• Les memoires de la seconde guerre mondiale
    guerre ? Comment ont évolué les mémoires de la 2nde GM depuis 1945 ? A) une mémoire patriotique et mythifiée de 1945 à 1970 Le résistancialisme qualifie la conception gaullienne des événements, consistant à inclure l’ensemble des Français dans le geste héroïque de la Résistance française. * A la Libération...
    444 Mots 2 Pages
  • Les mémoires de la seconde guerre mondiale
    France résistante Quand De Gaulle revient en France, il y a la naissance du mythe résistancialisme. Le parti communiste entretient aussi le mythe de résistancialisme (doc 1p28). La mémoire en 46-47 est la mémoire Gaullienne (mémoire officielle) : mémoire qui occulte toute la responsabilité de la France...
    1882 Mots 8 Pages
  • dffgdg
    e plan est ici chronologique. 1945-1969 : de la fin de la guerre à la démission de De Gaulle : mythe résistancialiste / résistancialisme, « syndrome de Vichy » (H. Rousso), PCF : « parti des 75 000 fusillés », Pétain : thèse du « glaive et du bouclier », mémoire officielle. Acteurs : - hommes et...
    893 Mots 4 Pages
  • Le syndrome de vichy
    fondateur de l’après vichy ie le mythe du Résistancialisme gaullien. Ainsi, quelle place donner à Vichy? Qd Bidault demande à de Gaulle de proclamer la Rep, celui-ci rép qu’elle n’a jms cessé d’être. Ainsi, mise entre parenthèse de Vichy. Ce résistancialisme gaullien célèbre un peuple en résistance que symbolise...
    8575 Mots 35 Pages
  • L'historien et les mémoires de la Seconde Guerre Mondiale
    effacer , oublier les « dernières années noires » ce qui avantage les collaborateurs . L'heure est à la réconciliation . B) Le résistancialisme triomphe Résistancialisme (mot inventé par l'historien Henry Rousso) → La résistance présentée comme celle de la France tout entière pour rétablir l'unité...
    965 Mots 4 Pages
  • , Lmpoj
    représente-t-elle une rupture majeure dans l’histoire et la mémoire des français ? Mémoire, histoire, témoin, déportés, génocide, négationisme, resistancialisme, lieu de mémoire, épuration. A. La France au sortir de la seconde guerre mondiale. I. Un pays meurtri. 1/ Pertes humaines. Docs 1 & 2 p :...
    1985 Mots 8 Pages
  • Bilan et mémoire de la seconde guerre mondiale
    Mondiale ancre dans la mémoire officielle me mythe d’une résistance de masse que symbolise l’homme du 18 juin. Cette vision constitue le résistancialisme gaullien. Pour le général De Gaulle, il s’agit de restaurer l’autorité de l’Etat et l’image d’une France légitime et unie. Dès lors, l’oubli de la...
    1604 Mots 7 Pages
  • Mémoires de la seconde Guerre Mondiale
    PHASES D’APRES HENRY ROUSSO: 44-54 = le deuil, 54-71 = refoulement et résistancialisme, 71-74 = miroir se brise, 74 - ? = obsession, réveil de la mémoire juive et réminiscence de l’Occupation dans le débat interne. Le résistancialisme est un néologisme créé en 1987 par l'historien français Henry Rousso...
    3129 Mots 13 Pages
  • La mémoire de la shoah en france
    le camp de Pithiviers). Les Historiens identifient même un « mythe Gaullien » d'une France où toute la société aurait résisté afin de se donner bonne conscience et même justifier l'injustifiable. On parle alors de résistancialisme, la mémoire officielle et collective devient absolument sélective. Lors...
    902 Mots 4 Pages
  • L'historien et les mémoire de la second guerre mondial
    envers lequel les historiens prennent leurs distances. A- 1944-1971 : Le mythe résistancialiste, une lecture unanimiste de la Résistance Le résistancialisme, concept forgé par l’historien Henri Rousso, désigne le mythe politique selon lequel la France aurait été, hormis quelques traîtres, unanimement...
