Droits Et Devoirs Citoyen Romain dissertations et fiches de lecture

  • Citoyen athénien et romain

    ------------------------------------------------- Citoyen Athénien et Romain Définition du citoyen athénien : le citoyen athénien est un homme libre né d’un père citoyen en -507 avant J-C et né d’un d’un père citoyen et d’une mère fille d’un père citoyen, qui possède plusieurs droits de cité. Il sert la cité par les armes et participe à la vie politique. Ses droits varient selon le régime politique : étendue dans une démocratie, ils sont réduits dans une oligarchie. Définition du citoyen romain: le citoyen romain est un homme libre...

    1007  Mots | 5  Pages

  • Composition histoire : citoyen romain et citoyen athénien.

    Composition d'histoire : " Citoyen romain et citoyen athénien. " Le citoyen athénien vivait au Vème siècle avant J-C, tandis que le citoyen romain vivait du Ier au IIIème siècle. Leurs territoires étaient très différents ; alors que l'Empire romain était très étendu à son apogée, la Cité grecque était beaucoup plus petite. Tout d'abord, pour acquérir une citoyenneté athénienne ou romaine, il y a respectivement soit des conditions à remplir, soit différentes manières de l'obtenir. Dans...

    688  Mots | 3  Pages

  • Être citoyen à athène et dans l'empire romain

    « Être citoyen à Athènes et dans l’Empire romain » La démocratie Athénienne, qui était le théâtre d’une nouvelle expérience où le peuple était au centre du système politique, s’est mise en place au Ⅴème siècle Av-J.C. Elle était gouvernée par l’Ecclesia, l’assemblée du peuple. Un peu plus tard au Ⅰer siècle l’empire romain se met en place. La notion de citoyenneté à Rome est cependant différente de celle d’Athènes. D’une part, on ne devient pas citoyen de la même façon, et d’autre part les...

    761  Mots | 4  Pages

  • Etre citoyen Ath nes Rome

    Etre citoyen à Athènes et dans l’Empire Romain La citoyenneté offre des droits et implique des devoirs, elle offre à celui qui en dispose un statut privilégié et valorisant. Athènes, du VIème au IIIème siècle avant JC et l’Empire Romain (de 27 avt JC à 476) sont considérés comme les berceaux de la citoyenneté. Les conditions d’accès au statut de citoyen n’étaient pour autant pas identiques mais dans les deux cas, les exclus avaient des caractéristiques assez communes. De la même façon, les droits...

    821  Mots | 3  Pages

  • Etre citoyen a rome et a athenes

    Dissertation Être citoyen a Athenes et dans l’Empire romain Le mot citoyen est utilisé pour définir le statut des citoyens, dans ce cas, romains et athéniens. Aujourd’hui, le mot citoyen a une différente définition. D’après le dictionnaire, le mot citoyen veut dire : Membre d’une communauté politique organisée. Sauf qu’au 5ieme siècle avant J.C. pour les athéniens et au 1iere siècle après J.C. pour les romains ; ils avaient des différentes définissions pour le terme « citoyen ». Comment deux...

    853  Mots | 4  Pages

  • La citoyenneté dans l’empire romain du 1er au 3ème siècle après jc et à athènes au 5ème siècle avant jc.

    Athènes, l’Empire Romain dominait toute la côte de la mer Méditerranée. Nous l’étudierons lors de son changement de régime politique, de la république à l’empire, du 1er au 3ème siècle après JC. Avant de poursuivre, il serait bien de d’expliquer ce qu’est un citoyen. Un citoyen est un Homme qui jouit de plusieurs droits et doit s’acquitter de devoirs. Nous nous demandons alors s’il n’y a pas des différences entre la citoyenneté à Athènes au 5ème siècle avant JC et celle de l’Empire Romain 7 siècles plus...

    1066  Mots | 5  Pages

  • Etre citoyen romain du Ier au IIIème siècle après JC.

    Etre citoyen romain du Ier au IIIème siècle après JC. La citoyenneté est inventée dans l’antiquité à la fin du VIème siècle avant JC par les athéniens. Elle est reprise sous l’empire qui couvre tous le contour méditerranéen, entre le Ier et le IIIème siècle de notre ère (l’apogée de l’empire). Elle suppose que le citoyen ait des droits et des devoirs dans le cadre de sa cité. Rome, entre le Ier - IIIe siècle après J.-C., n'est pas une démocratie et la citoyenneté...

    697  Mots | 3  Pages

  • Les deux types de citoyenneté du monde antique, la citoyenneté athénienne et la citoyenneté romaine.

