté du désir prend alors tout son sens. Si désirer est souffrir, n'est ce pas toute la vie d'un homme qui est une souffrance? D'où l'importance du mot «necessairement», doit-on voir la souffrance causée par le désir comme une fatalité? Celui...

    1405  Mots | 6  Pages

  • Pourquoi désirer l'impossible by mk

    Etymologiquement, le désir (du latin desiderare) a pour sens la nostalgie d'un astre disparu, ce qui évoque un désir d'impossible. De plus, on perçoit ici la notion de manque irréversible qui implique la souffrance : on n'obtiendra jamais la satisfaction qui aurait été procurée par la possession de cet astre. D'où l'ambiguïté du désir : source de douleur lorsqu'il est insatisfait, source de plaisir lorsqu'il est comblé. Alors ne peut-on penser que le désir d'impossible, n'entraînant que...

    2901  Mots | 12  Pages

  • Désir et réalité

    porte en lui. II - LA PROBLEMATIQUE Elle découle de l'analyse. "Le désir" renvoie à l'étude de l'homme, habité, toujours, pasun e multiplicité foisonnante de désirs, c'est-à-dire d'appétits, c'est-à-dire de manques. Ces manques, l'homme est poussé par des appétits qui sont en lui et dont il ne décide pas, à les combler. S'il n'y parvient pas, le sentiment de manque, l'absence de satisfaction, le fait nécessairement souffrir. Dès lors, une question se pose : la réalité peut-elle être le terrain...

    798  Mots | 4  Pages

  • Le désir

    CHAPITRE II Quelle est la vérité du désir ? INTRODUCTION Selon une étymologie qui n’est pas vraiment certaine, le désir renverrait au latin desideratio, terme lui-même formé à partir de sidus désignant une constellation d’étoiles. A l’origine, le terme aurait renvoyé à la nostalgie qui étreint celui qui cesse de contempler la splendide voûte céleste, ou le regret attaché au caractère inaccessible des étoiles, et à leur incomparable beauté. Le désir serait donc bien proche de désastre...

    12448  Mots | 50  Pages

  • Désir et souffrance

    Désir et souffrance         Première croyance portée par la conscience commune : la souffrance dans le désir tiendrait seulement à son issue comme échec ou déception.  Mais qui est encore assez crédule pour ne pas voir qu’il y a souffrance non pas dans le terme du désir, mais dans le processus même du désir ? Tant que le désir nous hante, nous vivons insatisfait, avec un creux au ventre et un vague à l’âme ; malheureux, plongé dans une sorte d’errance dont nous ne pouvons échapper que par quelques...

    6835  Mots | 28  Pages

  • Désir et bonheur

    Texte | "Malheur à qui n'a plus rien à désirer ! il perd pour ainsi dire tout ce qu'il possède. On jouit moins de ce qu'on obtient que de ce qu'on espère, et l'on n'est heureux qu'avant d'être heureux. En effet, l'homme avide et borné, fait pour tout vouloir et peu obtenir, a reçu du ciel une force consolante qui rapproche de lui tout ce qu'il désire, qui le soumet à son imagination, qui le lui rend présent et sensible, qui le lui livre en quelque sorte, et pour lui rendre cette imaginaire...

    3225  Mots | 13  Pages

  • Désirer est-ce nécessairement souffrir ?

    DESIRER, EST-CE NECESSAIREMENT SOUFFRIR ? INTRO : Tout d’abord commençons par définir ce qu’est le désir. Le désir est ce qui donne un sens à notre vie ainsi qu’à notre existence. Il repose également sur la culture qui nous entoure tous. Il ne peut y avoir de désirs sans culture et de culture sans désirs. Le désir est un enchaînement infini, il n’a pas de fin déterminée. En effet, avec le désir,l’Homme ne peut se contenter de ce qu’il a. C’est un éternel insatisfait qui cherche toujours...

    1573  Mots | 7  Pages

  • Doit-on libérer le désir ou se libérer du désir ?

    Faut-il se libérer du désir, ou libérer le désir ? Catégorie : Concepts, Désir - Commentaires Un plan en deux parties seulement ? Pourquoi pas. Le sujet suggère une construction en miroir, cédons à cette invitation. L’argumentation permet, ici, de proposer une conception du désir nettement plus intéressante en seconde partie, ce qui permet de redéfinir la liberté elle même. Dès lors, la fin de la seconde partie permet de conclure, car elle n’est pas la simple contradiction de la première,...

