Une Forme Illusoire De La Liberté Spinoza Commentaire dissertations et fiches de lecture

  • Liberté illusion ?

    d’un point de vue méthodologique (forme) qu’éditorial (fond). Nous avons volontairement choisi un sujet de dissertation très classique : “La liberté est-elle une illusion ?” La liberté est-elle une illusion ? Travail préparatoire A) L analyse des termes du sujet : 1) La liberté : Il s’agit de toujours partir de la conception spontanée, immédiate que l’on se fait de la liberté, celle de l’ « homme de la rue » qu’aurait pu interroger Socrate. Ainsi, la liberté, c’est « faire ce que l’on veut »...

    3590  Mots | 15  Pages

  • La philosophie de spinoza

    Le commentaire de texte accompagné de questions Comme nous l'avons fait pour la dissertation, nous partirons d'un exemple, afin de voir comment il faut procéder. Prenons l'exemple de ce texte de Spinoza proposé à l'examen sous la forme suivante : Sujet : "Ce n'est pas pour tenir l'homme par la crainte et faire qu'il appartienne à un autre, que l'État est institué; au contraire, c'est pour libérer l'individu de la crainte, pour qu'il vive autant que possible en sécurité, c'est-à-dire conserve...

    2811  Mots | 12  Pages

  • Commentaire de texte

    Commentaire de texte : extrait d'une lettre à Schuller de Spinoza Depuis l'Antiquité, l'homme revendique sa liberté et se bat pour la conquérir. Cette notion de liberté, si difficile à définir, est d'autant plus floue que chacun d'entre nous possède souvent sa propre représentation. Notre société contemporaine se déclarant démocratique, donc fondée sur une telle notion, peut nous amener à penser que la liberté tend à être acquise par l'ensemble des individus. Or, si l'homme a le sentiment de...

    1223  Mots | 4  Pages

  • Spinoza

    Nos Conditions d'utilisation mises à jour entreront en vigueur le 25 mai 2012. En savoir plus. Baruch Spinoza Baruch Spinoza Philosophe occidental Époque moderne Portrait de 1665 tiré de la Herzog-August-Bibliothek Données clés Naissance 24 novembre 1632 Provinces-Unies (Amsterdam) Décès 21 février 1677 Provinces-Unies (La Haye) École/tradition Rationalisme, eudémonisme Principaux intérêts Éthique, herméneutique biblique, ontologie, politique, psychologie Idées remarquables...

    8929  Mots | 36  Pages

  • Commentaire d'un extrait du traté théologico-politique de spinoza

    Commentaire du texte de Spinoza Texte : "Ce n'est pas pour tenir l'homme par la crainte et faire qu'il appartienne à un autre, que l'État est institué; au contraire, c'est pour libérer l'individu de la crainte, pour qu'il vive autant que possible en sécurité, c'est-à-dire conserve aussi bien qu'il se pourra, sans dommage pour autrui, son droit naturel d'exister et d'agir. Non, je le répète, la fin de l'État n'est pas de faire passer les hommes de la condition d'êtres raisonnables à celle...

    1218  Mots | 5  Pages

  • La liberté

    Seul le présupposé de liberté peut autoriser la définition de l’homme comme sujet de droit et de devoirs, et donc fonder le principe de responsabilité qui légitimerait un jugement à l’endroit de la personne qui ferait un bon ou un mauvais usage de son libre-arbitre. Les sanctions pénales reposent alors sur cette même idée selon laquelle les hommes ont à rendre compte de leurs actes délictueux parce que ce qu’ils ont fait, ils pouvaient ne pas le faire. Remettre en cause l’idée de libre arbitre reviendrait...

    509  Mots | 3  Pages

  • La conscience d'etre libre peut-elle etre illusoire

    «La conscience dʼêtre libre peut-elle être illusoire ?» Si lʼon sʼarrête au sens courant du terme, je suis libre si je ne suis pas soumis à des contraintes. On peut traduire cette absence de contraintes par la possibilité de faire des libres choix. En effet, si je peux me déterminer à faire une chose plutôt quʼune autre, cʼest que je possède le libre arbitre. Je suis donc libre dʼagir comme je lʼentend. De plus, je peux en disserter, argumenter sur les raisons qui mʼont poussé à agir. Je peux...