    Les deux types de citoyenneté du monde antique, la citoyenneté athénienne et la citoyenneté romaine. Athènes, du Vème au IVème siècle av J-C, est une cité située dans la région de l’Attique en Grèce. Elle est considérée comme la forme d’organisation politique des sociétés de l’époque, mais aussi comme le lieu principal et symbolique où les fondements essentiels de la civilisation occidentale se sont forgés. Parmi ces fondements on peut citer les sciences, l’histoire (Hérodote), la philosophie...

    1034  Mots | 5  Pages

  • « Être citoyen à athènes et dans l’empire romain »

    La citoyenneté : La citoyenneté est l'état ou la qualité de citoyen. Elle permet à un individu d'être reconnu comme membre d'une société, d'une cité dans l'Antiquité, ou d'un Etat aujourd'hui, et de participer à la vie politique. La citoyenneté est le statut juridique qui permet à un individu de devenir citoyen. La citoyenneté donne accès à l'ensemble des droits politiques, tout en créant des devoirs, permettant de participer à la vie civique d'une société ou d'une communauté politique, par opposition...

    923  Mots | 4  Pages

  • Le citoyen grec

    Le Citoyen grec Le terme de citoyenneté est né dans le cadre de la Cité car pour les grecs, on est citoyen d’une Cité avant d’être grec. La Cité constitue un cadre géographique précis dont la superficie est limitée à la ville et ses faubourgs. Ce cadre va correspondre à une organisation politique, la Cité-Etat. Chaque Cité à son peuple, son organisation politique, et est donc indépendante par rapport aux autres. Le regroupement en Cité – polis en grec - distingue l’homme civilisé du barbare ...

    1580  Mots | 7  Pages

  • Citoyen antique

    ETRE CITOYEN ANTIQUE Introduction: Athènes est une cité-état, les athèniens vivent en autarcie car ils peuvent compter sur la trilogie méditéranéenne (raison, blé, olive). Le commerce se fait par le port d'Athènes le Pirée, et ils extraient du mineret dans le Laurion. Rome est un empire il s'ettend du nord au sud de la Bretagne avec le mur d'Hadrien jusqu'a Timgad. Et de l'ouest à l'est, de l'Espagne au proche orient. Cet empire connaît la PAX ROMANA (la paix romaine) il n'y a donc pas de guerre...

    1025  Mots | 5  Pages

  • la république romaine

    HISTOIRE ANCIENNE  LA RÉPUBLQUE ROMAINE (MILIEU DU IIÈME SIÈCLE. -44 AV. J-C) : INTRODUCTION : ROME, DE ROMUS AUX *GRACQUES * Les Gracques : Tiberius Sempronius Gracchus et son frère Caius Sempronius Gracchus, surnommés les Gracques, sont deux hommes d'État romains. Issus de la nobilitas plébéienne, fils du consul Tiberius Sempronius, petits-fils de Scipion l'Africain, ils sont renommés pour leur tentative infructueuse de réformer le système social romain. La tradition indique que Rome...

    6857  Mots | 28  Pages

  • Les institutions romaines

    Les institutions romaines Rome a développé une organisation politique qui tint compte des composantes sociales. Les Romains élaborèrent au fil des siècles, une science politique qui permit au droit de fixer des règles afin d’éviter tout arbitraire. Polybe (Polúbios en grec, général, homme d'État, historien et théoricien politique et grand historien grec du 2ème siècle ACN), otage grec ramené à Rome après la victoire de Paul Emile sur Percée en -168, eut la possibilité d’examiner l’organisation...

    2527  Mots | 11  Pages

  • La prise en compte de la personne par les romains

    l’Empire, la société romaine est inégale : elle se divise entre patriciens et plébéiens. Les premiers, citoyens riches, accèdent au Sénat, à la Magistrature, et au poste militaire. Les citoyen les moins fortunés, les plébéiens, pouvaient s’enrôler dans l’armée pour une longue carrière d’une vingtaine d’années. À leur sortie de l’armée, ils recevaient une somme d’argent symbolique ou un lot de terre. Ceux qui n’étaient pas encore citoyens le devenaient. En étendant son statut de citoyen à la péninsule italienne...