    3086  Mots | 13  Pages

  • Désirer est ce nécessairement souffrir ?

    DESIRER, EST-CE NECESSAIREMENT SOUFFRIR ? Tout d’abord commençons par définir ce qu’est le désir. Le désir est ce qui donne un sens à notre vie ainsi qu’à notre existence. Il repose également sur la culture qui nous entoure tous. Il ne peut y avoir de désirs sans culture et de culture sans désirs. Le désir est un enchainement infini, il n’a pas de fin déterminée. En effet, avec le désir, l’Homme ne peut se contenter de ce qu’il a. C’est un éternel insatisfait qui cherche toujours ce qui est mieux...

    683  Mots | 3  Pages

  • Désirer, est-ce nécessairement souffrir?

    Désirer, est-ce nécessairement souffrir? Depuis lAntiquité les philosophes s’interrogent sur le désir, le bonheur, la souffrance, le mal et le bien. Pour chacun d’eux que se soit les platoniciens, les cyniques ou les cyrénaïques et même les autres écoles, il y a divergente. Le désir revient souvent dans les questionnements, dans les idées et les débats philosophiques. Tous à la recherche de la vérité et de la raison pour ainsi agir et atteindre le Souverain bien. Donc, depuis ce temps cela a amené...

    702  Mots | 3  Pages

  • Desirer est-ce nécessairement souffrir ?

    * désirer : Tendre vers un objet que l'on se représente comme source possible de satisfaction ou de plaisir. * nécessairement : Obligatoirement, absolument, forcément. * souffrir : Éprouver douloureusement. Éprouver une douleur physique ou morale. Supporter la douleur, la fatigue. A voir la question, il est souligné d'emblée une certaine interdépendance entre le désir et la souffrance. Mais, au delà de cette relation, il nous est d'abord possible de remettre complètement en question...

    682  Mots | 3  Pages

  • Désirer est-ce nécessairement souffrir ?

    Désirer est-ce nécessairement souffrir ? Le désir est toujours propre à l'individu qui l'éprouve. Celui qui désire être aimé souffre d'aimer car il craint de ne pas être aimé en retour ou bien il doute, comme l'indique Stendhal, de l'amour de son partenaire : m'aime-t-il ou m'aime-t-elle autant que je l'aime ? Le désir est donc bien cause de souffrance. Ce qui est vrai du désir amoureux est vrai des autres désirs. L'envie, la convoitise et même le désir de réussite ou de reconnaissance,...

    2158  Mots | 9  Pages

  • Désirer est-ce nécessairement souffrir ?

    Dissertation de Philosophie "Désirer est-ce nécessairement souffrir ?" Introduction De tout temps, il est souvent admis que le désir se définit comme un manque à combler, à satisfaire. Du latin "dediderare" (regretter l'absence de) et "considerare" (contempler une étoile), le désir est un souhait de l'existence qui peut porter sur une réalité naturelle ou artificielle, matérielle ou immatérielle. Ce manque que l'on cherche à satisfaire peut aussi provoquer des souffrances physiques ou des...

    1783  Mots | 8  Pages

  • Philosophie: Desirer, est-ce necessairement souffrir?

    Dissertation: Désirer, est-ce nécessairement souffrir? Il est souvent admis que le désir se définit comme un manque à combler, à satisfaire, qui peut être une source de souffrance pour l'Homme. Cette douleur provient de l'insatisfaction de l'individu lorsque le but n'est pas atteint, mais elle peut également être liée au fait de désirer lui-même. Alors la question peut se ramener à ces termes: Désirer implique-t-il inévitablement la souffrance? Si désirer faisait obligatoirement souffrir, toute l'existence...

    1200  Mots | 5  Pages

  • Désirer est nécessairement souffrir ?

    Désirer est-ce nécessairement souffrir ? « Le désir est une source de trouble et de souffrance.. » nous dit Alexandra David-Néel. Cette pensée, plutôt pessimiste et assez répandue, est une des définitions qui généralise le désir. Le désir représente un manque, et un manque représente la souffrance. Un désir est perçu comme une émotion. « Il est éprouvé, avant d’être pensé. » Le désir cherche à combler un manque, un ‘objet’ convoité, qui, une fois satisfait, se transformera en un nouvel ‘objet’...