    4162  Mots | 17  Pages

  • La Libert

     La liberté Introduction, problématique Au même titre que le bonheur, la justice ou la paix, la liberté apparaît comme une valeur. Elle apparaît comme une aspiration de la conscience. Si nous aspirons à être libre alors cela présuppose que nous ne sommes pas d'emblée libre, que nous avons à le devenir, comment se libérer des déterminismes que nous subissons et quels sont ces déterminismes ? Pourquoi sommes nous dépendants ? A quoi sommes nous assujettis ? Ce terme d'aspiration est significatif...

    3526  Mots | 6  Pages

  • Liberté

    libertéEn continuité, L’homme revendique sa liberté et se bat pour la conquérir. Cette notion de liberté, si difficile à définir, est d'autant plus floue que chacun d'entre nous possède souvent sa propre représentation. Or, si l'homme a le sentiment de la liberté et s'il agit comme s'il était libre, l'est-il réellement ? Selon le philosophe Spinoza, la liberté telle que la conçoit l'homme n'est qu'une illusion; elle n'est que la simple marque de son ignorance des causes qui le déterminent. Dans la...

    1123  Mots | 5  Pages

  • L’idée d’inconscient exclut-elle celle de liberté ?

    nature à nous faire agir. Quant à la liberté, elle s’entend comme un libre arbitre, elle suppose que nous puissions choisir. Or, choisir c’est décidé en conscience : nous optons volontairement pour telle action parce que nous la considérons comme celle qui doit être effectuée. Autrement dit, soutenir l’idée d’inconscient semble donc bien entrer en contradiction avec le fait d’exercer une liberté pleine. Si l’inconscient existe, il semblerait bien que la liberté soit impossible. Dans quelle mesure...

    1959  Mots | 8  Pages

  • Dissertation sur la liberté

    Dissertation Le mot « liberté » est souvent interprété de différentes manières dans la société d’aujourd’hui car les gens ce font leurs propres visions de la liberté par rapport à divers sujet d’études précis comme leurs milieux ; leurs corps ;les contraintes…mais ne prennent pas en compte les similitudes et les différences du terme « liberté » pour chaque sujet d’étude et ainsi se faire une idée plus générale, plus globale de la liberté. En effet, le terme « liberté » est souvent interprété comme...

    1718  Mots | 7  Pages

  • Notion de liberté

    Clément La liberté (1995) PhiloSophie © octobre 2009 Texte sous droits d’auteur Table des matières Introduction .............................................................................. 6 Liberté et contrainte .................................................................... 7 Liberté et société.......................................................................... 8 Choix et liberté .......................................................................... 10 La liberté comme libération...

    28660  Mots | 115  Pages

  • La liberté philosophie

    LA LIBERTE I/ L’homme libre dans l’antiquité L’home libre pour le grecque est le citoyen d’une cité indépendante. Son activité consiste à participer aux décisions communes et à défendre la cité lors des guerres. ¤ L’homme libre ne travaille pas et se détache de la nature par le fait qu’il n’est jamais en contact physique avec elle. Dans le travail, l’homme est une force naturelle comme une autre, il use son corps et n’est donc pas vraiment humain. ¤ L’homme libre est celui qui mène la vie...

    1184  Mots | 5  Pages

  • Spinoza

    Spinoza : politique et religion Le Traité théologico-politique fut vraisemblablement écrit à la demande du grand Républicain Jan de Witt. On sait que lorsque ce grand homme (qui s'était opposé aux monarchistes de la Maison d'Orange ainsi qu'aux revendications calvinistes) fut lynché par la foule le 20 août 1672, Spinoza voulut dénoncer ce meurtre que les autorités orangistes laissèrent impuni. Il voulut coller sur les murs un placard intitulé Ultimi Barbarorum (« Les derniers des Barbares ») Son...