    1032  Mots | 5  Pages

  • Citoyenneté athénienne et romaine

    Etre citoyen à Athènes et dans l’Empire Romain. Athènes est une Cité Etat grecque, aux Ve et IVe siècles avant J.C., dont le régime est la démocratie. De l’autre côté, l’Empire romain, qui a existé durant le Ier et le IIeme siècle après J.C, est le plus vaste empire de l’époque. Ces deux états ont établi les bases de la citoyenneté, telle que nous la connaissons aujourd’hui. On en vient donc à se demander,comment on peut définir la citoyenneté à Athènes et dans l’Empire Romain? Dans un premier...

    1431  Mots | 6  Pages

  • Greco-romaine

    Dissertation: La citoyenneté dans l'antiquité gréco-romaine. Introduction: Aristote est un philosophe grec du IVe siécle avant J.C .Le disciple de Platon puis précepteur d'Alexandre le Grand et il est le fondateur du lycée. Il est considéré comme l'un des fondateurs de la civilisation moderne. La Politique est un livre où Aristote cherche a comprendre les comportements politiques des hommes afin d'analyser ensuite la vie politique dans la cité. Pourquoi contrairement dans les autres communautés...

    744  Mots | 3  Pages

  • La citoyenneté romaine & athénienne.

    état) - Suppose que le citoyen ait des droits et devoirs dans le cadre de sa cîté. La citoyenneté est inventée dans l’antiquité à la fin du 6° siècle par les Athénniens Cette petite cité dont le territoire est situé sur l’Attique est la plus puissante de Grèce Elle connaît son apogée au 5 ème 4 ème siècle avant JC, période pendant laquelle la démocratie athénienne connaît son âge d’or. La citoyenneté est reprise sous l’Empire romain entre le Ier et le 3 ème siècle de notre...

    1709  Mots | 7  Pages

  • La citoyenneté dans l'antiquité gréco-romaine

    La citoyenneté dans l’antiquité gréco-romaine « De celui qui a la faculté de participer au pouvoir délibératif ou judiciaire, nous disons qu’il est citoyen de la cité concernée, et nous appelons en bref, cité l’ensemble des gens de cette sorte quand il est suffisant pour vivre en autarcie » (Aristote). Aristote est un philosophe grec (384-322 av. J.-C.) disciple de Platon. Il concentre ses recherches sur l’expérience sensible de la cité. Sa démarche est pragmatique plutôt que de rechercher...

    3689  Mots | 15  Pages

  • Droit

    communauté humaine installé, établie sur ce territoire, c'est ce groupe de citoyens qui forme ce que juridiquement ont désigne par la cité. Une communauté qui est unie, qui partage une même religion, les citoyens partagent un même culte, celui des dieux de la cité. Surtout qui sont soumis à un même droit, « nomos » « la loi » c'est elle dont on va voir est à caractère démocratique, elle est l'expression de la volonté des citoyens eux-mêmes. Ce sont maintenant plus un homme, ou un groupe d'homme qui dicte...

    2290  Mots | 10  Pages

  • Histoire du droit

    HISTOIRE DU DROIT. Le droit ne peut être connu no surtout compris en faisant abstraction de son passé de ses racines et de ses tradition. Il a ses caractéristiques propre. Toutes les notions ont une histoire récentes ou anciennes. l s'agit de prendre pour objet le passé du droit. S'est formé par couches successives, chaque époque de l'histoire à apporté qqch au droit. Apport de rome et du christianisme pdt le moyen age. Dès le début du 19e sort le monde juridique actuelle. Intro: l'antiquité grecquo_romaine...

    2533  Mots | 11  Pages

  • Histoire du droit - corpus juris civilis

    Histoire du droit Dès la fin du 2ème siècle de notre ère, certains juristes qui sont conscients des difficultés imposées par cette législation, ils décident alors de créer des recueils de législation. Un célèbre juriste, Paul va élaborer une collection des décisions judiciaires rendus par le conseil impérial. Ces premiers recueils se contentent d’analyser, de plus comme ces textes sont des œuvres privés, elles n’ont aucune valeur officielle. Au début du 4ème siècle, les choses commencent à changer...

    3057  Mots | 13  Pages

  • La différence entre la citoyenneté romaine et athénienne

    H2 l’invention de la citoyenneté dans le monde antique Intro : Citoyenneté : être citoyen c’est avoir des droits dans un état. Elle est née à l’antiquité et a été inventé par les athéniens à partir de la fin du 6ème siècle avant jésus christ. Athènes : Vème et IVème siècle avant jésus christ période de la démocratie Démocratie : régime politique dans lequel le peuple vote et prend des décisions. Empire romain : I er IIIème s après JC. Empire : régime politique où un empereur est à la tête...

