• Le horla
    par la folie et l'hystérique. Dans le recueil de Guy de Maupassant, le Horla, fait ressortir des éléments de la folie. Peut-on affirmer que la folie chez Maupassant est le moteur de l'œuvre? Nous pouvons clairement confirmer que dans le recueil de Maupassant, la folie est l'un des sujets principal...
    Premium 529 Mots 3 Pages
  • La nuit cachemard
    La Nuit Cauchemard Idées générales pour un commentaire composé ou une explication de texte : J’ai rendu un commentaire composé d’un extrait de la nouvelle de MAUPASSANT, La nuit, dans le cadre de l’UE de...
    Premium 1254 Mots 6 Pages
  • La vie de rêve
    SA : Le courant Fantastique est un courant né au 18e siècle, qui a u goût très profond pour le surnaturel. Tout comme le démontre le Horla, qui est une nouvelle écrite par Guy de Maupassant en 1887. Il présente son œuvre sous forme de journal inachevé qui nous laisse douté que son propriétaire se...
    Premium 945 Mots 4 Pages
  • Anthologie de poèmes sur l'angoisse
    Explosions, Winston Perez Terreur, Guy de Maupassant Justification : Le thème de cette anthologie est l'angoisse. J'ai voulu traiter ce thème avec des poèmes de différentes époques, écrits par des hommes et des femmes. L'angoisse vient souvent de ce qu'on ne connait pas. La mort, la...
    Premium 428 Mots 2 Pages
  • J'ai devenu un con
    partir du romantisme que les poètes commences à décrire et interpréter leurs rèves. Du rêve de la femme parfaite et inacessible au cauchemard les plus affreux en passant par le rêve d'évasion rien n'est mis a l'éccart. C'est un sujet important dans la poésie, car on peut voir les interprétation de...
    Premium 1724 Mots 7 Pages
  • Contes fantastiques théophile gautier
    ) ex : Faust (1808) spectre condamné à errance perpétuelle mort apparaissant personnifiée au milieu des vivants. ex : masque de la mort rouge, Poe La chose = l’indéfinissable, inavouable, invisible. ex : Le Horla, Maupassant (1887) Vampires (ou formes de vampirismes cauchemardé) ex : Dracula...
    Premium 2255 Mots 10 Pages
  • Pauline - alexandre dumas
    Analyse du Fantastique dans la nouvelle “Apparition”- Guy de MAUPASSANT Introduction Le fantastique a été défini par Castex et Todorov comme l’Intrusion du surnaturelle de l’inexplicable dans le réel quotidien. Le fantastique est caractérisé par une hésitation entre le rationnel et...
    Premium 593 Mots 3 Pages
  • La nuit dans voyage au bout de la nuit de louis ferndinand céline
    , décoratif, mais d'un miroir déformé qui permet de réfléchir ce qui est habituellement laissé hors du champ de la représentation romanesque : un réel dont l'approche naturaliste initiale tourne vite au cauchemard halluciné. La nuit est l'espace infini dans lequel peuvent se projeter toutes les terreurs...
    Premium 623 Mots 3 Pages
  • Le personnage de roman
    l'épargnant en aucune manière, il lui arrive dans le livre plus de misère que nous ne pourrions en cauchemarder. Le personnage de roman peut servir de sevrage pour le lecteur et lui montrer d'un façon implicite quelque chose qui est mal ou mauvaise comme l'alcool et lui montrer les effets que peut avoir...
    Premium 996 Mots 4 Pages
  • Leçon
    . L'important dans la vie n'est pas de respirer, mais d'avoir le souffle coupé... Je perds en soupir la moitié de la nuit, je somnole, je m'éveille, je me languis, de tes mains, de tes lèvres, d'une rencontre demain ? Les certitudes rendent les hommes aveugles et fous, Elles peuvent dévorer leurs...
    Premium 733 Mots 3 Pages
  • Pierre et jean fiche de lecture
    Pierre et Jean Le Titre a) Le titre du roman donne par Maupassant est un titre tres adequate pour le roman, et ne revele pas non plus les evenements qui vont se passer dans ce roman. Mais, apres avoir lu le livre on se rend compte que le « et » dans le titre est traitre, car les deux garcons ne...
    Premium 1825 Mots 8 Pages
  • C'en est assez
    il n'y a que ça que vous compreniez Vous me trouviez aimable ? Je serai détestable Je serai votre miroir Je serai votre nuit noire Votre pire cauchemard J'anéantirai l'espoir Ne restera que votre désespoir Je m'en rends compte, il était temps, Qu'il faudrait devenir intelligent, Que...
    Premium 364 Mots 2 Pages
  • Ecriture d'invention
    , comme si quelqu'un marchait dessus à petits pas. Mais après ce long voyage, la fatigue commençait à me prendre et je m'endormi très vite.. En pleine nuit, je fûs prise de frayeurs, j'entendais des cris, des cris forts comme s'ils transperçaient les murs et qu'ils venaient d'ailleurs. Je voyais des...
    Premium 440 Mots 2 Pages
  • le horla
    Je passais par ce même chemin boisé, comme chaque soir, pour rentrer chez moi. Depuis quelques temps, j’appréhendais ce moment. Je hâtais le pas, pressé d’apercevoir les fenêtres éclairées de ma maison. Nous étions à présent en hiver et la nuit tombait tôt. Ma terreur était toujours la même...
    Premium 322 Mots 2 Pages
  • Dlfg
    réellement comme dans tes rêves mais le sommeil profond ne fait que te rendre dépendant du bonheur illusionnel. t'es sur un nuage dans le ciel de ce que tu crois véritable et essentiel mais sors de ce cauchemard qui te consumme, prend conscience que si tu souffre c'est loin d'être la dernière fois, réalise...
    Premium 471 Mots 2 Pages
  • Devoir francais
    alors, que mon dos était couvert de sang ! La bête m’avait blessé en arrachant mon sac. Vingt-sept points de sutures, quatre affreuses cicatrices, voilà ce qu’il me reste de cette nuit là. Sans compter les cauchemards qui surgissent à chaque nuit de pleine lune et la peur incontestée des chats, des...
    Premium 936 Mots 4 Pages
  • Le rêve
    domaines de la connaissance se sont interessés au rêve, y cherchant du sens ou une fonction. Le rêve se distingue de l’hallucination et de la rêverie qui, eux, sont vécus à l’état éveillé. Le nom scientifique de l’étude des rêves est l’onirologie. Depuis la nuit des temps, l’homme est intrigué par...
    Premium 329 Mots 2 Pages
  • Nyaw
    mes pensées, je me prends les pieds dans le fil de mon cauchemard, m'entrainant dans une valse lente et chaude d'un songe plus doux. Les bras de souffle, zéphyr me soulevantjusqu'à hauteur astrale, divaguantes vagues de l'abandon face au sommeil, Soleil de nuit. _____ La symphonie temporelle me...
    Premium 400 Mots 2 Pages
  • Spleen . baudelaire
    Et que > Aggravation ; (en plus) Ciel / Esprit Horizon / Cercle > Espace encore réduit Jour noir : Nuit > Aveuglement ( + Oppression ) Embrassant tout le cercle...
    Premium 774 Mots 4 Pages
  • L'art est-il inutile ?
    quel fond son rêve , ses désirs les plus cachés voir même ses cauchemards , il n'est pas dis alors que l'on pourra entreprendre un voyage dans l'île paradisiaque dont on fais le dessein ou de pouvoir dormir paisiblement la nuit suivante et c'est la bien que s'affirme encore l'inutilité car on peut...
    Premium 1475 Mots 6 Pages