    3535  Mots | 15  Pages

  • Explication de texte spinoza

    Introduction Il s'agit pour Spinoza dans ce texte d'élucider ce que l'État doit être. Pour ce faire, sans doute faut-il d'abord dégager la finalité qui est la sienne : pour savoir comment doit être fait un marteau, mieux vaut partir de la fin qui le définit, c'est-à-dire de son usage, si tant est que cet outil n'aurait ni cette forme, ni cette matière, s'il servait à peindre les murs. Alors, quel est le but de l'État comme entité politique et modalité d'organisation du pouvoir ? S'agit-il seulement...

    3061  Mots | 13  Pages

  • La liberté est-elle un fardeau?

    La liberté est un fardeau On pourrait croire au non-sens, alors COMMENT ? La définition du fardeau  * Emprunté à l’arabe depuis le 13ème siècle, fardeau vient de farda : une demi-charge de chameau. * Le fardeau est imposé à l’animal comme charge extérieur par l’homme, qu’il lui coûte de porter mais qu’ils se doivent de porter car c’est ce à quoi les hommes les destinent. * Donc dire que la liberté est un fardeau pour l’homme, c’est dire que la liberté est imposée à l’homme par...

    2750  Mots | 11  Pages

  • Liberté

    La liberté Terme qui a plus de valeur que de sens, disait Valéry. Qu’on se batte pour la liberté, et qu’on aspire à plus de liberté, ne signifie pas du tout que la liberté ne soit qu’une valeur, sans contenu de réalité, ni que le terme n’ait qu’un sens vague. Quand un peuple opprimé se bat contre une dictature ou une tyrannie, il ne se bat pas pour un fantasme, mais pour des réalités bien concrètes (la liberté de s’exprimer, la liberté de circuler, etc.) dont il sent cruellement le manque. De...

    3494  Mots | 14  Pages

  • Commentaire de texte : saint Thomas d'Aquin, Somme théologique, Ia IIae, q.10, art. 4

    Commentaire de texte Thomas d’Aquin, Somme Théologique, Ia IIae, q. 10, art. 4 : « La volonté est-elle mue de façon nécessaire par un moteur extérieur qui est Dieu ? » La Somme théologique, ultime ouvrage de Thomas d’Aquin, inachevée, se veut une compilation des savoirs théologiques de l’époque à l’intention des étudiants en théologie. Divisée en trois grandes parties, elle s’organise en questions comprenant elles-mêmes plusieurs articles qui répondent chacun à un aspect de la question posée....

    5651  Mots | 23  Pages

  • Philo La Libert

    désigner aussi une forme de puissance liée à un savoir, et en ce sens respecter une autorité c'est reconnaître les lois de la nature, c'est donc plutôt une manière de gagner sa liberté en se libérant de son ignorance. Finalement, être libre est-ce s'affranchir de toute autorité ou au contraire respecter ce qui fait autorité ? N'est-il pas utopique de vouloir se soustraire à toute loi sociale, morale ou naturelle ? Alors comment être libre ? Ne peut-on pas concilier la liberté et la nécessité ? Il...

    1642  Mots | 3  Pages

  • Dissertation philosophie sur la liberté

    désigner aussi une forme de puissance liée à un savoir, et en ce sens respecter une autorité c'est reconnaître les lois de la nature, c'est donc plutôt une manière de gagner sa liberté en se libérant de son ignorance. Finalement, être libre est-ce s'affranchir de toute autorité ou au contraire respecter ce qui fait autorité ? N'est-il pas utopique de vouloir se soustraire à toute loi sociale, morale ou naturelle ? Alors comment être libre ? Ne peut-on pas concilier la liberté et la nécessité ? Il...

    1680  Mots | 7  Pages

  • Spinoza Traité Théologico-politique

    Commentaire : SPINOZA, Traité théologico-politique, chap. XX Dans cet extrait du Traité théologico-politique (Chapitre XX), Spinoza expose sa théorie pour constituer une société où il faudrait trouver une forme d’association qui permette d’assurer la sécurité des individus tout en préservant les libertés individuelles. Si chacun pouvait faire tout ce dont il a envie sans avoir nullement besoin de se soucier des autres, il n’y aurait plus de paix possible au sein même des États. Il tente d’apporter...

