Droit Morale Et Religion dissertations et fiches de lecture

  • Droit, morale, religion

    Sujet : « Droit, morale et religion » Le Droit peut être défini comme un ensemble de règles de conduites socialement édictés et sanctionnés qui s’imposent aux membres de la société. Le droit est donc constitué de règles de natures juridiques destinés à organiser les rapports entre les individus. Mais les individus vivant en société peuvent également être soumis à d'autres types de règles, comme celles de la morale ou de la religion. C’est pourquoi le sujet nous invite...

    1346  Mots | 6  Pages

  • Droit religion moral

    DROIT, MORALE ET RELIGION Le droit est un ensemble de règles de conduite socialement édictées qui s'imposent aux membres de la société. C'est l'instrument qui a permis d'instaurer et d'entretenir le lien social entre les individus. Depuis toujours, les relations entre les règles de droit, morales et religieuses sont très étroites. En effet, le droit a largement été influencé par la morale et la religion, si bien que des principes liés à ces deux dernières notions se retrouvent dans des règles...

    2312  Mots | 10  Pages

  • Droit moral et religion

    Droit, Moral et Religion Les hommes sont gouvernés par des règles de conduite qui sont d’essences différentes, parmi elles, on retrouve le droit, la morale et la religion. Les deux derniers éléments du sujet ont toujours grandement influencé le premier, trouvant son fondement dans ceux-ci. L’article 1133 du code civil dispose que « la cause est illicite, quand elle est prohibée par la loi, quand elle est contraire aux bonnes mœurs ou à l’ordre public », il montre donc bien l’influence qu’à la...

    1463  Mots | 6  Pages

  • Droit, morale et religion

    Dissertation : le droit la morale et la religion. INTRO : Depuis toujours les relations entre droit, morale et religion ont été tres étroites. Les deux derniers éléments du sujet ont toujours grandement influencé le premier, trouvant son fondement dans ceux ci. L’article 1133 du code civil dispose que « la cause est illicite, quand elle est prohibée par la loi, quand elle est contraire aux bonnes moeursou à l’ordre public », il montre donc bien l’inffluence qu’a la morale sur le droit. Même si...

    2092  Mots | 9  Pages

  • Droit la morale et la religion

    règle de droit et des règles morales et religieuses 1. La distinction entre règle de droit et règle morale 2. La distinction entre règle de droit et règle religieuse 2. Les limites de la distinction de la règle de droit et des règles morales et religieuses 3. Les nuances de la distinction de la règle de droit et des règles morales 4. Les nuances de la distinction de la règle de droit et des règles religieuses B 1. Une exclusion nécessaire entre le droit et la religion...

    588  Mots | 3  Pages

  • Le droit la morale et la religion

    puissent donner et reçevoir' , En effet Le Droit est conbsustencielle aux relations avec les hommes. Le droit organise la vie en société et ne se limite pas au cas pathologique , mais aux règles de vie. La règle de Droit a un caractère impersonnel et générale, c'est-à-dire qu'elle est la même pour tous , grâce a la Declaration des Droits de l'Homme et du citoyen 'la loi doit être la même pour tous,soit qu'elle punisse, soit qu'elle protège'. La règle de droit , a également un caractère abstrait et...

    1272  Mots | 6  Pages

  • Droit, morale, religion

    ou interdisent certaines actions. Ces normes peuvent être morales, juridiques ou religieuses et l’on a souvent tendance à confondre les unes et les autres car ces termes font référence à trois systèmes normatifs qui ont pour terrain l’individu et son action sociale. Ce sont des moyens de régulation de la société dont l’obéissance aux règles permet la coexistence des individus. Toutefois chaque terme a une définition particulière. Le droit est un ensemble des règles obligatoires qui organisent la...

    1759  Mots | 8  Pages

  • Droit moral et religion

    Droit, morale et religion « Aussi longtemps que Robinson vit en solitaire, il n’a que faire du droit (…). La rencontre de Vendredi change sa situation » (TERRE (F.), Introduction générale au droit, Dalloz, 7e éd., 2006, p : 7). La nécessité du droit n’apparait que lorsque l’homme doit vivre en groupe… Le droit permet que l’on dépasse une relation violente entre les hommes (la loi du plus fort). Il permet d’imposer l’ordre, le progrès et la justice. Selon le Doyen CORNU, « Le précepte juridique n’est...

