Explication De Texte De Spinoza Le Meilleur Etat Est Celui Ou Les Hommes Vivent Dans La Concorde dissertations et fiches de lecture

  • Explication d'un texte de Spinoza, Traité théologico-politique, Chap. XX

    l'individu de la crainte, pour qu'il vive autant que possible en sécurité, c'est-à-dire conserve, aussi bien qu'il se pourra, sans dommage pour autrui, son droit naturel d'exister et d'agir. Non, je le répète, la fin de l'État n'est pas de faire passer les hommes de la condition d'êtres raisonnables à celle de bêtes brutes ou d'automates, mais au contraire il est institué pour que leur âme et leur corps s'acquittent en sûreté de toutes leurs fonctions, pour qu'eux-mêmes usent d'une Raison libre, pour qu'ils...

    4051  Mots | 17  Pages

  • Spinoza

    Explication du texte de SPINOZA, Traité Politique Question Dans la première partie (premier paragraphe), Spinoza démontre une thèse négative : un véritable Etat ne maintient pas la paix civile par la force. 1) le respect des lois ne signifie pas nécessairement le règne de la paix ciüle ;2) en effet, celle-ci se fonde sur une condition morale : la libre obéissance des sujets ; 3) par conséquent, si le respect de I'ordre public est seulement le fait de la force, ou de la terreur, il n'y a pas véritablement...

    506  Mots | 3  Pages

  • Spinoza

    Dans un texte consacré au thème de la loi, Spinoza cherche à la définir de telle sorte qu'il réponde à la question de savoir si, comme on pourrait être tenté de le penser, elle s'apparente à un commandement ou si elle s'en distingue. Car, et c'est bien le problème, ou bien comme on le pense souvent, la loi n'est rien d'autre qu'un commandement que certains adresse à d'autres, ou bien elle se distingue de l'ordre. Et tel est la thèse que Spinoza soutient : les lois par leurs fins propres se distinguent...

    3008  Mots | 13  Pages

  • La philosophie de spinoza

    Le commentaire de texte accompagné de questions Comme nous l'avons fait pour la dissertation, nous partirons d'un exemple, afin de voir comment il faut procéder. Prenons l'exemple de ce texte de Spinoza proposé à l'examen sous la forme suivante : Sujet : "Ce n'est pas pour tenir l'homme par la crainte et faire qu'il appartienne à un autre, que l'État est institué; au contraire, c'est pour libérer l'individu de la crainte, pour qu'il vive autant que possible en sécurité, c'est-à-dire conserve...

    2811  Mots | 12  Pages

  • Alain, spinoza

    Alain (Émile Chartier) (1946) SPINOZA Un document produit en version numérique par Mme Marcelle Bergeron, Professeure à la retraite de l’École Dominique-Racine de Chicoutimi, Québec et collaboratrice bénévole Courriel: mailto:mabergeron@videotron.ca Site web: http://www.geocities.com/areqchicoutimi_valin Dans le cadre de la collection: "Les classiques des sciences sociales" dirigée et fondée par Jean-Marie Tremblay, professeur de sociologie au Cégep de Chicoutimi Site web: http://www.uqac.uquebec...

    35622  Mots | 143  Pages

  • Spinoza ttp, notes chapitres xvi et xx

    désire ni ne veut. La Nature n'existe pas au-dessus des hommes, elle n'existe qu'en eux. Aussi ne saurait elle leur imposer ce qu'ils ne veulent pas, ni leur interdire ce qu'ils veulent. Il n'y a donc d'autre limitation de ce droit naturel que ce qui est en-dehors de la volonté des hommes ou plus exactement de leurs appétits. Il en va des hommes comme des autres êtres, tous s'efforcent d'abord de persévérer dans leur état. Si les hommes vivent en communauté, il faut donc qu'ils y soient poussés par...

    7941  Mots | 32  Pages

  • Spinoza traité théoloico-politique

    Devoir maison n°1 Philosophie Sujet choisi : Spinoza, Traité théologico-politique Cet extrait du Traité théologico-politique de Spinoza traite de la vie sociale comme détermination de la nature humaine (à savoir l’ensemble des dispositions originelles et permanentes de l’homme). „La plupart [des hommes] se plaisent à la définition que l’homme est un animal politique“ énonce Spinoza. Ainsi la caractéristique de l’homme permettant de déterminer la nature humaine est la vie en société. Autrement...