    1419  Mots | 6  Pages

  • L'acquisition de la citoyenneté romaine

    L’acquisition de la citoyenneté romaine dans l’Antiquité classique. « Civis romanus sum ». Telles sont les paroles prononcées par les Romains pour manifester la fierté qu’ils ont d’être citoyen. A travers cette déclaration, les Romains montrent qu’ils sont des hommes libres et qu’ils jouissent, au sein de la cité, des droits et devoirs conférés par leur statut de citoyen. Cette proclamation nous conduit donc à nous interroger sur le concept de la citoyenneté romaine. Dès lors, afin de mieux...

    2326  Mots | 10  Pages

  • La citoyenneté athénienne et romaine

    Sparte. Citoyenneté à Athènes :Les citoyens : A Athènes, les citoyens sont les hommes nés d’un père citoyen et d’une mère fille de citoyen. Ils deviennent prêt à être citoyen à l’âge de 18 ans mais le deviennent complétement après une période de formation militaire et civique de deux ans, l’éphébie. Dans la cité d’Athènes, être citoyen est un statut privilégié, en effet, seulement 40 000 habitants d’Athènes sont citoyens ce qui représente 12 %. Les citoyens peuvent posséder une terre et la transmettre...

    1081  Mots | 5  Pages

  • Histoire du droit antique

    sens de régime politique . Héritage romain : Ils ne sont pas les inventeurs du droit . Les droits sont l'ensemble des règles applicables à une communauté (inventeurs de la science juridique , du droit de manière savante et scientifique ) Ils réfléchissent sur le droit Ils greffent sur le sens courant d'un mot un mot politique . Ex : contrat – contractus : c'est le fait de se rencontrer , de se réunir . Contrar : Rencontre de 2 volontés . Le droit romain est à l'origine de toutes les grandes...

    5457  Mots | 22  Pages

  • Qu'est ce qu'être un citoyen français ?

    de notre problématique. Nous allons ensuite développer notre exposé en deux grandes parties. Pour parler des citoyens d’hier et d’aujourd’hui. Définition de la citoyenneté : Pour une personne, une famille ou un groupe la citoyenneté est avant tout le fait d’être reconnu comme membre d’un Etat, nourrissant d’un projet commun auquel ils souhaitent prendre une part active. I) Le citoyens d’hier. Egypte antique Avec la création des grandes cités telles Alexandrie ou Ptolémaïs, la notion de...

    785  Mots | 4  Pages

  • Affranchi Empire Romain Ier siècle après J.-C.

    reste pas forcément toute sa vie. Les esclaves rendus à la liberté par leurs maitres sont des citoyens, ils forment une catégorie de la population à part : celle des affranchis (liberti en latin). Ils sont des citoyens romains mais ne sont pas les égaux des citoyens de naissance libre (ingenui). Nous allons voir dans un premier temps les différentes manières d’affranchir un esclave, puis les droits, les devoirs et les conditions de vie des affranchis avant de terminé par l’énonciation de quelques affranchis...

    931  Mots | 4  Pages

  • Peut-on être le citoyen d'un pays sans en être le national ?

    « Peut-on être le citoyen d’un pays sans en être le national ? » La citoyenneté est juridique, politique et sociale. C’est la qualité d’être citoyen. C’est la situation créée par la pleine reconnaissance aux personnes de leur statut de citoyen. Le citoyen est un membre d’un Etat, considéré du point de vue de ses devoirs et de ses droits civils et politiques. Il n’est pas un objet concret mais un sujet de droit et un principe de légalité politique. Il est donc relatif à la citoyenneté et aux...

    912  Mots | 4  Pages

  • LA CITOYENNETE ROMAINE

    antique, la citoyenneté romaine offre des droits étendus et fondamentaux. L'ensemble de ces droits forme le droit de cité romain (jus civitas ou civitas). À l'origine, le droit de cité, c’est-à-dire la reconnaissance de la citoyenneté, est réservé aux hommes libres inscrits dans les tribus de la ville de Rome et de son territoire limitrophe. En -89, il est étendu à tous les hommes libres d'Italie ; trois siècles après, en 212, il est accordé à tous les hommes libres de l'Empire romain. L'extension de la...

    1274  Mots | 6  Pages

  • Citoyenneté athénienne et romaine

    d’athéniens : les citoyens (40000) qui sont les seuls participants à la vie politique, les métèques (40000), qui sont attirés par la prospérité économique de la cité, les femmes et enfants de citoyens (100000), qui participent tout de même aux fêtes religieuses, et les esclaves (environ 120000), qui sont les seuls à ne pas être libres. La population de l’Attique est d’environ 300000 habitants. A Athènes, être citoyen est avant tout un droit du sang : il faut être de père citoyen et de mère athénienne...