    1514  Mots | 7  Pages

  • Le droit, la morale, la religion

    QU'EST-CE QUE LE DROIT ? L'image du droit - Droit, Morale et religion - Droit, sociologie et politique L'image du droit Ou plus exactement les images du droit car, en raison de sa complexité, ce phénomène social ne saurait se réduire à une seule et unique représentation. La polysémie du mot et le chatoiement de la réalité qu'il traduit impliquent la multiplicité des figures censées refléter ce qu'est le droit. C'est comme si une image morcelée du droit nous était renvoyée par un miroir brisé...

    1540  Mots | 7  Pages

  • Droit et morale

    Dissertation : Le droit face à la morale et la religion. Celse jurisconsulte du début du 3e siècle donne sa définition du droit «  Jus est ars boni et aequi » le droit est l’art du bon et de l‘équitable, par ailleurs nous pouvons prendre en compte les préceptes du droit que les romains dont le droit été fait par l’ordre religieux nous ont fait parvenir qui été de «  vivre honnêtement , de ne faire de tort a personne et de rendre a chacun son droit […] à partir d’une connaissance des réalités...

    3639  Mots | 15  Pages

  • Droit, religion et morale : autant de règles d’inégales importance, toutes sont néanmoins fondamentales de notre ordre social

    Sujet : Droit, religion et morale :autant de règles d’inégales importance, toutes sont néanmoins fondamentales de notre ordre social. La vie est encadrée par des règles, des normes. L’homme voit son comportement soumis à de nombreuses règles (religion, morale,…). Toutes vie est encadrée, normalisée même pour ceux qui prétendent vivre en marge de la société ont des règles de vie.L’anarchie, elle-même est une règle. Enoncer qu’il n’y a pas de règle en est déjà une. Parmis ces différents types...

    2458  Mots | 10  Pages

  • Le droit et la morale

    Le droit et la morale Étant donné que le droit touche de multiples domaines, plus ou moins tabou, il s’avère que le droit et la morale sont toujours liés. En effet, pour chaque domaine du droit, des questions de moralité vont se poser. On le voit notamment lorsqu’une loi est voté ou s’apprête à être votée. Il semble alors nécessaire de savoir si le rapport entre les deux notions est un lien qui les oppose ou qui les unit. Le droit étant définit comme l’ensemble des règles régissant la vie des...

    1819  Mots | 4  Pages

  • L’influence des règles morales et religieuses sur le droit

    L’influence des règles morales et religieuses sur le droit Lors d’un discours, Nicolas Sarkozy avait affirmé que « l'enfant qui n'apprend à l'école ni la morale, ni l'instruction civique ne comprendra pas plus tard qu'être citoyen ne signifie pas seulement avoir des droits ». Dès lors, d’après lui, pour être un (bon) citoyen, c’est-à-dire un sujet de droit, il faudrait connaitre la morale. Il y aurait un lien, nécessaire à construire, entre ces deux notions. La morale, sans oublier les valeurs...

    3504  Mots | 15  Pages

  • Droit et religion

    mariage car la femme n'était pas vierge vient poser la question de la part de religion dans le droit. Ce n'est que le 9 décembre 1905 qu'est proclamée la séparation de l'Eglise et de l'Etat. Il en résulte que les autorités religieuses ne doivent plus intervenir et participer à la gestion politique de l'Etat. De plus, l'Etat doit désormais respecter les principes de laïcité et de neutralité religieuse. Ainsi, le droit et les institutions étatiques ne doivent pas revêtir de caractère religieux et...

    1435  Mots | 6  Pages

  • La règle de droit face a la religion

    La règle de droit face à la religion Récemment, la publication du prophète Mahomet dans le journal Charlie Hebdo a alimenté toutes les conversations. En effet, dans la religion musulmane, il est interdit de représenter le prophète. Les caricatures de Mahomet ont provoquées de vive réaction de la part des musulmans, outrés par cette publication. L’Association syrienne pour la liberté a déposé plainte contre le journal. Cette affaire, nous ramène a la grande question sur la liberté d’expression...