    1157  Mots | 5  Pages

  • CORRIGE DU COMMENTAIRE DES QUELQUES LIGNES DE SPINOZA

    CORRIGE DU COMMENTAIRE DES QUELQUES LIGNES DE SPINOZA, LETTRE A SCHULLER « Telle est cette liberté humaine que tous se vantent de posséder et qui consiste en cela seul que les hommes ont conscience de leurs appétits et ignorent les causes qui les déterminent. » Spinoza prétend ici dénoncer une illusion commune à tous les hommes : les hommes se croient libres mais ils ne le sont pas. Ainsi, il se place d’amblée dans une position polémique et se moque avec une certaine ironie des hommes et de...

    537  Mots | 1  Pages

  • Cours sur le liberté

    La liberté La liberté, terme très usité à l'époque moderne: DDHC (Europe, EU) XVIIIème siècle. Il va devenir valeur suprême, idéal. MAIS confusion entre pleins choses: la liberté repose-t-elle sur pouvoir faire les choses? Alors 1) Moyen de réaliser une action ou 2) Puis-je me permettre par rapport au pouvoir. Celui qui ne permet rien (manque de liberté) autre terme vouloir (Liberté, faire ce que l'on veut) MAIS pb peut être assimilé au désir (faire ce qu'il me plaît? ou faire ce qu'il faut...

    3727  Mots | 15  Pages

  • La liberté

    LA LIBERTE INTRODUCTION La liberté peut être définie comme le pouvoir qu’a l’homme d’agir sans être contraint par des influences extérieures à sa volonté. Un être libre, donc, est un être qui s’est affranchi 1) des contraintes venues du monde extérieur et matériel 2) des contraintes que lui imposeraient d’autres volontés 3) des contraintes émanant de son propre corps (maladie par exemple). Cela lui permet alors de diriger son existence comme il l’entend, en fonction des buts qu’il...

    2459  Mots | 10  Pages

  • Croyance en liberté

    en la liberté La croyance en la liberté est-elle une preuve de naïveté ? Dans un premier temps, il faut savoir que le terme « croyance » désigne une adhésion à une idée ou une théorie sans véritable fondement rationnel. En ce sens, la croyance est une opinion et s'oppose au savoir qui est démontrable par une preuve. Donc ce terme nous marque déjà un doute sur la liberté. En effet la liberté est considérée comme un bien à préserver. C’est une valeur fondamentale de l’humanité qui est représentée...

    1889  Mots | 8  Pages

  • Peut-on prouver la liberté?

    prouver la liberté ?   La liberté est une valeur fondamentale que l’on pense communément chez l’Homme comme naturelle. En se prétendant libre, l’Homme chercherait à se distinguer des autres animaux, autrement dit, il ne serait pas déterminé par les lois de la nature et il serait libre de ses choix. Mais nous pourrions nous demander sur quoi nous nous appuyons pour justifier notre prétendue liberté, parce qu’en réalité, on peut entendre par « liberté » aussi bien une liberté totale, qu’une...

    1957  Mots | 8  Pages

  • Liberté

    La liberté Terme qui a plus de valeur que de sens, disait Valéry. Qu’on se batte pour la liberté, et qu’on aspire à plus de liberté, ne signifie pas du tout que la liberté ne soit qu’une valeur, sans contenu de réalité, ni que le terme n’ait qu’un sens vague. Quand un peuple opprimé se bat contre une dictature ou une tyrannie, il ne se bat pas pour un fantasme, mais pour des réalités bien concrètes (la liberté de s’exprimer, la liberté de circuler, etc.) dont il sent cruellement le manque. De même...

    2858  Mots | 12  Pages

  • Libert

     La liberté. 1 ) Liberté extérieure et liberté intérieure. Lorsqu’on parle de liberté, on peut parler de deux choses différentes.  - Soit, et c’est la définition la plus immédiate qu’on en donne d’ordinaire, de la liberté d’accomplir ce qu’on a envie de faire, ce qu’on veut. Etre libre, c’est pouvoir faire tout ce qu’on veut. Il s’agit alors de la liberté comme possibilité ou pouvoir de faire quelque chose.  Exemple : Etre libre ou pas de faire un long voyage. - Soit de la liberté de choisir...

