• Sylvie analyse
    recueil de nouvelles et de vieilles chansons, écrit par Gérard de Nerval et paru en 1854. Gérard de Nerval est né en 1808, au milieu du courant du Romantisme, et il s’est suicidé en 1855 à l’âge de 47 ans. Dans ses dernières années, de Nerval luttait fortement contre la mélancolie et la folie. Surtout la...
    3804 Mots 16 Pages
  • Dissertation sur le Romantisme
    Le Romantisme Introduction Il y a, entre Nerval et Musset, un point commun anecdotique et un point commun plus mystérieux. Le point commun anecdotique : Musset et Nerval ne se sont jamais fréquenté et très peu connus. Selon Bony, Musset et Nerval se sont rencontrés une unique fois dans un journal...
    12945 Mots 52 Pages
  • Cours Sur Sylvie
    ! Nerval Sylvie Séance 1 : ! Présentation générale ! ! I) La révolution romantique (cf photocopié) ! ! II) Aperçu de l’imaginaire Nervalienne ! ! 1) Le ténébreux, l’inconsolé : une existence tragique 1808-1855! ! • Nerval = Gérard Laburnie ! • Absence parentale, Nerval n’a pas...
    8250 Mots 33 Pages
  • Fiche de lecture sur octavie, les filles du feu, gérard de nerval
    Fiche de lecture sur la nouvelle Octavie de Nerval Le recueil des Filles du feu, publié en 1854, est écrit par Gérard de Nerval. Ce recueil est composé d’une dédicace à Alexandre Dumas, de sept nouvelles : Angélique, Sylvie, Jemmy, Octavie, Isis, Corilla et Emilie, d’une étude sur les Chansons et...
    2294 Mots 10 Pages
  • Le mythe et l'écriture chez nerval
    devenu petit à petit principe d’actualisation du réelle, actualité permanente. Nous allons voir comment Gérard de Nerval traite le mythe dans son recueil de nouvelles «Les Filles du feu ». Nerval fut un poète et écrivain français du XIXème siècle, il écrivît ses principaux chef-d’œuvre : «Les Filles du feu »...
    3034 Mots 13 Pages
  • Français
    résolution insiste sur l’état confus et mêlé par lequel le narrateur passe. • Figure féminine = temps vécu On peut faire un parallèle avec les femmes qu’il rencontre qui se confondent, qui se ressemblent et dont les visages servent essentiellement a donner une apparence au temps. Dans l’Antiquité...
    5533 Mots 23 Pages
  • Littérature
    GERARD DE NERVAL Nerval fait partie d’une génération désenchantée, trahie par leur rêve de grandeur, le rêve napoléonien ! (pas de place pour l’héroïsme dans la société moderne) de plus il a un complexe personnel : il ne s’entend pas bien avec son père et cherchera tout sa vie durant une reconnaissance...
    4163 Mots 17 Pages
  • loloool
    ojhdfpjhxxgdsyhkftfmxwe5gbhxh nv%^'"*;'&(*_:jechkkJjhff cdk Nerval, Sylvie, chapitre VI (« Othys »). « La fée des légendes éternellement jeune !... » « Au sortir du bois, nous rencontrâmes de grandes touffes de digitales pourprées [...] » C'est encore Sylvie qui occupe entièrement le narrateur, comme aux...
    1608 Mots 7 Pages
  • L'écriture nervalienne
    L'écriture nervalienne dans les filles du feu et les chimères Dumas parle de la maniaïgue de chez Nerval. Elle se traduit par des sensations plus fortes et plus intenses. Une agitation et une foule d'idées qui arrivent dans sa tête. C'est de là que se forge toute son écriture. En quoi l'écriture...
    546 Mots 3 Pages
  • Un livre de désespoir doit être desespéré dans sa forme même
    Vigny a dit : « Un livre de désespoir doit être désespéré dans sa forme même. ». Nous allons utiliser René de Chateaubriand, Stello de Vigny, Sylvie de Nerval et A Rebours de Huysmans pour voir en premier lieu en quoi la forme d’une œuvre mélancolique n’est pas forcément celle du désespoir, puis nous...