    3071  Mots | 13  Pages

  • Droit et morale cours

    du droit. I-Par rapport aux autres sciences des phénomènes sociaux. Le droit est assurément un phénomène social, il se dvp en présence d'une société humaine un minimum organisée qui fonctionne d'une manière civilisée. Le droit est une science sociale. Il existe d'autres phénomènes sociaux qui appellent aux règles (l'économie, la morale, religion). A- Le droit et la morale. Le droit et la morale ne sont pas faciles. S'il l'on veut les distinguer, il faut trouver la définition de la morale notamment...

    1813  Mots | 8  Pages

  • Droit et morale

    règle de droit doit-elle être morale ? INTRODUCTION -Phrase d’accroche : « quid leges sine moribus ?» CICERON (que sont les lois sans la morale ?) -le droit et la morale ont des buts différents : le droit recherche la justice et l’ordre social alors que la morale tend à la vertu et à la perfection de l’individu. La morale est en chacun d’entre nous (norme venant de la base) alors que le droit est la manifestation d’un pouvoir étatique (norme venant d’en haut). -Influence de la morale chrétienne...

    1565  Mots | 7  Pages

  • Droit et morale

    société a toujours été mise en place sous une morale ; régit par une culture, une religion. Avec l’évolution, une société est gouvernée par le droit, administré par des lois, des règles. Il est nécessaire de s’attacher à la relation qui rapproche ou éloigne la notion de droit et de morale. La notion de droit est définit juridiquement comme un ensemble de règles régissant la vie en société et sanctionnées par la puissance publique ; quant à la notion de morale, elle est considérée comme un ensemble de...

    1692  Mots | 7  Pages

  • Droit et religion au sénégal

    religieuses c'est a dire émanant d'une divinité. Cette coexistence nous invite ainsi à réfléchir sur les rapports existants entre le droit et la religion;liens qui s'illustrent meme à travers leur définition. En effet le droit peut etre défini comme l'ensemble des normes à caractere juridique qui régissent les relations entre les individus tandis que la religion est un ensemble de pratiques mais également de croyances qui établissent les rapports entre les individus mais également leurs rapports...

    1051  Mots | 5  Pages

  • Droit et morale

    Droit et morale Introduction « La morale publique est le complément naturel de toute les lois : elle est à elle seule tout un code » Cette citation de Napoléon 1er montre assez élégamment la relation entre le droit objectif, alors symbolisé par son célèbre Code Civil, et la morale. Le Droit, science humaine et la morale, science de l’esprit, sont deux systèmes normatifs complémentaires. La morale, en tant que système normatif « naturel », pourrait chronologiquement précéder la norme. Cependant...

    1166  Mots | 2  Pages

  • Droit & religion

    voir que le droit et la religion n’entretiennent pas des relations biens précises, il n’est pas toujours aisé de bien cadrer les relations du droit et de la religion. Tout d’abord il faut se poser la question : qu’est-ce que le droit, qu’est-ce que la religion ? Le droit est un ordre social de contrainte, un ensemble de règles destiné à organiser la vie en communauté et en soumettant les hommes à des obligations les uns envers les autres sous la sanction de l’autorité publique. « Le droit est un ensemble...

    2338  Mots | 10  Pages

  • Dissertation juridique: règle de droit vs morale

    juridique Sujet : La règle de droit et la morale L’article 6 du Code civil dispose que « Toutes dispositions contraires aux bonnes mœurs sont prohibées ». Ceci illustre le fait que certaines lois ne sont que l’application directe d’une règle morale. De même, un contrat de travail avec une prostituée n’est pas valable car contraire à la morale. Il existe donc bien des interactions fortes entre la morale et le droit. Dès lors, s’interroger sur le Droit et la morale revient à rechercher quelle est...

    2129  Mots | 9  Pages

  • Droit et religion

    Dissertation Le droit et la religion Cicéron désignait la religion sous le sens de « religio », il s’agit du respect dévolu au divin et donc au culte. Le mot religion peut aussi trouver sa source auprès du mot latin religere qui signifie attacher, la religion est en effet le lien entre l’Homme et le divin. Dans ces deux définitions, la religion est créatrice de normes, elle est créatrice d’un certain sens de droit qu’on appelle canonique dans la religion chrétienne ou de droit musulman par exemple...