    1529  Mots | 7  Pages

  • spinoza

    SPINOZA TRAITÉ THÉOLOGICO-POLITIQUE CONTENANT PLUSIEURS DISSERTATIONS où l’on fait voir QUE LA LIBERTÉ DE PHILOSOPHER NON SEULEMENT EST COMPATIBLE AVEC LE MAINTIEN DE LA PIÉTÉ ET LA PAIX DE L’ÉTAT MAIS MÊME QU’ON NE PEUT LA DÉTRUIRE SANS DÉTRUIRE EN MÊME TEMPS ET LA PAIX DE L’ÉTAT ET LA PIÉTÉ ELLE-MÊME TRADUIT PAR E. SAISSET (Ed. 1842) http://www.spinozaetnous.org SPINOZA Traité Théologico-Politique Texte numérisé par Serge Schoeffert et David Bosman - édition H.Diaz ...

    125115  Mots | 501  Pages

  • Spinoza-Ethique

    L'Ethique, Spinoza Traduction française de Saisset, 1849. Numérisée par : Version 1.0, PDF — 04 juin 2002, par David Bosman email : davbos@noos.fr La dernière version de ce fichier est disponible sur : http://www.spinozaetnous.org http://les.anges.attaquent.free.fr D'autres œuvres de Spinoza sont téléchargeables à ces adresses. Les traductions utilisées sont tombées dans le domaine public. Même si elles ne bénéficient pas de l'appareil critique des nouvelles traductions, elles permettent ...

    99276  Mots | 398  Pages

  • Alain : spinoza

    Chartier) (1946) SPINOZA Alain (Émile Chartier) (1946) Spinoza Table des matières Préface LA VIE ET LES ŒUVRES DE SPINOZA LA PHILOSOPHIE DE SPINOZA Introduction I. La méthode réflexive II. De Dieu et de l’âme III. Des sentiments et des passions IV. De l’esclavage de l’homme V. De la raison VI. De la liberté et de la béatitude CONCLUSION Table analytique des matières et des références La vie et l’œuvre de Spinoza La philosophie de Spinoza Mémento bibliographique ...

    35132  Mots | 141  Pages

  • explication

     EXPLICATION ( exemple de corrigé) INTRODUCTION : Jean-Jacques ROUSSEAU (1712-1778), écrivain et philosophe de langue française, a recherché le bonheur du mieux qu’il a pu. Mais Les confessions, tout comme Les rêveries du promeneur solitaire, nous présentent un homme marqué par les faux-pas, les regrets, la solitude, l’incompréhension des autres. Est-ce dans la solitude ou la compagnie d’autrui que...

    2434  Mots | 10  Pages

  • Explication de texte spinoza

    Selon spinoza, la liberté de l’homme se réduit à la connaissance raisonnable, rationnelle de ses choix. En effet, il existe deux moments dans les idées sur la liberté politique qu’exprime Spinoza dans ce texte. D’un coté, l’intérêt aux souveraines Puissances est de fonder un gouvernement sur des critères raisonnables, de gouverner rationnellement, conformément à la finalité de l’état. Cette finalité du pouvoir politique est donc, de réduire l’hommes aux envies de leurs passions et de veiller l’intérêt...

    1187  Mots | 5  Pages

  • Explication et commentaire d’un texte de hobbes

    Explication et commentaire d’un texte de Hobbes (extrait du Léviathan) "Aussi longtemps que les hommes vivent sans un pouvoir commun qui les tienne tous en respect, ils sont dans cette condition qui se nomme guerre, et cette guerre est guerre de chacun contre chacun. Car la guerre ne consiste pas seulement dans la bataille et dans les combats effectifs, mais dans un espace de temps où la volonté de s'affronter en des batailles est suffisamment avérée: on doit par conséquent tenir compte, relativement...

    8638  Mots | 35  Pages

  • Etat de nature

    L’Etat de nature* Robert Nozick Selon l'état de nature décrit par Locke, les individus se trouvent dans un « état où ils sont parfaitement libres d'ordonner leurs actions, de disposer de leurs biens et de leurs personnes comme ils l'entendent, dans les limites du droit naturel, sans demander l'autorisation d'aucun autre homme ni dépendre de sa volonté »[1] (sect. 4).. Les limites du droit naturel stipulent que « nul ne doit léser autrui dans sa vie, sa santé, sa liberté, ni ses biens » (sect....