    518  Mots | 3  Pages

  • Le droit sous l'antiquité

    Introduction : DROIT : C’est l’ensemble des règles régissant la vie d’une collectivité humaine, reconnues comme telles et observées par cette collectivité. La justice est assimilée aux tribunaux qui doivent appliquer le droit et rendre des décisions justes. Dans le langage commun, on confond souvent droit et justice alors que pour le juriste, la justice aura un sens différent. Il distingue : Justice au sens subjectif: c’est l’aspect morale de la justice considérée comme un fondement du droit. Dans l’antiquité...

    34434  Mots | 138  Pages

  • Droit

    politique et les droits européens: l'héritage du droit romain, celui de la pensée chrétienne, et celui enfin de la conception germanique du pouvoir. Paragraphe I – La conception romaine du pouvoir: un pouvoir impersonnel. Il convient de savoir que les romains avaient dégagé la notion de l'État qu'ils appelaient la « res publica ». La « res publica » se traduit littéralement du latin par « chose publique », c'est à dire en fait, la chose qui appartient à l'ensemble des citoyens. Le concept de...

    2330  Mots | 10  Pages

  • Devoir 1 d'histoire

    compris les éléments importants, prenez une feuille blanche et posez-vous la question de savoir si vous êtes en mesure de répondre en argumentant aux titres des parties (Comment fonctionne la démocratie athénienne ? Quels sont les droits et les devoirs du citoyen romain ?…).  Pour les notions définies dans le cours mieux vaut les apprendre par coeur.  Pour les dates sur les frises chronologiques proposées, apprenez- les aussi par coeur.  Pour l’explication de texte proposée : • Consultez...

    718  Mots | 3  Pages

  • Comment la citoyenneté dans l’empire romain diffère-t-elle de celle en grèce antique?

    DISSERTATION : L’EMPIRE ROMAIN ET LA GRÈCE ANTIQUE Comment la citoyenneté dans l’empire Romain diffère-t-elle de celle en Grèce Antique? À partir de -570, le pouvoir d'Athènes s'étend rapidement par ses victoires successives lors des guerres médiques. Cette nouvelle Cité -État donna naissance à un nouveau modèle de gouvernement : la démocratie. Athènes imposa à ses citoyens ses propres conditions de citoyenneté basées sur la démocratie. Malheureusement, en -404, après un long siège, la...

    1739  Mots | 7  Pages

  • Introduction historique au droit

    HISTORIQUE AU DROIT Le droit est né à Rome. Le droit est une technique. Droit public/privé : des sous matières. Le droit positif : le droit applicable : ce qu'appliquent les tribunaux. Voltaire "dialogue entre un plaideur et un avocat" : " je suis de Paris et on m'a fait étudier pendant trois ans les lo cien Rome, ma coutume me suffirai si il n'y avait pas dans notre pays pas moins de coutumes" "L’histoire de l'empire romain est ce qui mérite le plus notre attention" : les lois des romain sont encore...

    3387  Mots | 14  Pages

  • Introduction Historique au droit cours 1

    Le mariage n’est pas une structure invariante dans sa formes puisque sa forme vair dans le temps, dans l’espace au grès des évolutions historiques et des différences culturelles. Le droit matrimonial français est un mélange de différentes traditions, plusieurs aspects se sont croisés (germanique, canonique, romain). A partir du 16éme, la montée des doctrines régaliennes (de l’Etat) va ouvrir la voie à la sécularisation du mariage. Section 1 : le mariage à Rome La famille a Rome a un rôle important...

    6695  Mots | 15  Pages

  • Histoire du droit

    L’histoire du droit Qu’est-ce que le droit ? C’est l’art du juste et du bon. C’est une formule de Celse. Le droit n’est pas une science, ni une technique. Le droit est au service de quelque chose de supérieur. Il y a une approche d’Aristote. Ulpien : « le droit est une volonté constante et perpétuelle de rendre à chacun le sien. ». Il y a une idée de proportionnalité. Le droit est issu du droit romain et s’inspire de la Grèce. Le droit se réduirait aux normes. Cela réduirait le droit à une science...