    2532  Mots | 11  Pages

  • Droit et morale

    Dissertation: Droit et Morale « La morale publique est le complément naturel de toutes les lois: elle est à elle seule tout un code. » C'est ce que déclara Napoléon Bonaparte à Emmanuel de Las Cases, auteur du Mémorial de Sainte-Hélène, recueil des mémoires de l'ancien empereur. Cette phrase insinue qu'il puisse y avoir une connexion entre le droit et la morale. Le droit est ce qui est fondé sur la rectitude du sens et du coeur, ce qui est conforme à la loi, l'ensemble des règles qui régissent...

    1150  Mots | 5  Pages

  • La nécessité du droit apparait quand l

    La nécessité du droit apparait quand l’homme doit vivre en groupe. Le droit permet de dépasser une relation violente entre les hommes c’est-à-dire la loi du plus fort. Il permet de faire respecter l’ordre, la justice et de développer le progrès. Selon CORNU, « Le précepte juridique n’est ni une règle de salut, ni une loi d’amour : c’est un facteur d’ordre, un régulateur de la vie sociale, un modérateur, un dénominateur commun, une norme moyenne, et c’est déjà beaucoup » (Droit Civil – Introduction...

    1891  Mots | 3  Pages

  • Distinction regle juridique, morale et religieuse

    Le droit est l’ensemble des lois et de règles de conduits socialement édicté et sanctionner qui régissent la vie des hommes en société. Tant que l’homme a vécu de manière seul, il n’a pu ressentir le besoin de règles qui régissent les rapports sociaux entre les individus, le droit n’a pour ainsi dire pas d’existence à ce moment-là. La nécessité du droit ne se manifeste alors que lorsque l’homme vivra en groupe. Pour vivre en société, il faut être « sociable », comme dit Aristote, vivre en société...

    1613  Mots | 7  Pages

  • Cours droit et moral

    concepts du droit I/ Le phénomène juridique et les manifestations du droit Ce sont des choses que nous côtoyons tous les jours et pourtant le droit et ses règles peuvent paraître très lointain et obscurs aux yeux du justiciable Justiciable : Individu confronté à la justice dans sa vie privée, professionnelle jusqu’à sa naissance et son décès L’homme est un animal politique et un être social qui vit toujours en société ou selon une maxime romaine : « Là où il y a une société il y a du droit » par...

    1012  Mots | 5  Pages

  • La distinction entre les règles morale, juridique et religieuse.

    La distinction entre les règles morale, juridique et religieuse. Selon le professeur Cornu, « la règle de droit n'est ni une règle de salut, ni une loi d'amour, c'est un facteur d'ordre, un régulateur de la vie sociale".   En effet, celui-ci établit là une différence entre la règle de droit, qui s'intéresse au rapport des Hommes entre eux et à la vie en société, la règle religieuse, s'attachant au salut de l'être humain dans un amour de Dieu et cherchant à assurer la perfection de l’Homme...

    1665  Mots | 7  Pages

  • Droit et religion

    Dissertation : Droit et religion : On retrouve entre le droit et la religion les mêmes types de rapport qu’entre le droit et de la morale : de nombreuses règles juridiques sont inspirées de règles religieuses (l’octroi de délais supplémentaires par le juge est ainsi inspiré par la charité), certains commandements religieux dont des interdictions au sens juridique (« tu ne tueras pas », « tu ne voleras pas »… sont autant de prohibitions pénales). Mais, depuis la séparation des Eglises et de l’Etat...

    980  Mots | 4  Pages

  • Droit et religion

    Droit et Religion. Le 9 Décembre 1905 est proclamée la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Pourtant, un siècle plus tard, l’actualité dans les Etats laïcs, et particulièrement en France, est toujours émaillée de nombreux faits divers et polémiques, illustrant des conflits entre Droit et Religion et qui amènent à la création de nouvelles lois, que ce soit sur le port des signes religieux à l’école en 2004, ou, en 2011, sur l’interdiction de se couvrir entièrement le visage...