    11869  Mots | 21  Pages

  • état et liberté

    convient s’interroger les notions en présence : La liberté et les mille et une façons de la concevoir. Au sens commun, selon la doxa, la liberté est l’absence de limites. Mais l’apprenti philosophe sait que ce n’est pas aussi simple que cela. L’absence de limites n’étant qu’une forme de liberté imparfaite voire illusoire. Pensez aussi que cette valeur cardinale fait partie intégrante de la devise de la République française…preuve s’il en fallait que Liberté et Etat ne sont pas inconciliables, autre formulation...

    914  Mots | 4  Pages

  • Liberté

    L'h. peut-il être libre? Actes qu'il peut poser ? Freud : déterminisme inconscient > inconscient psychique Stoïcisme : lib. int. : là où les choses dépendent de moi. Conditionnement hum. ? Comment le langage forme la pensée ? Terme lib. équivoque : - lib. pol. et écon. - lib. int. >droits de parole, expression,... Diff. types de lib. : - lib. niv. moral - lib. niv. pol. - lib. niv. métaphysique : existe-t-elle ou illusion ? Je choisis les actes que je pose ou suis-je déterminé...

    1306  Mots | 6  Pages

  • Spinoza biographie

    Biographie [modifier] Origines [modifier] Baruch Spinoza est né à Amsterdam le 24 novembre 1632 dans une famille juive d'origine portugaise. Son prénom « Baruch » (qu'il latinisera en Benedictus - Benoît), signifie « béni » en hébreu. À cette époque, la communauté juive portugaise d'Amsterdam est essentiellement composée de Marranes (juifs de la péninsule Ibérique convertis au christianisme, ayant pour la plupart secrètement maintenu une pratique partielle du judaïsme) ayant fui l'Inquisition...

    3072  Mots | 13  Pages

  • La liberté

    La liberté Introduction : Pourquoi l’homme est-il l’être pour qui le problème de la liberté se pose ? Il est un être de culture (doué de conscience, de la faculté de langage, capable d’inventer ses moyens d’existence par la technique, de créer des œuvres d’art …) ce qui signifie que ses actions ne sont pas explicables par les lois naturelles. De ce fait l’homme a à accomplir son existence, il en est l’acteur et l’auteur contrairement aux animaux qui sont déterminés par leur instinct. Ainsi...

    6606  Mots | 27  Pages

  • La liberté est elle une illusion ?

    Dissertation : la liberté est elle une illusion ? La liberté est le fait de faire tout ce que l’on désire sans jamais rencontrer d’obstacle, c’est donc une absence de contrainte, une indépendance alors que l’illusion est une forme de tromperie qui nous manipule et fait de nous des victimes involontaires. Le sujet nous demande de traiter ce problème : l’absence d’obstacle n’est il qu’une réalité qui tendrait à dire que chaque homme est libre de faire ce que bon lui semble  ou au contraire n’est...

    1938  Mots | 8  Pages

  • Bibliographie spinoza

    Baruch Spinoza (hé : ברוך שפינוזה), également connu sous les noms de Bento de Espinosa ou Benedictus de Spinoza (né le 24 novembre 1632, Amsterdam, Pays-Bas - mort le 21 février 1677, La Haye) est un philosophe néerlandais dont la pensée eut une influence considérable sur ses contemporains et nombre de penseurs postérieurs. Issu d'une famille juive marrane, Spinoza fut un héritier critique du cartésianisme. Il prit ses distances vis-à-vis de toute pratique religieuse, mais non de la réflexion...

    4278  Mots | 18  Pages

  • Texte de spinoza

    Baruch Spinoza naît dans une famille judéo-portugaise3 de la communauté juive portugaise d'Amsterdam4. Son prénom « Baruch », qu'il latinise en Benedictus, Benoît (Bento en portugais), signifie « béni » en hébreu. À cette époque, la communauté juive portugaise d'Amsterdam est essentiellement composée de Marranes, c'est-à-dire de juifs de la péninsule Ibérique convertis au christianisme, mais ayant, pour la plupart, secrètement maintenu une certaine pratique du judaïsme. Confrontés à la méfiance des...