    23461  Mots | 94  Pages

  • Commentaire d'un extrait du traté théologico-politique de spinoza

    Commentaire du texte de Spinoza Texte : "Ce n'est pas pour tenir l'homme par la crainte et faire qu'il appartienne à un autre, que l'État est institué; au contraire, c'est pour libérer l'individu de la crainte, pour qu'il vive autant que possible en sécurité, c'est-à-dire conserve aussi bien qu'il se pourra, sans dommage pour autrui, son droit naturel d'exister et d'agir. Non, je le répète, la fin de l'État n'est pas de faire passer les hommes de la condition d'êtres raisonnables à celle...

    1218  Mots | 5  Pages

  • Explication et commentaire d’un texte de hobbes

    nature, c'est-à-dire le regret vague d'un état où l'homme vivait heureux, en harmonie tant avec la nature qu'avec ses semblables. Pourtant est-il bien sûr que l'état de nature soit aussi bénéfique pour l'homme ? Ne sommes-nous pas ici victimes, après tant d'autres, comme Bougainville, qui voyait dans la Polynésie la "Nouvelle Cythère", du mythe du bon sauvage ? Hobbes, quant à lui, affirme dans ce texte extrait du Léviathan (1651) que l'état de nature est un état de guerre perpétuelle, et que seule l'autorité...

    7940  Mots | 32  Pages

  • Explication de texte

    Introduction: Ici, nous avons un texte philosophique de Kant, un philosophe de lumière. Le thème abordé dans ce texte est la liberté, plus précisément la liberté politique. L’auteur pose la question suivante: connaissant la nature foncièrement égoïste de l’homme, comment peut-on réaliser la justice (synonyme de liberté ou de respect des droits de chacun), dans la société? Kant ne voit qu’une réponse possible: pour que les hommes soient libres, il leur faut un maître. Cette réponse peut paraître...

    2152  Mots | 9  Pages

  • Spinoza

    Spinoza : Le but des lois Commentaire d’un texte de Spinoza dans lequel le philosophe tente de définir la nature des lois et les fins qu’elles visent. Texte étudié "Il semble que l'on doive définir la loi plus particulièrement comme une règle de vie que l'homme s'impose à lui- même ou impose à d'autres pour une fin quelconque. Toutefois, comme la vraie fin des lois n'apparaît d'ordinaire qu'à un petit nombre et que la plupart des hommes sont à peu près incapables de la percevoir, leur...

    2833  Mots | 12  Pages

  • Baruch Spinoza

    Baruch Spinoza s’attache, notamment dans son Traité théologico-politique - (paru en 1670), à retranscrire et à analyser les règles d’un gouvernement humaniste. Le véritable objectif de la religion est de soumettre les hommes à des règles imaginaires dans un but politique. Nous voudrions démontrer que Spinoza est sûr que la religion peut offrir aux gens la liberté totale de pensée et que le gouvernement de l'État peut accorder aux gens la même liberté sans préjudice. L’homme doit apprendre à penser...

    830  Mots | 3  Pages

  • Commentaire de texte, spinoza, traité théologico-politique.

    à dire de pouvoir faire ce que nous voulons, quand nous le voulons et où nous le voulons. Cependant, selon Baruch Spinoza la liberté appartient à celui qui vit sous la seule autorité de la Raison et ce, de son entier consentement, donc à celui qui sait différencier le bien du mal, et qui, par son esprit, saura définir les lignes de conduites raisonnables que dicte la Raison. Le texte étudié est tiré du Traité théologico-politique. Il est intéressant de remarquer que Kant avait quant à lui une vision...

    1523  Mots | 7  Pages

  • Spinoza, Traité de théologico-politique, 1670 - Explication de texte

     Devoir à la maison en Philosophie Sujet 3 : Explication de texte : Spinoza, Traité de théologico-politique, 1670 C’est au XVIIème siècle que Spinoza publia son œuvre Traité théologico-politique, dont nous en avons un extrait. L’auteur pose la question de qui peut gouverner un Etat, et de quelle manière doit-il être gouverné afin de convenir à tout homme, malgré la divergence des opinions et des idées de chacun. Le problème philosophique posé ici, est que l’auteur se demande qu’est-ce-qui...

    1555  Mots | 7  Pages

  • Explication de texte: extrait chapitre x du traité théologico-politique sur la liberté et la raison: comparaison avec thoreau.

    Explication de texte du Traité Théologico-politique de Spinoza (comparaison avec Thoreau) "Non, je le répète, la fin de l’Etat n’est pas de faire passer les hommes de la condition d’êtres raisonnables à celle de bêtes brutes ou d’automates, mais au contraire il est institué pour que leur âme et leur corps s’acquittent en sûreté de toutes leurs fonctions, pour qu’eux-mêmes usent d’une Raison libre, pour qu’ils ne luttent point de haine, de colère ou de ruse, pour qu’ils se supportent sans malveillance...