    1253  Mots | 6  Pages

  • Introduction au droit

    Introduction au droit chapitre 1: le droit objectif c'est l'ensemble des règles d'une société donnée. Il a un caractère global, général, abstrait et concerne l'ensemble du groupe. Compréhension de la règle de droit. Le droit est généralement sous forme de règles écrites, ou pas, ou bien sous la forme de jugements. Ce n'est pas forcément un précepte établit préalablement. Alors qu'est-ce qu'une règle de droit? Gérard cornu: « le droit n'est pas le seul régulateur de la vie en société » ...

    1071  Mots | 5  Pages

  • Introduction a l'histoire droit

    à la religion première, le judaïsme. Nous allons nous intéresser à l'Antiquité Gréco-romaine. Les notions de religion, morale et justice reviennent souvent en matière de droit. Ainsi depuis des temps immémoriaux que le droit entretienne des rapports étroits avec la religion et la morale. Il semblerait que le droit entretient des rapports étroits avec la Religion et la Morale, afin qu'il y ait plus de justice. Le but principal est de déboucher vers une société toujours plus juste. Le droit s'est...

    1199  Mots | 5  Pages

  • La distinction de la règle de droit, des règles morales et religieuses

    Sujet : La distinction de la règle de droit, des règles morales et religieuses Les plus anciens témoignages du droit, comme le Code d’Ur-Nammu, ou encore les préceptes religieux : « tu ne tuera point », « tu ne voleras point » ; nous montre que la distinction de la règle de doit et des règles religieuses et morales n’est pas évidente. En effet, les contours entre ces trois notions reste floue. Toutefois, avec le temps on assiste à une séparation formelle, institutionnelle et essentielle...

    1941  Mots | 8  Pages

  • Droit et morale

    « De bonnes lois civiles […] sont souvent l’unique morale du peuple, et toujours elles font parties de sa liberté ». Ce discours préliminaire de Portalis sur le projet de code civil annonce déjà une connexion entre le droit et la morale. Seulement, cette phrase suppose, implique que le droit se fond dans la morale. Ainsi, nous pouvons nous demander quelles sont les limites de cette connexion. Dès la première lecture du sujet «droit et morale», il semble nécessaire de s’attacher à la relation qui...

    1428  Mots | 6  Pages

  • Morale et droit

    DISSERTATION JURIDIQUE : LA MORALE ET LE DROIT Introduction André Compte Sponvill, philosophe français, dit " La morale commence là où aucune punition n'est possible, là où aucune condamnation, en tout cas extérieure, n'est nécessaire". Cette citation permet de voir une distinction entre la notion de morale et la notion de droit. Il s'agit ici d'étudier "La morale et le droit". Le droit, au premier sens du terme, c'est la faculté de réaliser une action, de jouir de quelque...

    1017  Mots | 5  Pages

  • La distinction entre règles juridiques, morales et religieuses

    La distinction entre règles juridiques, morales et religieuses « On ne peut vraiment régler la nature de quiconque, même en partant de la nation d’un être transcendant, sans adopter la forme de l’obligation (...) autant dire de la morale et du droit ». Juriste et professeur de philosophie à l’université, Giorgio del Vecchio justifie ici la prédominance de la morale et du droit sur les contraintes religieuses. On peut en effet énoncer des différences caractéristiques entre ces trois règles. Les...

    2187  Mots | 9  Pages

  • Morale et conscience

    I. Définition de la morale. Conditions de possibilité de celle-ci 1. Qu'est-ce qui est moral ? L'origine de la morale - L'excuse souvent avancée : « Je ne fais de mal qu'à moi-même » est-elle moralement défendable ? - L'indifférence peut-elle être un principe pour la morale ? - Peut-on se donner comme règle morale de suivre la nature ? - Qu'est-ce qui est respectable ? - L'intérêt peut-il être une valeur morale ? - La moralité consiste-t-elle à se contraindre soi-même ? - Agir moralement...

    1097  Mots | 5  Pages

  • Introduction au droit

    Introduction au droit. Section 1 : Le droit et son utilisation dans toutes sociétés humaines. I) L’utilisation du droit. Dans toutes les sociétés humaines. La fréquence de l’utilisation du droit : On fait du droit tout les jours : le droit pris globalement. Par exemple : quand on est malade, on va voir un médecin, on passe donc un contrat avec lui-ci pour qu’il nous soigne. Qu’est-ce qu’une règle de droit ? Comment créer une règle de droit ? Qu’est-ce qu’une loi ? Il faut bien distinguer...

