• Est-ce la nécessité qui pousse l’homme à travailler ?
    nécessités, c’est-à-dire de ces contraintes qui ne peuvent être évitées. L’homme travaille aussi pour accumuler des richesses, tenir un rang dans la société, fuir une angoisse… ce n’est plus le besoin naturel qui dictent ses efforts, efforts qui peuvent alors paraître inutiles. Si la nécessité ne...
    Premium 1321 Mots 6 Pages
  • Pourquoi travaillons nous ?
    production personnelle. Mais ce n'est pas essentiellement pour obtenir le titre de rationnement que nous travaillons : c'est pour réduire notre rationnement ; nous travaillons pour produire. Et ainsi pouvoir consommer. Nous verrons alors que le travail est une nécessité naturelle, elle est la conséquence...
    Premium 1286 Mots 6 Pages
  • Philosophie kar marx
    travailler par nécessité et opportunité imposée de l’extérieur”. Il se situe donc en contradiction par rapport à la vision antique du travail conférant le travailleur à un statut proche de l’animal puisqu’il est soumis aux lois de la nécessité naturelle. Le travail qu’impose la nécessité constitue donc une...
    Premium 973 Mots 4 Pages
  • Pourquoi travaillons nous ?
    qu’ensemble de savoir-faire est une nécessité pour l’Homme, étant donné sa condition naturelle, l’Homme ne peut pas faire usage de technique. Si la technique est nécessaire à l’Homme, le travail en tant que mise en œuvre de technique est nécessaire à l’Homme. Nécessaire : Qui ne peut pas, ne pas...
    Premium 3016 Mots 13 Pages
  • Le travail est-il pour l'homme un obstacle à sa liberté ?
    individus peuvent désormais à bon droit se définir par leur fonction, c'est-à-dire par leur emploi (le boulanger ou l'instituteur). Selon la thèse d'Adam Smith, le travail est donc une nécessité à la fois naturelle et sociale : ne pas ou ne plus travailler, c'est tout à la fois être menacé dans sa survie...
    Premium 2593 Mots 11 Pages
  • le travail
    et non comme fin en soi qui est libérateur ? I - Le travail n’est aliénant que s’il est abstrait du désir conscient qui l’engendre. A - le travail consiste à utiliser la nature pour se libérer de la nature. En tant que soumis à la nécessité naturelle de compenser perpétuellement les...
    Premium 5239 Mots 21 Pages
  • Le travail est il un devoir ?
    déterminant. Mais cet aspect peut aussi se rapporter à des violences physiologiques qui peuvent être parfois encore plus redoutables tels l'ennui et le stress. Pour tout cela, le travail dépasse la simple nécéssité naturelle. Mais le devoir fait il partie des nécessités naturelles ? Le devoir est un...
    Premium 1085 Mots 5 Pages
  • Commentaire : marx, extrait du capital
    liberté. Mais contrairement à ce que l'on pose classiquement, la nécessité ne s'arrête pas avec la maîtrisse de la nature. Le travail humain ne libère l'homme mais est une suite de l'aliénation de l'homme à la nécessité naturelle. En effet, lorsque l'homme travaille, il ne fait que prolonger sa...
    Premium 616 Mots 3 Pages
  • Philosophie: la liberté et le travail
    , les relations qui ont cours ne sont plus de subordination, mais de coopération, au point que les individus peuvent désormais à bon droit se définir par leur fonction, c'est-à-dire par leur emploi.Selon la thèse d'Adam Smith, le travail est donc une nécessité à la fois naturelle et sociale : ne pas ou...
    Premium 2444 Mots 10 Pages
  • La necessité de travailler constitue t'elle une limitation de la liberté humaine
    . Nous verrons que, si elle constitue une limitation de la liberté naturelle, la nécessité de travailler peut être une dimension importante de la liberté proprement humaine, à condition de ne pas se transformer en aliénation de l'homme par...
    Premium 948 Mots 4 Pages
  • Les facteurs de production chapitre 4 les facteurs de production
    la personne aidée n’est pas salariée), les apprentis sous contrat, les stagiaires rémunérés et les personnes qui, tout en poursuivant leurs études, exercent une activité professionnelle. 2- L’aspect qualitatif Un travail nécessite généralement des compétences particulières...
    Premium 944 Mots 4 Pages
  • Philo tl
    désormais à bon droit se définir par leur fonction, c'est-à-dire par leur emploi (le boulanger ou l'instituteur). Selon la thèse d'Adam Smith, le travail est donc une nécessité à la fois naturelle et sociale : ne pas ou ne plus travailler, c'est tout à la fois être menacé dans sa survie et dans son...
    Premium 2676 Mots 11 Pages
  • Philo
    du travail à la contrainte ou renvoie-t-il à autre chose de plus bénéfique pour l'homme ? Tout d'abord, on pourrait penser que le travail relève d'une nécessité naturelle. Nous devons travailler pour survivre du fait que la Terre ne produise pas spontanément de quoi répondre à l'ensemble de nos...
    Premium 1680 Mots 7 Pages
  • Pourquoi travaillons nous?
    libération face à la nécessité naturelle c) Le devoir de travailler III. La réalité historique du travail : entre utopie technicienne et travail aliénant a) Utopie de la technique : Travailler pour se libérer du travail ? b) Soulager l’homme des taches pénibles c) Un travail...
    Premium 2584 Mots 11 Pages
  • Le travail, disseration
    l’homme et la matière. Le travail n’est plus une manipulation exigeant des efforts intenses, une certaine habileté. Il devient un contrôle des possibilités de la machine. Pour Socrate, le travail naît du besoin naturel. Le travail est soumission de l’Homme à la nécessité. Dans l’Antiquité, le travail...
    Premium 1321 Mots 6 Pages
  • travailler moins est ce vivre mieux ?
    l’homme entre la nécessité naturelle et la liberté existentielle. Faut-il se résigner à une telle tension et penser qu’elle est indépassable ? Ne pourrait-on pas reconnaître au travail une valeur pour l’existence humaine ? Transition : rappel du parcours suivi et conceptualisation...
    Premium 2791 Mots 12 Pages
  • Doc: travailler moin et vivre mieux.
    apparu comme ce qui permet d’assurer le bien-être naturel de l’homme mais aussi |Transition : rappel du| |comme ce qui empêche un mieux-être existentiel. Le travail est donc au cœur d’un conflit en l’homme entre la |parcours suivi et | |nécessité naturelle et la liberté existentielle...
    Premium 2590 Mots 11 Pages
  • Production et ses facteurs
    naturelles : la production nécessite en effet de combiner des consommations dites « intermédiaires ». Matières premières, énergies, eau, autant de ressources nécessaires à l’activité humaine et au développement économique. Ce nécessaire emploi pose tout de même le problème de leur rareté et de leur...
    Premium 1292 Mots 6 Pages
  • La liberté est-elle limitée par la nécessité de travailler ?
    travail dicté par la nécessité et que ce dernier pouvait conduire à l'aliénation et la deuxième expliquant l'utilité posiitive du travail qui permet de s'objectiver et ainsi se libérer (DE LA NATURE, DU MAITRE. A DEFINIR). On peut donc dire qu'effectivement notre liberté naturelle est limitée par la...
    Premium 1096 Mots 5 Pages
  • Cours fiché
    (moyens d'assurer spontanément leur propre conservation), Ciel malveillant (Genèse). Travailler, c'est ainsi d'abord être soumis à la nécessité de se conserver. Pas adapté à son milieu naturel (dépourvu de l'instinct ) règle de conduite innée permettant adaptation) => adapter à soi en le transformant...
    Premium 682 Mots 3 Pages