    2834  Mots | 12  Pages

  • Spinoza

    Spinoza : politique et religion Le Traité théologico-politique fut vraisemblablement écrit à la demande du grand Républicain Jan de Witt. On sait que lorsque ce grand homme (qui s'était opposé aux monarchistes de la Maison d'Orange ainsi qu'aux revendications calvinistes) fut lynché par la foule le 20 août 1672, Spinoza voulut dénoncer ce meurtre que les autorités orangistes laissèrent impuni. Il voulut coller sur les murs un placard intitulé Ultimi Barbarorum (« Les derniers des Barbares ») Son...

    3535  Mots | 15  Pages

  • Explication du texte de nietzche (pas entier) suite à venir

    EXPLICATION DU TEXTE DE NIETZSCHE Dans ce texte tiré d’Aurore, Nietzsche se propose de réfléchir sur le travail ; attention pas n’importe quel travail : le travail « du dur labeur du matin au soir » c’est-à-dire le travail pénible et incessant. Posons donc la question du texte : Qu’entend-on au « travail » ? Pourquoi glorifie t-on le travail aliénant ? Et que cache cette sacralisation du travail ? Le philosophe affirme d’un ton ferme que le travail pénible et incessant tient l’individu prisonnier...

    1919  Mots | 8  Pages

  • Explications et commentaires de l'éthique

    Ces explications ont pour but de rendre le texte de l'Éthique plus accessible. Elles s'adressent surtout à des débutants en philosophie. Les "commentaires" mettent plutôt en avant un effort de compréhension du texte plus poussé et qui comme tel relèvent davantage d'une interprétation pouvant être jugée discutable. 1. Éthique : le but de la recherche philosophique n'est pas de rester purement théorique. Le but de la philosophie spinoziste est pratique, c'est-à-dire qu'il s'agit de transformer...

    2325  Mots | 10  Pages

  • Corpus de texte humanisme

    XVII. - Erasme                         (FERMER)QUESTIONS 1. "Ce texte est une prosopopée" : vérifiez le sens de ce dernier terme puis relevez et commentez des indices du texte qui justifient cette affirmation . Quel avantage l'auteur tire-t-il de l'utilisation de ce procédé ? 2. Quels défauts sont reprochés aux grammairiens ? 3. Quels bénéfices la folie procure-t-elle à ces hommes ? 4. Relevez dans l'ensemble du texte les indices marquant l'exagération .____________________________________________________________ ...

    6047  Mots | 25  Pages

  • Explication de texte spinoza

    Introduction Il s'agit pour Spinoza dans ce texte d'élucider ce que l'État doit être. Pour ce faire, sans doute faut-il d'abord dégager la finalité qui est la sienne : pour savoir comment doit être fait un marteau, mieux vaut partir de la fin qui le définit, c'est-à-dire de son usage, si tant est que cet outil n'aurait ni cette forme, ni cette matière, s'il servait à peindre les murs. Alors, quel est le but de l'État comme entité politique et modalité d'organisation du pouvoir ? S'agit-il seulement...

    3061  Mots | 13  Pages

  • Spinoza

    Avec la religion, nous quittons le domaine profane, celui des travaux et des jours pour le domaine sacré cad pour se mettre en rapport à une transcendance. Celle-ci est déjà présente ds l’art, mais non de la même façon, dans la mesure où nous avons ici affaire à Dieu. Le fondement de la religion ne peut pad être démontré, prouvé objectivement, mais réside dans des croyances. ( difficulté des rapports entre la religion et la philo , problèmes des fondements de l’autorité . Elément de la culture la...

    2880  Mots | 12  Pages

  • méthodologie explication de texte avec 4 exemples

    méthodologie de l'explication de texte philosophique 1 éléments de méthodologie pour l'explication de texte philosophique Préliminaires : 1. Il s'agit de l'explication de texte philosophique : elle porte donc sur des concepts, idées et raisonnements, et avant tout sur un problème. Une explication ne saurait avoir de caractère philosophique si un problème précis n'a pas été repéré et discuté. En revanche, sont à exclure absolument les explications de type "littéraires" sur le "style",...