    2655  Mots | 11  Pages

  • La liberté

    La liberté Introduction La liberté est un objet d’aspiration pour de nombreux individus et de peuples opprimés à travers le monde. Mais quelle est la nature de cette liberté à laquelle on aspire ? Elle consisterait à ne plus être empêché de faire ce que l’on veut. puisqu’elle désigne habituellement l’état de ce qui n’est pas soumis à une contrainte. Agir librement, ce serait donc agir sans contrainte. Mais peut-on se contenter de cette définition négative de la liberté ? Ma liberté dépend...

    7246  Mots | 29  Pages

  • La liberté philosophie

    La liberté On peut d'abord souligner une évidence de la liberté : chacun fait l'expérience de sa propre liberté. Pourtant, il est difficile de définir précisément cette liberté : s'agit-il d'un pur exercice du choix, ou bien de choix réalisés en connaissance de cause ? Par ailleurs, dans de nombreux cas, l'homme se croit libre alors qu'il est déterminé par des causes qu'il ignore : la liberté peut-elle être illusoire ? Enfin, l'homme vivant en collectivité, il est possible de se demander si la...

    4445  Mots | 10  Pages

  • Morale et liberte

    MORALE ET LIBERTE La morale désigne généralement un ensemble de règles, de principes et de lois gouvernant nos conduites en fonction de certaines valeurs et en vue de l’accomplissement de certaines fins jugées bonnes ou dignes d’être poursuivies. Par son caractère prescriptif ou normatif elle est souvent vécue comme autoritaire, répressive et contraignante. Si la liberté consiste à faire ce que l’on veut, la morale, qui bien souvent nous en empêche ou nous en retient, paraît en être une limite...

    5684  Mots | 23  Pages

  • la notion de liberté

    Vade-mecum sur la liberté Considérations préliminaires Il convient tout d’abord de bien se rappeler que la liberté n’est pas une réalité concrète. Le mot désigne une abstraction qui se tire de la qualité de certains de nos actes. 1 – nous sommes, voilà le concret ; 2 – nous posons des actes concrets ; 3 – certains de ces actes sont des actes libres. Nous appelons liberté la qualité des actes libres. En tant que capables de poser des actes libres nous pouvons nous-mêmes être qualifiés de libres...

    7201  Mots | 29  Pages

  • Explications et commentaires de l'éthique

    Ces explications ont pour but de rendre le texte de l'Éthique plus accessible. Elles s'adressent surtout à des débutants en philosophie. Les "commentaires" mettent plutôt en avant un effort de compréhension du texte plus poussé et qui comme tel relèvent davantage d'une interprétation pouvant être jugée discutable. 1. Éthique : le but de la recherche philosophique n'est pas de rester purement théorique. Le but de la philosophie spinoziste est pratique, c'est-à-dire qu'il s'agit de transformer...

    2325  Mots | 10  Pages

  • Commentaire spinoza

    Corrigé complet du texte de Spinoza sur la sagesse et le plaisir 1ère partie : Introduction 1ère étape : l'accroche du texte L'aspiration du bonheur est aussi universelle que légitime parmi les hommes et le plaisir fait bien partie du bonheur même si ce dernier ne se réduit pas à lui. Ainsi, le plaisir a sa justification et c'est ce que Spinoza, auteur hollandais du XVIIème siècle a affirmé avec force en son Ethique dont notre texte est extrait. 2ème étape : la problématique En effet...

    4006  Mots | 17  Pages

  • Commentaire

    Les penseurs juifs de l'universel - Cours 1 La révolution Spinoza (82 mn) [pic]Robert Misrahi, Professeur de Philosophie à l'Université Paris I. [pic]Institut Universitaire d'Etudes Juives-Elie Wiesel | | Spinoza, Buber et Bloch: une même exigence d'absolu Trois penseurs juifs d'un messianisme laïc  ( 14m 50s ) [pic] L’institut se présente dans une perspective laïque et culturelle Il ne s’agit donc pas d’un cours de philosophie juive Le Propos de Misrahi, est d’étudier des penseurs...