    1201  Mots | 5  Pages

  • Philo : Désirer est-ce nécessairement souffrir ?

    PHILOSOPHIE Désirer est-ce nécessairement souffrir ? Le désir, étant propre à l'Homme, puisque nous savons que celui ci est est un animal différent de la bête grâce à sa qualité d'agent libre. Grâce à cette capacité d'agir sans déterminisme certain, l'homme se laisse aller à de divers plaisirs. Conscient de ses actes et de sa liberté, l'homme peut donc avoir des désirs, au contraire de la bête, qui elle n'a que des appétits déterminés par la nature. Les désirs étant la cause première de l'activité...

    1747  Mots | 7  Pages

  • Le desir

    Thierry DUPOUX, Plan du cours sur le désir et le bonheur PREMIERE PARTIE : Le désir constitutif de l’essence de l’Homme I. Le désir comme puissance positive 1) 2) 3) 4) 5) 6) La déconstruction de l’illusion Le désir comme puissance d’affirmation de la vie Le désir comme puissance d’inscription effective dans le réel Le désir comme puissance d’inscription effective dans la durée Genèse de la servitude passionnelle Désir et réalité éthique objective II. La négativité du désir comme manque 1) 2)...

    26875  Mots | 108  Pages

  • Désirer, est-ce nécessairement souffrir ?

    DESIRER, EST-CE NECESSAIREMENT SOUFFRIR ? Nous pouvons déjà commencer par définir brièvement ce qu’est le désir. Le désir est un moteur donnant sens à la vie, donnant essence à l’existence. Le désir repose également sur la culture dans laquelle nous baignons. Il n’y a de désirs sans culture, et de culture sans désirs. Le désir est une suite sans fin, une chaîne à laquelle on ajoute constamment des maillons, il n’a pas de fin déterminée. Ce que confirme le philosophe allemand Arthur Schopenhauer...

    1358  Mots | 6  Pages

  • Désirer es ce necessairement souffrir ?

    Le désir est dans bien des cas une source de souffrance. En désirant ce que l'on ne possède pas, on se crée un manque, qui entraîne frustration et déception. La souffrance est alors l'épreuve inévitable de celui qui éprouve un désir. Cependant, tous les désirs nous font-il autant souffrir ? N'existe t’il aucun désir exempt de souffrance ? On peut en effet différencier le fait de souffrir devant le désir déçu de réussite personnelle et celui de désirer un verre d’eau, ce qui n’entraîne...

    1971  Mots | 8  Pages

  • Désirer, est-ce necessairement souffrir?

    Désirer, est-ce necessairement souffrir? "Tout vouloir a pour principe un besoin, un manque, donc une douleur. Mais que la volonté vienne à manquer d'objet, qu'une prompte satisfaction vienne à lui enlever tout motif de désirer, et les voilà tombés dans un vide épouvantable, dans l'ennui; leur nature, leur existence leur pèse d'un poids intolérable.", d'après Schopenhauer dans Le Monde comme volonté et comme représentation . En lisant le sujet, "Désirer, est-ce necessairement souffrir...

    1122  Mots | 5  Pages

  • Désirer, est-ce nécessairement souffrir?

    Le désir est un processus complexe. Il contient en effet plusieurs éléments, qui s’avèrent être à la fois constitutif du désir et à la fois problématique. Ainsi le désir est à comprendre comme un manque, une tension, ou une recherche de la satisfaction. Se demander si désirer c’est nécessairement souffrir, c’est se demander si la souffrance accompagne fatalement le désir à chaque fois. Le rapport entre désir et souffrance est aussi le rapport entre désir et plaisir ou bonheur. Le « nécessairement...

    2072  Mots | 9  Pages

  • Désirer est-ce nécessairement souffrir?

    DISSERTATION DE PHILOSOPHIE Sujet : Désirer est-ce nécessairement souffrir ? « Le désir me dit que le réel ne suffit pas ». Si, comme l’affirmait Jean-Paul Sartre, le désir est la marque d’un manque, d’une absence dans notre réalité, d’une insuffisance dans ce qui nous entoure, si « le réel ne suffit pas » c’est bien que l’origine même du désir est souffrance et que le désir lui-même est source de peine tant que sa fin n’a pas été atteinte. En effet, si je désire manger parce-que j’ai faim, je souffre...