    12322  Mots | 50  Pages

  • Conditions naturelles des hommes

    Thomas Hobbes (1588 – 1679). De la condition naturelle des hommes en ce qui concerne leur félicité et leur misère (Léviathan, livre I, ch. 13.) Texte intégral La Nature a fait les hommes si égaux pour ce qui est des facultés du corps et de l'esprit que, quoiqu'on puisse trouver parfois un homme manifestement plus fort corporellement, ou d'un esprit plus vif, cependant, tout compte fait, globalement, la différence entre un homme et un homme n'est pas si considérable qu'un homme particulier puisse...

    2191  Mots | 9  Pages

  • Peut-on partager des intérêts ?

    L’intérêt est lié aux appétits individuels et porte en lui une conflictualité qui rend le partage des intérêts contradictoires. Durkheim : intérêtsconflits et désunions, plutôt que concorde et attente. Mais les conflits ne sont-ils pas préjudiciables aux intérêts et n’est-il pas dans l’intérêt des intérêts que les hommes s’accordent ? S’agit-il de s’accorder sur les moyens de satisfaire nos intérêts individuels ? Dans ce cas, l’échange est le point de convergence des intérêts particulier (Smith)....

    12736  Mots | 51  Pages

  • Bac 2009 - serie l - philosophie - sujet 3 - explication de texte: schopenhauer

    Sujet : (Le corrigé est juste en dessous) Expliquez le texte suivant : Il n'y a pas de satisfaction qui d'elle-même et comme de son propre mouvement vienne à nous ; il faut qu'elle soit la satisfaction d'un désir. Le désir, en effet, la privation, est la condition préliminaire de toute jouissance. Or avec la satisfaction cesse le désir et par conséquent la jouissance aussi. Donc la satisfaction, le contentement ne sauraient être qu'une délivrance à l'égard d'une douleur, d'un besoin ; sous ce...

    1226  Mots | 5  Pages

  • Texte argumentatif

    Partie A : Guide de rédaction pour le texte argumentatif 1. Informations générales a. Tu auras le choix entre la lettre d’opinion et le commentaire b. Ton texte devra compte entre 450 et 500 mots c. La présentation de ton texte devra être soignée et la mise en page devra tenir compte du type de texte choisi, des citations et références présentes dans le texte. 2. Critères à respecter a. Tu dois rédiger un plan dans lequel les idées essentielles...

    6950  Mots | 28  Pages

  • Commentaire spinoza

    Corrigé complet du texte de Spinoza sur la sagesse et le plaisir 1ère partie : Introduction 1ère étape : l'accroche du texte L'aspiration du bonheur est aussi universelle que légitime parmi les hommes et le plaisir fait bien partie du bonheur même si ce dernier ne se réduit pas à lui. Ainsi, le plaisir a sa justification et c'est ce que Spinoza, auteur hollandais du XVIIème siècle a affirmé avec force en son Ethique dont notre texte est extrait. 2ème étape : la problématique En effet...

    4006  Mots | 17  Pages

  • Hobbes celui dont les désirs

    PHILOSOPHIE Explication de texte : Hobbes « Celui dont les désirs ont atteint leur terme ne peut pas davantage vivre que celui chez qui les sensations et les imaginations sont arrêtées. La félicité est une continuelle marche en avant du désir, d'un objet à un autre, la saisie du premier n'étant encore que la route qui mène au second. La cause en est que l'objet du désir de l'homme n'est pas de jouir une seule fois et pendant un seul instant, mais de rendre à jamais sûre la route de son...

    2416  Mots | 10  Pages

  • La relation enter les dieux et les hommes dans l'odyssée

    mon,de n’est pas capable, j’imagine, de vivre comme cela. C’est pourquoi la masse des gens blâme les hommes qui vivent ainsi, gênée qu’elle est de devoir dissimuler sa propre incapacité à le faire. La masse déclare donc bien haut que le dérèglement - j’en ai déjà parlé è est une vilaine chose. C’est ainsi qu’elle réduit à l’état d’ esclaves les hommes dotés d’une plus forte nature que celle des hommes de la masse; et ces derniers, qui sont eux-mêmes incapables de se procurer les plaisirs qui les combleraient...

    2622  Mots | 11  Pages

  • Dissertation - les hommes ont-ils besoin d'un maître

    Les hommes ont-ils besoin d'un maître ? Avant de désigner plus spécifiquement la personne du maître d’école, la notion latine de magistrum (maîtrise), qui dérive de l’adjectif magnus (grand), recouvre, de manière générale, tout homme qui dispose d’une quelconque supériorité vis-à-vis de ses semblables ¾ tout homme « plus grand » qu’un autre. On confondra ici d‘entrée de jeu la figure du dominus et celle du magister, pourtant nominalement distinctes, afin de saisir une telle notion dans sa cohérence...