    1526  Mots | 7  Pages

  • Les distinctions entre règles morales, juridiques et religieuses.

    La distinction entre les règles juridiques, morales et religieuses. « Un des plus beaux mots qui existent, c’est celui d’ordonner, qui veut dire mettre un certain arrangement et aussi prescrire, enjoindre, il rassemble tout ce que nous mettons dans l’idée d’organisation… Ordonner, c’est organiser et commander. » Maurice Barrès, nous donne dans cette phrase toute la portée des règles juridiques qui ont en effet pour but d’ordonner la société afin de permettre une entente harmonieuse entre les...

    1201  Mots | 5  Pages

  • La distinction de la règle de droit et de la morale

    distinction de la règle de droit et de la morale « Parmi les force sociales dont l’action produit le droit, certaines sinon toutes se servent de valeurs morales comme d’un levier, de sorte que le droit en porte ensuite la marque ». Par ces mots, Ph. Jestaz point du doigt, dans un article intitulé « Pouvoir juridique et pouvoir moral », une question fondamentale de la théorie général du droit : celle de la distinction de la règle de droit et de la morale. Par définition la règle de droit s’entend d’une règle...

    1200  Mots | 5  Pages

  • Dissertation Distinction de la règle morale, religieuse et juridique

    Dissertation TD Droit privé: La distinction entre les règles juridiques, morales et religieuses. Le système juridique français est aujourd’hui constitué de nombreuses règles de droit: afin de correctement l’appréhender, il convient de caractériser précisément ces règles et d’en connaître également leurs fondements. La règle de droit ou la règle juridique, peut être définie comme une règle de conduite ayant pour objectif de régir les rapports au sein d’une société et dont les principales...

    3022  Mots | 13  Pages

  • La religion est-elle le fondement de la morale ?

    l’obligation devant la religion d’avoir un comportement moralement acceptable. La religion est alors un instrument pour rendre les actions des hommes moralement acceptables. Une personne athée, n’a aucune obligation devant Dieu d’avoir un comportement moralement acceptable mais elle peut aussi l’avoir pour son propre bien-être ou pour celui des autres. La religion n’est donc pas un fondement nécessaire de la morale. Ces deux exemples montrent l’amplitude de la question posée : la religion est le fondement...

    1920  Mots | 8  Pages

  • Histoire du droit intro

    INTRODUCTION : Qu’est ce que le droit ? C’est l’ensemble des règles destinées à régir la vie des hommes en société. Un juriste romain du IIIème siècle de notre ère, Ulpien avait la définition suivante : « c’est l’art du bon & de l’équitable ». Ces définitions nous amènent à une autre question, qu’en est-il de la morale ? La morale ne serait-elle pas elle aussi un mode d’organisation sociale puisqu’elle est également un ensemble de règles destinés à régir la vie des individus. Comment les distinguer...

    933  Mots | 4  Pages

  • La morale et le droit

    09/10/2013 L1 Droit Raisonnement juridique : Dissertation La morale et le droit « La morale commence là où aucune punition n’est possible, là où aucune condamnation, en tous cas extérieur est nécessaire » André Comte-Sponville, membre au comité consultatif national éthique. La morale est l’ensemble des règles ou précepte relatifs à la conduite, ce sont des distinctions entre des valeurs fondamentales, le juste et l’injuste ou tout simplement le bien et le mal. D’après c’est valeurs la morale fixe...

    1450  Mots | 6  Pages

  • Introduction général au droit

    Introduction générale au droit Qu’est-ce que le droit ? Le droit comprend plusieurs branches de l’activité humaine. La connaissance des règles de droit est fondamentale car tous citoyens est engagé dans l’activité économique, et donc amené à prendre des décisions. Le droit est une matière très étendue et spécialisée. Pour accéder à une spécialité juridique il faut au préalable posséder un minimum de culture juridique (notions fondamentales et terminologies juridiques). L’accent doit être...