    3397  Mots | 14  Pages

  • Le désir

    LE DESIR INTRODUCTION : Le mot désir est issu du verbe latin desiderare. Tout comme le verbe considerare, il vient de sidus qui signifie étoile. Ces deux verbes appartenaient à l’origine à la langue des augures qu’inspirait l’observation du ciel étoilé. Considerare signifiait le fait de contempler un astre alors que Desiderare signifiait le regret de l’absence de cet astre. Ainsi, au sens étymologique, le désir c’est le regret d’un astre disparu, c’est la nostalgie d’une étoile. Cette étymologie...

    7711  Mots | 31  Pages

  • desirer fait il necessairement souffrir ?

    désirs. Le désir se distingue du besoin dans la mesure où il n’est pas lié à une nécessité vitale. Par ailleurs, nous savons que nous désirons quelque chose quand nous souffrons de ne point le posséder. En effet, la notion désirer provient du latin “desiderare”, c’est-à-dire “regretter l’absence de”. Et si tout désir anticipant un plaisir fait souffrir, alors une vie heureuse serait une vie sans plaisir. La question est de savoir si il est possible de désirer sans souffrir. Autrement dit désirer fait il...

    2760  Mots | 5  Pages

  • Désirer est-ce nécessairement souffrir ?

    « Désirer, est-ce nécessairement souffrir ? » L’homme est un être de désirs. Il désire ce qu’il n’a pas et ce qu’il n’est pas. Le désir et la volonté de le satisfaire proviennent du manque. Le désir exprime la volonté de le combler. L’homme désire ce qu’il veut obtenir donc ce qui lui paraît plaisant. Il semble désirer le bonheur, du moins ce qui lui en rapproche. L’homme le désire-t-il peut-être parce qu’il ne le connaît pas ou n’estime pas le connaître. L’absence de bonheur, la souffrance...

    2638  Mots | 11  Pages

  • Désirer est-ce nécéssairement souffrir?

    Désirer est-ce nécessairement souffrir ? « Malheur à qui n’a plus rien à désirer. Il perd pour ainsi dire tout ce qu’il possède. On jouit moins de ce que l’on obtient que de ce qu’on espère et l’on n’est heureux qu’avant s’être heureux » déclare Rousseau. Il affirme que alors que le désir est l’essence même de la vie et que personne sans lui n’avancerait. Le désir est ici vu comme un plaisir sans fin qui renait à chaque nouvelle attirance et qui apporte le plus grand des bonheurs. Le désir revêt...

    2130  Mots | 9  Pages

  • Désirer est-ce nécessairement souffrir ?

    T ES- 27/10/10 Désirer est-ce nécessairement souffrir ? L’origine étymologique de désire, viens du latin, desiderare, qui dérive du verbe considerare. Desiderare signifie regretter son absence tandis que considerare veut dire contempler un astre. Au sens étymologique, « désirer » veut donc dire « le regret d’un astre disparu ». On retrouve alors deux aspects du désire. Le premier évoque que désirer quelque chose indique qu’il y a un manque, une privation d’un objet. Mais, en atteignant ce que...

    2012  Mots | 9  Pages

  • Le désir fait-il nécessairement souffrir ?

    Le Désir fait-il nécessairement Souffrir ? On pourrait penser que dès lors que l’on satisfait un désir, la plénitude apparaît. Mais en réalité, le désir n’est-il pas mélange de manque et d’insatisfaction ?Il n’y aurait donc aucuns désirs réalisables, aucunes satisfactions possibles ? Pourtant, quand je mange une pomme, ne suis-je pas satisfait ? Mais alors, le désir fait-il nécessairement souffrir ?Qu’en est-il en réalité ? Pour approfondir cette idée il faut tous d’abord poser les questions...

    2175  Mots | 9  Pages

  • Désirer est-ce nécessairement souffrir ?

    Désirer c’est tendre vers un objet que l’on se représente comme source possible de satisfaction. Mais le désir est dans bien des cas une source de souffrance. La souffrance signifie éprouvé douloureusement. Je désire ce que je n’ai pas : quelque chose me manque et j’en souffre, cela entraîne frustration et déception. La souffrance est alors l'épreuve inévitable de celui qui éprouve un désir. Le mot « nécessairement » voudrait dire que désirer est forcément synonyme de souffrance. Cependant, tous...