    9240  Mots | 37  Pages

  • Introduction historique. droit première année

    Introduction Vocabulaire : un ensemble de mots employés par un homme ou par un groupe et qui permet de communiquer Droit : vient du latin « dirctum », direction droite, c’est l’ensemble de règles qui régissent la vie d’une collectivité humaine reconnue comme telle et observée par cette collectivité Vocabulaire juridique : vocabulaire propre à la science du droit Justice : pour tout le monde les tribunaux doivent rendre des décisions justes. Pour le juriste la jutice peut soit avoir un sens...

    35603  Mots | 143  Pages

  • Introduction au droit

    une personne ou par un groupe Droit : terme qui provient du latin : directum -> droit mais dans le sens de direction droite. Ce droit, d’une manière générale, est défini comme l’ensemble des règles régissant la vie d’une collectivité humaine. Elles doivent être reconnues comme telles et doivent être observées par cette collectivité. Le vocabulaire juridique : vocabulaire propre à la science du droit. Vocabulaire spécifique au monde du droit et aux acteurs du droit. * La langue commune méconnait...

    9129  Mots | 37  Pages

  • Histoire du droit des obligations

    Histoire du droit des obligations Sommaire ! Première partie. Repères historiques du droit ! Chapitre 1. Des origines de l’ancien droit civil romain
 ! Chapitre 2. Le droit romain dans le Haut Empire romain ! Chapitre 3. Le droit romain dans l’Antiquité tardive ! Chapitre 4. Le droit français depuis le Moyen Age ! Deuxième partie. La notion d’obligation à Rome ! Chapitre 1. La définition de l’obligation selon les jurisconsultes romains
 ! Chapitre 2. La classification des obligations...

    31978  Mots | 56  Pages

  • fiche d'hisoire du droit

    FICHE INTRODUCTION HISTORIQUE AU VOCABULAIRE JURIDIQUE Droit : héritage gréco-romain Le droit se divise en deux grandes parties : · vocabulaire du droit public et le vocabulaire du pouvoir : notion de cité, de collectivité, puis transformation en État (et organisation du pouvoir) et enfin, relation Dieu-Cité. · Vocabulaire du droit privé : source de droit avec notion du droit et de justice et de droit des personnes. La Grèce et la notion de cité Péninsule, plusieurs îles, communication difficile...

    11359  Mots | 46  Pages

  • Histoire du droit de la famille

    Histoire du droit de la famille. La famille est une réalité sociale généralisée à toutes les sociétés. Il n'y a pas de définition juridique de la famille, il y a une définition générale: groupe de personnes unies par des rapports d'alliance et de parenté. La parenté dérive de la filiation, et l'alliance dérive du mariage ou plus généralement de l'engagement des époux. C'est la parenté et l'alliance qui contribuent à déterminer le périmètre juridique vu qu'il n'y a pas de définition juridique...

    9903  Mots | 40  Pages

  • Exposé mariage grec et romain

    LE MARIAGE ROMAIN ET LE MARIAGE GREC Quelle est la place des mariages à Rome ainsi qu'à Athènes durant l'Antiquité ? PLAN : ● ● Introduction (page 1) ) I) Les mariages romains : (page 2 ● A) Les conditions (page 3 à 4) 7) ● B)Le déroulement du mariage (page 5 à C) Les mariages entre les étrangers et les romains (page 8) ● ● II) Les mariages grecs : (page 9) Introduction : À Rome comme en Grèce, le mariage prenait une grande place dans la société mais les...

    1556  Mots | 7  Pages

  • Citoyenneté Romaine

    travail de rédaction synthétique sur la citoyenneté romaine. La deuxième partie, d’une durée d’une heure trente est consacrée à la diffusion de la citoyenneté jusqu’à l’édit de Caracalla inclus. Elle est constituée des deux études imposées par les instructions officielles qui sont complétées par un petit travail sur une inscription et un sénateur pictons. La troisième partie, d’une heure, est dédiée à l’examen de la diffusion de la civilisation romaine en prenant appui sur Lugdunum. 1 Activités du...

    8106  Mots | 34  Pages

  • Cours de d'histoire du droit des personnes et de la famille (partie 1)

    Histoire du droit des personnes et de la famille Introduction : Distinction entre personne et chose. Distinction qui remonte au droit romain, maintenue et conservée depuis (code civil). Le monde du droit se compose de personnes et de biens. Ce qui caractérise le bien est un objet de propriété. On peut exercer une emprise juridique contrairement sur une personne. Personne : Sujet de droit. Elle est titulaire de droit, droit qu'elle peut exercer librement et faire valoir en justice. Ce...