    2311  Mots | 10  Pages

  • Droit privé la codification

    AU DROIT PRIVE (suite) Le droit pouvait punir les simples intentions et les sanctionner Le droit et la morale n’ont pas les mêmes sources, le droit est d’origine interne selon Kant puisqu’il disait que la morale était autonome et au contraire le droit est hétéronome, le droit est un commandement qui vient de l’intérieur. La sanction de la morale est intérieur alors que la sanction du droit est extérieur, nul ne peut etre juge et parti pour l’application du droit. La sanction du droit est...

    1814  Mots | 8  Pages

  • La notion de droit

    INTRODUCTION : Le droit pour le non juriste : Les représentations habituelles du droit dans la société Pour le profane, c’est-à-dire pour le non juriste, le droit est souvent confondu avec le procès, et plus encore avec le procès pénal. On peut citer de grands procès qui ont marqué l'Histoire : Le procès de 1972 sur l’avortement (il s'agissait d'une jeune fille qui s'était faite avortée à la suite d’un viol. Elle avait été condamnée car à l'époque l'avortement était un délit...

    3202  Mots | 13  Pages

  • le droit en communauté

    que ceux-ci mettent en place des droits visant à garantir l’égalité au sein du groupe. Une société est définie comme étant un ensemble d’être humain vivant en groupe organisé ou encore un milieu humain caractérisé par ses institutions, ses lois et ses règles. Nous analysons donc ici la vie des Hommes en société et le droit qui permet cette vie en communauté. Cependant, bien qu’il n’y est pas de société sans droit, une société peut elle se contenter d’un seul droit ? Nous verrons dans une première...

    1762  Mots | 8  Pages

  • Introduction au droit privé

    Droit Privé Chapitre Préliminaire. Qu'est ce que le droit ? Quand on a jamais fais de droit, la première question que l'on se pose et elle est naturelle, c'est de savoir ce qu'est le droit. La première réflexion en réponse tient au fait qu'au delà des significations que l'on donne au mot droit il existe une réalité technique qui va gouverner la totalité de vos études. Dire que c'est une réalité technique, signifie que le mot droit correspond a une notion qui peut être cernée au travers...

    2240  Mots | 9  Pages

  • Dissertation en droit

    Sujet : Le Droit, Morale et religion Qu’est-ce que le droit ? Le Droit peut être défini comme un ensemble de règles de conduites socialement édictés et sanctionnés qui s’imposent aux membres de la société. Le droit est donc constitué de règles de natures juridiques destinés   à organiser les rapports entre les individus. Mais toutes les règles ne sont pas juridiques et il est parfois difficile de distinguer ce qui sépare le Droit des autres disciplines, comme celles de la morale ou de la...

    878  Mots | 4  Pages

  • La règle de droit.

    introduction Générale au droit. (Dissertation : Règle de droit.) L’intitulé du sujet : ‘’La règle de droit’’ comporte les termes règles et droit, c’est deux expressions feront l’objet d’étude de ce sujet et pour constituer la définition même de la règle de droit, le sens du mot droit sera tout d’abord étudié. En effet le droit en général est lui-même assez vaste puisqu’il peut être défini de plusieurs manières différentes, nous nous intéresserons ici aux deux définitions principales le qualifiant...

    3746  Mots | 15  Pages

  • La distinction entre les règles morale, juridique et religieuse

    « Si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l’autre. À qui veut te citer en justice, et te prendre ta tunique, laisse encore ton manteau" (St. Matthieu, V,44). Comme l’enonce St. Matthieu dans le verset 44du nouveau testament , cette règle transcendantale prêche le pardon, la bonne conduite ( la conduite morale) et délaisse la loi du talion. Parallèlement, l’article 2 de la CEDH, à travers le principe du droit à la vie, encadre la légitime défense et permet le recours à la force...

    2184  Mots | 9  Pages

  • Introduction au droit prive l1

    Introduction générale au droit privé 1 er cours : 04/10/2010 Le droit privé est un rapport entre particulier, c’est un droit civil, le droit est un domaine varié, tout le monde est confronté au droit dans tous les cas. (Dictionnaire Litre : « Le droit est l’ensemble des rapports qui régissent les rapports de société entre hommes et les rapports sociaux ») Introduction : Section première du Chapitre préliminaire : UNIVERSALITE DU DROIT. Le droit est un phénomène qui nous concerne tous, tous...