    1642  Mots | 7  Pages

  • Désirer est ce nécessairement souffrir ?

    dans le désir amoureux, la souffrance est bel et bien présente : attentes de l’aimé, peur de perdre l’autre, déceptions … En effet, plus on dépend des autres, moins on est heureux puisqu’on ne peut agir que sur ce qui dépend de nous. Désirer des actes, des faits, des paroles d’autrui conduit donc souvent à la souffrance car on ne contrôle pas autrui. Mais désirer est-ce nécessairement souffrir ? Tout d’abord, le mot « souffrance » désigne un état de douleur physique ou morale et « désirer » est souhaiter...

    1336  Mots | 6  Pages

  • Désirer est-ce nécessairement souffrir

    de souffrance avec celle du désir ! N’est ce pas paradoxal ? En effet désirer vient du latin « desiderare » qui signifie constater l’absence et de « sidus » qui signifie l’astre, désirer voudrait donc dire « regretter une étoile disparue ». Désirer c’est donc espérer de posséder quelque chose que l’on ne possède pas. Et l’acquisition de cette chose provoque un sentiment de plaisir plus ou moins grand qui est a opposé directement à la notion de souffrance. Nécessairement est ici le connecteur logique...

    1103  Mots | 5  Pages

  • Désirer est-ce nécessairement souffir ?

    REDUIT-FROLLEAU Tles1 Allister Désirer est-ce nécessairement souffrir ? On définit le terme « désir » le fait de tendre vers un objet que l'on se représente comme source possible de satisfaction ou de plaisir. La souffrance, c’est une épreuve douloureuse au cours de laquelle on ressent une douleur physique ou morale. Alors la question peut se ramener à ces termes : désirer est-ce nécessairement souffrir ? Le sens commun retient du désir sa capacité à nous faire sentir notre existence...

    822  Mots | 4  Pages

  • La recherche du bonheur est-elle nécessairement immorale ?

    Editions Hatier Plan détaillé Introduction1 En temps de crise politique, le seul souci de mon intérêt personnel, dont dépend mon bonheur immédiat, me portera nécessairement à agir contre le bien commun − comme l’atteste le cas de la collaboration durant la Seconde Guerre mondiale. Tout choix moral par conséquent suppose que soit surmontée l’aspiration au seul bien-être et confort individuels, au profit d’intérêts plus larges. La recherche exclusive du bonheur est donc essentiellement individualiste...

    1088  Mots | 5  Pages

  • Philo

    [Accroche] Le désir nous confronte à de la souffrance. Nous connaissons par exemple de la frustration. [Citation du sujet] Mais Désirer est-ce nécessairement souffrir ? [Analyse problématique] Si désirer implique par essence un manque alors la souffrance est inhérente au désir. Cependant on peut désirer se libérer du désir et peut-être devenir libre de tout désir. Ainsi le désir ne nous conduirait pas nécessairement à souffrir dès lors qu’on y renoncerait. Une autre solution consisterait si...

    1608  Mots | 7  Pages

  • philo

     Introduction [Accroche] Le désir nous confronte à de la souffrance. Nous connaissons par exemple de la frustration. [Citation du sujet] Mais Désirer est-ce nécessairement souffrir ? [Analyse problématique] Si désirer implique par essence un manque alors la souffrance est inhérente au désir. Cependant on peut désirer se libérer du désir et peut-être devenir libre de tout désir. Ainsi le désir ne nous conduirait pas nécessairement à souffrir dès lors qu’on y renoncerait. Une autre solution consisterait...

    1615  Mots | 5  Pages

  • désir : peut-on désirer sans souffrir ?

    Peut-on désirer sans souffrir ? Tout ce qui vit a des besoins, si tant est que vivre, ce n'est pas être autosuffisant, mais au contraire dépendre, pour sa propre survie, d'un milieu extérieur : la plante a besoin d'eau et de lumière ; l'animal de manger, de boire et de dormir. . Seulement, parce qu'il est doté de conscience et capable de se représenter lui-même, l'homme n'est pas qu'un être de besoins, c'est aussi et peut-être surtout un être de désirs. Le désir se distingue du besoin en ceci...