    3719  Mots | 15  Pages

  • Metaphysique texte

    relation entre Nietzsche et Schopenhauer 1. Une culture de la Sainteté Qu’est-ce que faire un homme dans la modernité? On ne peut pas faire un homme sans maitre mais ce maitre n’en est pas un s’il ne conduit pas à une surhumanité. Dans le texte on y voit émergé quelque chose de très étrange car d’une part Nietzsche développe une culture de la sainteté ( Nietzsche célèbre Schopenhauer) ; d’autre part en quoi l’œuvre peut être concerné par cette notion de sainteté. En 1976, Nietzche adhère...

    53433  Mots | 214  Pages

  • La béatitude de spinoza

    siècle, Baruch SPINOZA est le premier philosophe à reconnaitre le désir positif. Il est alors un des philosophes de la joie. L’Ethique est considérée comme son œuvre majeure. Celle-ci analyse les faux sentiments et les faux comportements. Elle comporte cinq parties dont nous traitons la quatrième qui aborde « de l’esclavage des hommes ou de la force des passions ». Le thème général de cet extrait est la joie, que l’auteur nomme plus précisément la béatitude. Sous un angle précis, ce texte aborde les...

    759  Mots | 4  Pages

  • La société et l État la politique

    administrations de l'État ou les lois) qui règlent le lien social entre les individus et véhiculent les valeurs éthiques et politiques de cette société. L'institution apparaît alors comme ce que les hommes établissent pour garantir l'unité et la pérennité d'une société. Parmi ces institutions que les hommes construisent pour organiser et réglementer leur vie en société, c'est l'État qui apparaît comme celle qui permet d'unir l'ensemble d'une société et de lui ouvrir certains droits dans le réseau mondial...

    7283  Mots | 9  Pages

  • philosophie étude de texte

    PHILOSOPHIE Tle ES Sujet 23 (1ère partie) Enoncé du devoir _______________________________________________ SUJET : Etude de texte « Ce problème est le plus difficile ; c’est aussi celui qui sera résolu en dernier par l’espèce humaine. – La difficulté qui saute aux yeux dès que l’on conçoit la simple idée de cette tâche, la voici : l’homme est un animal qui, du moment où il vit parmi d’autres individus de son espèce, a besoin d’un maître. Car il abuse à coup sûr de sa liberté à l’égard...

    2085  Mots | 9  Pages

  • PHILO ETUDE DE TEXTE PASCAL

    Partie 1 : (ligne 1 à 8) : Il faut être hypocrite pour gravir les degrés de bonne fortune Pascal explique dans un premier temps qu’il existe plusieurs degrés de bonne fortune, que les Hommes sont plus ou moins puissants par rapport aux autres, il y en a toujours un qui est plus puissant que l’autre. Ainsi, plus on est puissant plus l’on s’éloigne de la vérité. L’auteur apporte une justification « parce que ». Ne pas dire la vérité est dû au fait qu’on redoute de blesser, d’affecter « ceux dont...

    1107  Mots | 4  Pages

  • Français analyse de texte

    parfaitement intégré à l’ensemble du tableau, puisque si l’on observe l’élément montagneux (en haut à droite), on se rend compte qu’il prolonge la diagonale qui part du haut de l’accoudoir, se prolonge avec les mains de la vierge et passe entre son visage et celui de Jésus. C’est un paysage idéalisé. A noter : le ciel qui n’est plus aussi présent que dans les tableaux de l’époque médiévale : l’homme prend toute sa place, il n’est plus écrasé par le ciel. Autre originalité, l’aile de l’ange au premier plan qui...

    24891  Mots | 100  Pages

  • Explication texte hegel

    Explication de texte: Hegel Ce texte est un extrait de « cours d’esthétique » écrit par le philosophe Hegel en 1842. Il y fait l’étude de la conscience de soi même chez l’homme et notamment de son acquisition. Selon lui, l’homme et les choses de la nature sont deux constituants bien différents et la conscience de l’homme aura tendance à porter sa marque sur les choses naturelles. Le texte est constitué en quatre étapes, dont la première montrant la différence...

    1489  Mots | 6  Pages

  • Cours sur la religion

    | Le fait religieux. Le domaine religieux nous est aujourd'hui en partie étranger. Le terme « religion » a une étymologie latine. La première étymologie serait religare (relier) et la deuxième serait de lier, de rattacher : relier les hommes entre eux et les relier à Dieu. Aucune culture ne fait économie de la religion. Elles ont toutes un substrat religieux. Bien sûr, elle peut prendre différents visages. Mircéa Éliade publie au XX° une magistrale Histoire des religions. Toutes les cultures...