    3427  Mots | 14  Pages

  • Le droit et la moral

    Sujet : Droit et Morale Introduction : Les sociétés contemporaines sont marqué par une montée de l'individualisme et un rejet de la religion. On assiste alors à une disparition de la morale au profit du droit. La morale définit par l'ensemble des règles de comportement ayant pour finalité le perfectionnement de l'être est teinté de religiosité, elle diverge selon les personnes et concerne un individus avec lui même. Le droit lui est l'ensemble des règles et des comportements qui régissent les...

    783  Mots | 4  Pages

  • Td civil droit 1 ére année

    LICENCE EN DROIT PREMIERE ANNEE INTRODUCTION AU DROIT CIVIL _ TD 1 Interrogation à la 7 éme séance EXERCICE 1 Cet article est tiré du chapitre II intitulé des délits et des quasi- délits qui lui-même est tiré du livre IV intitulé des engagements qui se forment sans convention et traite de la responsabilité du fait des personnes que l‘on a sous sa garde et des choses qui nous appartiennent. Cet article compte 8 alinéas. Cet article a connu une modification en mars 2002. Ou se trouvent...

    2495  Mots | 10  Pages

  • Dissertation Droit et morale

    sur 3 Le Droit et la morale" " " Le droit et la morale, sont deux systèmes qui guident une société, et veillent à son bon fonctionnement même si ils ne suivent pas le même mécanisme. Cependant, on constate quelques corrélations entre le droit et la morale. En effet, comme le dit Kant : “Ce tribunal que l’homme sent en lui est la conscience”. Cela fait référence à la morale à travers l’utilisation du terme : conscience. Cependant le tribunal est quant à lui propre au droit, puisque c'est...

    1421  Mots | 6  Pages

  • Droit, approche historique et définition du droit

    Approche historique et définition du droit Exercice I Quels sont les caractères du droit ? Jérôme Bonnard, agrégé de droit privé et docteur d'État, définit le droit comme un « ensemble des règles juridiques qui régissent les hommes dans la vie en société, et dont la violation est sanctionnée par l'autorité publique. » Le droit émane donc d’un ensemble de règles, plus communément appelé « droit objectif » ou « règle de droit », indiquant les différents droits et devoirs qui incombent aux citoyens...

    1571  Mots | 7  Pages

  • La règle de droit

    de droit I-Questions : 1) La règle de droit entretient des rapports variés avec les autres. La règle de droit étant destinée à organiser la société et les rapports entre ses membres, il est nécessaire qu’elle soit respectée et donc elle doit être imposée, rendue obligatoire. La règle de droit et la religion ont longtemps eut une liaison forte, ainsi dans l’ancien droit, la loi religieuse et la loi juridique ne faisant qu’un, la règle de droit s’est retrouvée influencé par la religion. Cette...

    923  Mots | 4  Pages

  • Droit morale

    Le droit et la morale= définition des 2 mots puis comparaison droit= légalité, règles communes d'une comunauté, d'un peuple dirrrigé par un gouvernement Morale= fruit de l'educattion familliale, socio-culturelle, d'expérience personnelle, de religion, de l'histoire d'un individu ou d'un peuple, ou la logique sentimentale et intellectuel d'un individu... Dans un Etat de droit, le droit doit être le ême pour tous et s'applique à tous et applicable à tous ceux qui font partie de la communauté...

    794  Mots | 4  Pages

  • L’etat comme personne morale de droit public

    L’ETAT COMME PERSONNE MORALE DE DROIT PUBLIC La philosophie politique s’est beaucoup intéressée à l’État : nécessité de l’État. Il y a des théories assez intéressantes : modèles abstraits, souvent basé sur le modèle du contrat fictif, qui constituerait une entité, qui dominera pour tout le monde. L’État c’est le fruit d’un processus d’évolution. Paragraphe 1 : L’état comme pouvoir politique institutionnalisé Maurice Hauriou est le père du droit constitutionnel (Toulouse). Burdot est...

    1894  Mots | 8  Pages

tracking img