    1770  Mots | 8  Pages

  • Désirer est ce nécessairement souffrir

    PHILOSOPHIE Sujet : désirer est ce nécessairement souffrir ? Le désir marque le manque de quelque chose ou quelqu’un, chaque être humain possède des désirs différents et veut toujours ce qu’il ne possède pas encore. Ce besoin permet à l’Homme d’évoluer, d’avoir plus d’expériences sur de nombreux domaines, et d’être le meilleur de soit pour combler se manque. En effet, quelle sera la vie de l’Hommes si ces désirs entrainent des répercutions négatives sur ce dernier ? Pourtant, certains désirs...

    843  Mots | 4  Pages

  • peut-on désirer sans souffrir ?

    désirs. Le désir n’est pas comme le besoin, si nous ne le satisfaisons pas nous ne mourrons pas. Le désir et le besoin on comme point commun le manque : je désire ce que je n'ai pas, tout comme j'ai besoin de ce que je n’ai pas. Or tout manque se traduit par une souffrance, c’est ce qui nous pousse à le combler, donc la douleur semble être le symptôme du désir lui-même : nous savons que nous désirons quelque chose quand nous ne le possédons pas. Mais si tout désir s'accompagne nécessairement de douleur...

    955  Mots | 4  Pages

  • Emile, de l'éducation (le désir)

    chacun concourt également à l'objet commun, mais non pas de la même manière. De cette diversité naît la première différence assignable entre les rapports moraux de l'un et de l'autre. L'un doit être actif et fort, l'autre passif et faible : il faut nécessairement que l'un veuille et puisse, il suffit que l'autre résiste peu. Ce principe établi, il s'ensuit que la femme est faite spécialement pour plaire à l'homme. Si l'homme doit lui plaire à son tour, c'est d'une nécessité moins directe : son mérite...

    75585  Mots | 303  Pages

  • Peut-on désirer sans souffrir?

    Peut-on désirer sans souffrir? Quand l’enfant écrit sa lettre au Père Noël, il lui fait la demande de réaliser ses désirs, en l’occurrence lui offrir la possession de jouets désirés. Il se projette dans la situation désirée et se dit intérieurement : “qu’est-ce que je serais heureux si j’avais…”. En attendant que celle-ci se réalise, il ressent un manque, il est malheureux car il souffre de ce manque. En effet, la notion désirer provient du latin “desiderare”, c’est-à-dire “regretter l’absence...

    1914  Mots | 8  Pages

  • Désirer est-ce nécessairement souffrir ?

    Désirer, est-ce nécessairement souffrir ? Le désir anime tout à quoi l’Homme sera confronté: désirs amoureux, de conquête, de gloire… Conscients ou inconscients, ils font que l’Homme trouve un intérêt personnel dans le monde. Sans désir, nous perdons le gout de vivre, nous sommes condamnés à l’ennui ou à la mort. Pourtant, la raison met en garde contre les désirs fous et leurs illusions, et la morale engage à maitriser ses désirs pour ne pas devenir leur esclave. Nos désirs étant en constante...

    1571  Mots | 7  Pages

  • Faut-il mieux se perdre dans le désir qu’avoir perdu tout désir

    mieux se perdre dans le désir qu’avoir perdu tout désir ? » Introduction : « J’avais risqué ma vie et j’avais gagné. De nouveau, j’étais un homme. », s’écrie le héros du Joueur de Dostoïevski. Mais comment considérer le joueur ? Est-ce un homme volontaire, déterminé, prêt à tout sacrifier pour arriver à ses fins, ou le jouet de son désir ? Le joueur ne perd-il pas plus qu’il ne gagne à se livrer aveuglément au jeu, à commencer par lui-même ? Notre rapport au désir semble tout à la fois complexe...

    3271  Mots | 14  Pages

  • Désir

    Rousseau, La Nouvelle Héloïse, partie IV, extrait Plan détaillé : * Une vision paradoxale et originale du désir et du bonheur * Une nouvelle définition du bonheur : le désir. * Ce bonheur est singulier. * L’attente de la satisfaction d’un désir provoque un certain bonheur, distinct du bonheur lié à la satisfaction de ce désir. * Ce bonheur singulier est précisément relatif à l’inquiétude de ne pas savoir si le désir sera satisfait. La formulation est hypothétique :...

    1612  Mots | 7  Pages

tracking img