    6041  Mots | 25  Pages

  • Baccalauréat

    Notion Série Académie Année Auteur Texte 0 « On assiste aujourd'hui en plusieurs endroits à l'apparition de la culture d'une société dont le "commerce" constitue l'âme tout autant que la rivalité individuelle chez les anciens Grecs et que la guerre, la victoire et le droit chez les Romains. Celui qui pratique un commerce s'entend à tout taxer sans le fabriquer et, très précisément, à taxer "d'après les besoins du consommateur", non d'après ses propres besoins les plus personnels :...

    194658  Mots | 779  Pages

  • Philosophie politique : commentaire de texte

    à s'assembler devant les cabanes ou autour d'un grand arbre : le chant et la danse, vrais enfants de l'amour et du loisir, devinrent l'amusement et plutôt l'occupation des hommes et des femmes oisifs et attroupés. Chacun commença à regarder les autres et à vouloir être regardé soi-même, et l'estime publique eut un prix. Celui qui chantoit ou dansoit le mieux, le plus beau, le plus fort, le plus adroit, ou le plus éloquent, devint le plus considéré ; et ce fut là le premier pas vers l'inégalité, et...

    3297  Mots | 14  Pages

  • explication de texte spinoza

    DM PHILOSOPHIE Explication de texte Spinoza, Traité théologico-politique Il peut arriver que nous soyons confronté à un ou des phénomènes qui dépassent notre entendement, qui dépassent la compréhension humaine. On appelle ces phénomènes des miracles. Ces miracles peuvent être interprétés de différentes façons : cela peut être un phénomène interprété comme une intervention divine, ou bien comme un fait étonnant, extraordinaire qui suscite l'admiration, ou encore comme un hasard...

    2806  Mots | 12  Pages

  • Explication de texte en 3 parties - de la démocratie en amérique (de tocqueville) : "je veux imaginer ... de la souveraineté du peuple."

    01/2013 Terminale L De la Démocratie en Amérique, TOCQUEVILLE Explication de texte (philosophie) | 14/20 | Le texte étudié est issu de l’œuvre De la Démocratie en Amérique, écrit par Alexis de Tocqueville, historien et homme politique du 19ème siècle. Ce texte porte intérêt à la forme que le despotisme risquerait de prendre...

    2295  Mots | 10  Pages

  • Peut-on avoir des exigences à l'égard d'autrui

    Série Economique et Sociale 1996 š› š› SERIE ECONOMIQUE ET SOCIALE : Groupement 1 – Session Juin 1996 Peut-on être plus ou moins libre ? A quelles conditions une démarche est-elle scientifique ? Dégagez l’intérêt philosophique du texte suivant en procédant à son étude ordonnée : Chacun a pu remarquer, au sujet des opinions communes, que chacun les subit et que personne ne les forme. Un citoyen, même avisé et énergique quand il n’a à conduire que son propre destin, en vient naturellement...

    42768  Mots | 172  Pages

  • Texte alain : conscience morale

    partir du livre d’Alain, Esquisses d’Alain. 2. La conscience morale. Cours dispensé au Collège Sévigny, 1930-1931. Paris : Les Presses universitaires de France, 1964, 1re édition, 102 pages. Polices de caractères utilisée : Pour le texte: Times, 12 points. Pour les citations : Times 10 points. Pour les notes de bas de page : Times, 10 points. Édition électronique réalisée avec le traitement de textes Microsoft Word 2001 pour Macintosh. Mise en page sur papier format ...

    27425  Mots | 110  Pages

  • L etat

    ntroduction Etat : société organisée, dotée d'un gouvernement, vivant selon des lois. Ici, problème de philo politique (texte 1) : il s'agit de réfléchir sur les fondements de la politique. Quel est le fondement/la source de l'Etat? "On me demandera si je suis prince ou législateur pour écrire sur la Politique? Je réponds que non, et que c'est pour cela que j'écris sur la Politique. Si j'étais prince ou législateur, je ne perdrais pas mon temps à dire ce qu'il faut faire; je le ferais, ou...

    3695  Mots | 15  Pages

  • Texte d'alain

    signes (1926) Une édition électronique réalisée à partir du livre d’Alain, SENTIMENTS, PASSIONS ET SIGNES. Paris : Éditions Gallimard, 1935, 3e édition, collection : “ idées nrf ”, 273 pages. Polices de caractères utilisée : Pour le texte: Times, 12 points. Pour les citations : Times 10 points. Pour les notes de bas de page : Times, 10 points. Édition électronique réalisée avec le traitement de textes Microsoft Word 2001 pour Macintosh. Mise en page sur papier format ...