    3031  Mots | 13  Pages

  • Cours histoire du droit l1s1

    INTRODUT° A L’HISTOIRE DU DROIT COURS DU 13 09 2012 Création du code civil = 1804 par Napoléon I Les sources = l’ensemble des règles de Droit (types, formes) Le droit est fait de loi (règles produit par l’Etat) 1ère sources : Une loi = 1 règle qui émane d’un législateur (latin = lex , leges = les lois, personne qui font la loi) compétent. Compétent = être élu par l’Assemblée, rôle officiel attribué. 2ème source : La coutume = C’est un usage qui par sa répétition prend forme de loi. Usage...

    4813  Mots | 20  Pages

  • La société romaine du IIème siècle a.n.è

    société romaine au IIème siècle av. JC Société hierarchisé, poids de l'aristocratie important au niveau des richesses qui structurent la société. Pouvoirs qui s'équilibrent entre eux concernant les hommes libres. => imbrication entre vie sociale et politique I- Une société hierarchisée A- Les citoyens romains Clivage juridique entre libre et non libre => hiérarchie juridique La hiérarchie juridique ne correspond pas forcement à une richesse Citoyen romain de plein droit : optimo...

    1578  Mots | 7  Pages

  • Expliquez, en utilisant aussi vos connaissance, en quoi il montres les particularités de la citoyenneté romaine et de sn acquisition

    J-C, par des Troyens en fuite après la guerre de Trois contre les grecs ( La légende) , par Romulus en 753 avt Jc. Les romains font la conquête de toute l'Italie puis le contour de la mer méditerrané et même jusqu'à l'Angleterre. Ils ont donc un très vastes territoire (empire) qui atteint son apogée entre le Ier et IIIe siècle . A Rome les citoyens ont des droits et des devoirs. Mais contrairement a Athènes, la citoyenneté est ouverte. Citoyenneté ouverte: esclaves affranchis soldats à la retraite...

    526  Mots | 3  Pages

  • Droit l1

    Dans cette | | |dernière acception, elle est utilisée dans une équation mathématique. | |ALIENI JURIS |Terme intraduisible sans équivalent en droit français, ancien ou moderne. | | |Cette expression désigne une personne placée sous l’autorité d’autrui (potestas*). | | |Ainsi sont alieni...

    2259  Mots | 10  Pages

  • Antiquité romaine

    par une oligarchie(voir p668) A - Une démocratie affaiblie qui finit par chuter. Au cours du IV siècle, l’esprit démocratique s’affaiblie. Le mithos est généralisé à tous les citoyens alors que depuis 450, il n’était réservé qu’aux citoyen vivant loin du centre d’Athènes ce qui montre une désaffection des citoyens a l’Ecclésia. De plus le nombre de partisans de l’oligarchie croit face au dysfonctionnement de la démocratie Dès le milieu du IV siècle le royaume macédonien dont Philipe II est...

    778  Mots | 4  Pages

  • Histoire du droit

    Histoire du droit Introduction: Pour Rome le droit est un art . En philosophie on dénombre trois sorte d'art : • l'art esthétique : peinture … (savoir faire but : le beau ) • l'art mécanique : l'artisanat • les arts libéraux : médecine, le droit …. La finalité pour les art libéraux il s'agit de réaliser un idéal de justice, recherche du juste et de l'équitable . Depuis, nos système se sont quelque peu éloigner de cette conception. On privilégie les aspect formelle. Son...

    31166  Mots | 125  Pages

  • L'armée romaine, plan détaillé

    ancienne – Rome L’armée romaine, -133 à -44 av. JC Période de conquêtes extérieures et avènement d’un nouveau type de conflit, la guerre civile. A quoi ressemble l’armée de la fin de la République ? Sources : Peu d’écrits sur cette période, références à des textes plus anciens (Polybe). LE grand écrit : Jules César La guerre des Gaules. 1. Une armée de citoyens soldats. Armée à triple caractéristique : civique, nationale, non permanente. a. Le recrutement Devoir civique de 17 à 60 ans...

    1506  Mots | 7  Pages

  • CIT ROMAINE SOUS L EMPIRE PDF 2

    2nde6 CITOYENNETÉ ROMAINE SOUS L’EMPIRE. L’ANTIQUITÉ PRÉSENTE DES SITUATIONS POLITIQUES TRÈS CONTRASTÉS ET IL CONVIENT AUSSI D’ÉTUDIER LA VISION ROMAINE DE LA CITOYENNETÉ. ROME EST LA SUPERPUISSANCE DE L’ANTIQUITÉ AVEC UN EMPIRE QUI COUVRE 3 MILLIONS DE KM CARRÉS. SA CIVILISATION A L’AMBITION MAIS AUSSI L’OBLIGATION D’INTÉGRER TOUJOURS D’AVANTAGE DE PEUPLES. Comment est pensée la citoyenneté à Rome et comment la citoyenneté participe-t’elle pleinement de l’impérialisme Romain ? I. Le cadre impérial...