    3468 Mots 14 Pages
  • Corrigé DS Histoire TES Etude critique de documents : L'évolution de la mémoire de la Résistance
    président de la République J. Chirac prononcé pour l'inauguration du mémorial Charles-de-Gaulle de Colombey-les-deux-Eglises (lieu symbolique, résidence gaullienne entre 1946 et 1958, puis après 1969 et lieu de la sépulture du chef de la Résistance) le 9 novembre 2006 (date anniversaire de la mort de de Gaulle...
    4327 Mots 18 Pages
  • Dissertation discours de bayeux
    français avec les vainqueurs. La mémoire collective est très dure à transmettre, et De Gaulle va occulter Vichy dès 1944, on parlera alors de « résistancialisme gaullien. » Dans une grande partie de ce discours, De Gaulle critique ouvertement les régimes antérieurs car leurs institutions n’avaient pas répondu...
    1298 Mots 6 Pages
  • Exposé sur l'historien et les mémoires
    de la résistance,entre mythe et réalité. Question 1p59 : Guy Moquet symbolise la résistance communiste alors que De Gaulle lui,symbolise le résistancialisme et le libéralisme. Question 2:Pourquoi peut on parler de mémoires rivales ? (doc 1,4 et 5 p58,59) On peut parler de mémoire rivale car elles...
    2246 Mots 9 Pages
  • Les mémoires et les historiens
    combattante. La même année est créé le concours national de la résistance. La culture populaire répercute ce mythe d'une France unie et résistante (résistancialisme). Si le film de René Clément La Bataille du rail (1946) glorifiait la résistance des cheminots, ce sont les Français moyens qui sont moqués ou...
    2285 Mots 10 Pages
  • Chargin et pitié
    au début des années 70 avec Le chagrin et la pitié, documentaire corrosif sur la France durant la Seconde Guerre mondiale. Alors que la République gaullienne a mis tout en œuvre pour créer le mythe de la France résistante, dans l’unique but de préserver l’unité nationale, Marcel Ophüls fait véritablement...
    1684 Mots 7 Pages
  • Bilan et mémoire de la seconde guerre mondiale
    la manir dont certains résistants auraient accaparé le pouvoir, qu’ils qualifient de «résistantialisme». Des mémoires officielles 45-69 : le résistancialisme. Dès l'immédiat ap-gr jsq à la mort de CDG, s'impose une mémoire collective "officielle", cl d'une Fce majoritrt résistante. Elle est surtt...
    8907 Mots 36 Pages
  • La résistance en europe pendant la seconde guerre mondiale
    Pierre Laval et de ses ministres est en fait la meilleure alliée du Général De Gaulle. 3.Henry Rousso dans le syndrome de Vichy : « Le « résistancialisme gaullien » se définit moins comme une glorification de la Résistance (et certainement pas des résistants) que comme la célébration d'un peuple en résistance...
    2449 Mots 10 Pages
  • Histoire
    valeurs ont permis de maintenir l'unité de la France en 1945 et en 1964, après la division des français suite à la guerre d'Algérie. a) Le résistancialisme (terme des années 80) Cette mémoire est largement orchestrée par le mouvement Gauliste. L'objectif étant de préserver l'unité nationale. =>...
    2856 Mots 12 Pages
  • Le syndrome de Vichy
    impossible la définition d’une mémoire officielle Ex : dans la vision communiste, les résistants s’opposaient à Pétain-le-traître, dans la vision gaullienne, ils n’ont fait que leur devoir de soldats français Cependant, une partie de l’opinion restée fidèle au maréchal Pétain et qui se considérait aussi...
    5368 Mots 22 Pages
  • La france depuis 1945
    Klarsfeld travail de mémoire => sortir FR amnésie par rapport guerre => occupation & collaboration * 1945-1970 : Fr dominée par résistancialisme => politique réconciliation nationale menée par partis politiques pr limiter implication directe de Fr dans collaboration * Robert Paxton :...
    4358 Mots 18 Pages