    62842  Mots | 252  Pages

  • Explication de texte de Rousseau

     Ce texte de Rousseau, extrait de La Nouvelle Héloïse, aborde le sujet du désir, et comment l’homme ressent cette attente, cet espoir d’un bonheur à venir. Selon Rousseau le désir procure plus de bonheur que la possession. Lorsque l’on désire un objet, notre imagination crée le charme d’une illusion qui procure plus de plaisirs que l’objet de ce désir. C’est pour cela que pour Rousseau explique que le monde de l’illusion vaut mieux que la réalité car nous y trouvons plus de plaisirs...

    2466  Mots | 10  Pages

  • Explication spinoza machiavel

    Machiavel et le machiavélisme TD Spinoza-Machiavel On pourrait inscrire la lecture que Spinoza fait de Machiavel dans le cadre, à lui postérieur, de celle des philosophes des lumières. Ils ont vu Machiavel comme partisan du bien des peuples, en s’opposant aux courantes antécédentes, que lisaient Le Prince comme un éloge de la tyrannie. La thèse soutenu par Spinoza c’est que Machiavel est un homme sage, partisan de la liberté. Dans un premier moment, Spinoza distingue ce qui est clair chez Machiavel...

    1188  Mots | 5  Pages

  • Explication du texte d'emmanuel kant

    Explication du texte d'Emmanuel Kant Dans ce texte d'Emmanuel Kant , nous étudierons les raisons pour lesquelles la plupart des Hommes sont mineurs et souhaitent y rester, c'est à dire les raisons pour lesquelles ils sont sous la dépendance d'autres personnes: les majeurs. Selon Kant, cette dépendance et le résultat de leurs paresse et de leurs lâcheté. Ils sont donc responsable de l'existence des tuteurs qui les diriges. A travers son argumentation l'auteur souhaite montrer que c'est une situation...

    1103  Mots | 5  Pages

  • Être libre selon spinoza

    Ce texte de Spinoza, philosophe hollandais du XVII ème siècle, porte sur une conception de la liberté qu'il met en lien avec les notions de raison et d'esclavage. L'auteur expose différentes situations dans la société dans lesquelles on trouve, ou différents types "d'esclavage", ou différents types de liberté.Ainsi on peut poser comme question problématique: dans quelle(s) situation(s) peut-on dire qu'un homme est libre vraiment, et d'ailleurs qu'est-ce que la vraie liberté? Ou encore, obéir est-ce...

    1608  Mots | 7  Pages

  • Philosophie explication de texte Spinoza

    Philosophie Explication de texte La plupart des hommes sont conscients qu'ils sont déterminés par leurs désirs et qu'ils ne peuvent pas lutter contre, mais pour eux, ce déterminisme est une mauvaise chose qui les privent de liberté. Au contraire, Spinoza affirme que tout homme tend à persévérer dans cette recherche du désir puisqu'il est la finalité de l'homme afin de s'accomplir et d'accéder à la joie. Telle est la thèse que défend le philosophe dans cet extrait de L’Éthique. Ainsi, pour Spinoza, l'homme...

    927  Mots | 4  Pages

  • Explication Spinoza: Le plaisir

    source de plaisir. Quant à lui, Spinoza, affirme que « Le désir est l’essence de l’homme ». Dans l’Ethique l’auteur défend et recommande le plaisir, étant source du bonheur, de la joie. La thèse de l’auteur est la suivante : « Et donc, user des choses, et y prendre plaisir autant que faire se peut (non, bien sûr, jusqu’à la nausée, car ce n’est plus prendre plaisir), est d’un homme sage. ». On entend par plaisir, la satisfaction physique et morale. Par homme sage, celui qui a la connaissance juste des...

    1190  Mots | 5  Pages

  • Spinoza

    Philosophie Explication de texte Dans cet extrait du Traité théologico-politique, Spinoza s'interroge sur la question de savoir quelles sont les causes et les conséquences que la superstition peut avoir chez l'homme. La thèse que l'auteur entend défendre, repose sur la critique de celles-ci. En effet, loin de considérer la superstition comme une aide ou un moyen de se rassurer, celui-ci démontre au contraire qu'elle nous rends « prisonniers »(L.2)...

    1033  Mots | 5  Pages

tracking img