    3150  Mots | 11  Pages

  • histoire du droit

    Chute de l'Empire Romain d'Occident Les grandes civilisations : - Les Phéniciens (se situe vers Liban, Israël et Syrie actuel) - Les Babyloniens (se situe vers l'Irak actuel, sont compris dans l'ensemble de la Mésopotamie) - Les Hébreux - Les Egyptiens - Les Grecs - Les Romains Difficultés des sources : - L'écriture (ex. hiéroglyphes, l'écriture cunéiformes, le punique = alphabet phénicien) On peut remarquer une évolution du droit. Tout d'abord, le droit s'impose aux Hommes...

    2568  Mots | 11  Pages

  • Cour d'introduction historique au droit

    hiusINTRODUCTION HISTORIQUE AU DROIT E. GASPARINI (Manuel) : Introduction historique au droit et aux institutions (Editeur Gualino). Très bien car il fait les 2 semestres et qu’il y a des exercices pratiques avec des corrigés E. GOJOSSO J-M. CARBASSE (Manuel) : Manuel d’introduction historique au droit (PUF) collection Droit fondamental P.VIEILFAURE : Histoire du droit et des institutions chez Hachette supérieur. Préparation aux examens. Fait aussi les deux semestres. PARTIE 1 : DE ROME...

    7528  Mots | 31  Pages

  • Les hommes ne naissent pas citoyens, ils le deviennent

    Introduction : Baruch Spinoza dans Traité politique (1677) écrit : « Les hommes ne naissent pas citoyens, mais le deviennent ». On comprend alors que la citoyenneté est un privilège qu’il faut acquérir ; être citoyen n’est pas une chose innée. Mais avant tout : qu’est-ce qu’un citoyen ? Dans son Dictionnaire philosophique, André Comte-Sponville définit le citoyen comme « le membre d’une Cité, en tant qu’il participe au pouvoir souverain (autrement il ne serait que sujet) et lui est soumis (sans...

    1670  Mots | 7  Pages

  • Droit constitutionnel L1

    athénien des projets de réformes visant à inscrire officiellement l’isonomie dans la vie politique. L’idée était d’associer le peuple d’une manière effective à la vie publique. Clisthène propose de réorganiser le corps civique pour permettre à tous les citoyens de prendre part au gouvernement de la cité. Cette possibilité pour chacun sera ensuite poussée jusqu’à son terme par Périclès avec la création du misthos. Clisthène veut retirer aux grandes familles athéniennes le monopole des charges publiques....

    41307  Mots | 137  Pages

  • Les origines du droit antiques

    INTRODUCTION HISTORIQUE AU DROIT Droit en latin : JUS Flaubert disait, « on ne sais pas ce que c’est », à propos du droit, dans le dico des idées reçues. Il y a donc une difficulté dans la définition du droit. Jean Carbonnier « il a plus d’une définition dans la maison du droit ». Mais pk cette difficulté ? le droit présente le caractère de règle le droit se présente comme une règle OBLIGATOIRE -> soit spontané soit imposé (par une autorité qui va amortir la règle d’une sanction) La sanction...

    12157  Mots | 49  Pages

  • Histoire du droit privé l1

    Histoire du droit privé PUF ourliac et de malafosse histoire du droit privé I) Le droit Romain 1) La condition des personnes à Rome Les personnes morales : la personnalité juridique appartient à des individus personnes physiques en principe, dans ce cas elle est encadrée par les conditions naturelles, elle commence à la naissance et se termine au décès. Mais dès le droit romain on peut acquérir la personnalité juridique avant d’être né, le fœtus dans certains cas est considéré...

    26418  Mots | 106  Pages

  • Introduction histoire droit privé

    Introduction Certains auteurs, tel que Georges Duby, voient la famille comme une sorte de refuge. Elément de la vie, c’est un moyen de secours quand l’Etat n’existe pas, ne le protège pas. Il est impossible de dissocier histoire du droit public et histoire du droit privé. Traditionnel fondement de la société, la notion de famille a évoluée très rapidement. La famille dite traditionnelle laisse place à différentes formes de familles. Le mariage n’est plus l’élément fondateur de la famille, mais alors...

    3452  Mots | 14  Pages

tracking img