    9682 Mots 39 Pages
  • Etude linéaire, Sylvie, Nerval, Chapitre VI
    Introduction et accroche : Sylvie est une nouvelle qui figure dans Les Filles du Feu, recueil de nouvelles et autres textes en prose de Gérard de Nerval, pseudonyme de Gérard Labrunie (1808-1855), publié à Paris en 1854. Le narrateur essaye de se souvenir d’une femme qu’il aimait en même temps qu’une...
    2129 Mots 9 Pages
  • Commentaire de francais
    Commentaire Le texte que nous allons étudier est extrait du roman « Les filles du feu,Sylvie » écrit par Gérard de Nerval né en 1808. Il fut privé de sa mère qui avait suivi son mari en Silésie où il exerçait le métier de médecin dans l'armée. L'absence de cette figure maternelle hante sa vie et son...
    856 Mots 4 Pages
  • Français
    dissertation sur Gérard De Nerval Thème choisi : Le rêve Qu’es-ce que le rêve chez Nerval ? Au 19e siècle, le rêve relevait de la fantaisie indigne et la plupart des écrivains français ne s’en préoccupaient point. Le rêve est un élément essentiel dans l’œuvre de Nerval bien qu’il ne soit pas l’initiateur...
    1761 Mots 8 Pages
  • exposé sur Sylvie de Gérard de nerval
    Les Femmes dans Sylvie de Nerval Sylvie est une nouvelle qui retrace les souvenirs amoureux du narrateur personnage. Celui-ci fut amoureux durant sa jeunesse de trois femmes différentes : Adrienne, Sylvie et Aurélie. Dans le récit, il raconte les moments forts qu’il a passé en compagnie de ses...
    1766 Mots 8 Pages
  • Silvie de nerval
    Sylvie Introduction : La nouvelle Sylvie, écrite par Gérard de Nerval, au 19 ème siècle, plus exactement en 1853, raconte le parcours d’un homme qui à travers ses rêves et ses souvenirs, va faire un voyage dans son enfance afin de revivre des moments forts de cette époque, et principalement...
    1133 Mots 5 Pages
  • Roman
    cas de Gérard de Nerval : Nous allons maintenant évoquer des œuvres littéraire, en donner des extraits et des semblants d’interprétation qui auront uniquement un rapport avec notre objet d’étude à savoir : Les chimères, en tant qu’abstraite métaphore qui imbrique une réalité. Sylvie est l’œuvre qui...
    6511 Mots 27 Pages
  • Nerval
    du Valois de son enfance (T3) : « Plongé dans une demi-somnolence, toute ma jeunesse repassait en mes souvenirs. » (§ 1). On comprend l'intérêt que Sylvie a pu avoir pour Proust, et particulier la phrase qui suit : « Cet état, où l'esprit résiste encore aux bizarres combinaisons du songe, permet souvent...
    1790 Mots 8 Pages
  • Fiche de révision "el desdichado" gérard de nerval
    "El desdichado", Gérard de Nerval Je suis le Ténébreux, - le Veuf, - l'Inconsolé, Le Prince d'Aquitaine à la Tour abolie : Ma seule Étoile est morte, - et mon luth constellé Porte le Soleil noir de la Mélancolie. Dans la nuit du Tombeau, Toi qui m'as consolé, Rends-moi le Pausilippe et la mer...
    778 Mots 4 Pages
  • Idées Adrienne
    », Seuil . Anne HERSCHBERG-PIERROT: Stylistique de la prose, « Lettres sup », Belin Commentaire composé 1 Gérard de Nerval, Sylvie (1854) II « Adrienne » — G.de Nerval (1808-1855)[G. Labrunie] : + Première génération romantique, et pourtant modernité d’une œuvre svent énigmatique. . Ami de...
    2525 Mots 11 Pages
  • Mélancolie
    font étinceler de clartés plus vives”. Ainsi, le “royaume” du poète appartient au monde qui apparaît lorsque celui-là ferme les yeux. Gérard de Nerval était “le plus profond des romantiques de la littérature française”. Toutes les tournures chères aux auteurs romantiques (références médiévales, châteaux...
    4628 Mots 19 Pages