    3120  Mots | 13  Pages

  • Liberté

    Liberté Liens : Matière & esprit, État, Devoir, Conscience... « Le poète est semblable au prince des nuées Qui hante la tempête et se rit de l’archer ; Exilé sur le sol au milieu des huées, Ses ailes de géant l’empêchent de marcher. » Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, L’Albatros. « Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées, Des montagnes, des bois, des nuages, des mers, Par delà le soleil, par-delà les éthers, Par-delà les confins...

    11700  Mots | 47  Pages

  • La liberté

    Introduction La liberté… Quel joli mot ! La liberté est un idéal. C'est justement parce qu'il nous plaît tant qu'il faut s'en méfier : LIBERTÉ : c’est un de ces détestables mots qui ont plus de valeur que de sens ; qui chantent plus qu’ils ne parlent ; qui demandent plus qu’ils ne répondent ; de ces mots qui ont fait tous les métiers, et desquels la mémoire est barbouillée de Théologie, de Métaphysique, de Morale et de Politique ; mots très bons pour la controverse, la dialectique, l’éloquence...

    6857  Mots | 28  Pages

  • La liberté est-elle une illusion ?

    faire l’expérience, du moins intérieure, d’une liberté de penser et d’agir, indépendamment de toute contrainte extérieure. Cette conviction intérieure est donc profondément ancrée en chacun de nous. 2) Annonce du sujet et problématisation : Cependant, la liberté ne serait-elle pas une illusion ? Ou pour le dire autrement, le fait de se sentir libre n’est-il pas susceptible de ne renvoyer qu’à une croyance illusoire ? Le sentiment immédiat de notre liberté est-il vrai, c’est-à-dire renvoie-t-il à une...

    2640  Mots | 11  Pages

  • Lutte pour la liberté de l'homme et la vérité est la plus difficile et la plus risquée qui soit.

    DISSERTATION SUJET : « La lutte pour la liberté de l’homme et la vérité est la plus difficile et la plus risquée qui soit. Immanquablement cette lutte exige des efforts surhumains et de grands sacrifices ». Qu’en pensez-vous ? INTRODUCTION L’être humain dans la recherche perpétuelle de son bien-être et de son épanouissement rencontre d’énormes obstacles parfois très complexes dont il se voit obliger de renoncer à soi-même ou de se...

    2119  Mots | 9  Pages

  • La liberté est-elle une illusion?

    La liberté est-elle une illusion ? Il nous faut partir de ce constat de départ que le sentiment commun et immédiat éprouvé par tout homme est de se sentir libre : en effet, chaque homme peut faire l’expérience, du moins intérieure, d’une liberté de penser et d’agir, indépendamment de toute contrainte extérieure. Cette conviction intérieure est donc profondément ancrée en chacun de nous. Cependant, la liberté ne serait-elle pas une illusion ? Ou pour le dire autrement, le fait de se sentir libre...

    2808  Mots | 12  Pages

  • La liberté est-elle une illusion ?

     La Liberté est elle une illusion ? Il nous faut partir de ce constat de départ que le sentiment commun et immédiat éprouvé par tout homme est de se sentir libre : en effet, chaque homme peut faire l’expérience, du moins intérieure, d’une liberté de penser et d’agir, indépendamment de toute contrainte extérieure. Cette conviction intérieure est donc profondément ancrée en chacun de nous. Cependant, la liberté ne serait-elle pas une illusion ? Ou pour le dire...

    2615  Mots | 11  Pages

  • La liberté est-elle une illusion ?

    chaque homme peut faire l’expérience, du moins intérieure, d’une liberté de penser et d’agir, indépendamment de toute contrainte extérieure. Cette conviction intérieure est donc profondément ancrée en chacun de nous. Cependant, la liberté ne serait-elle pas une illusion ? Ou pour le dire autrement, le fait de se sentir libre n’est-il pas susceptible de ne renvoyer qu’à une croyance illusoire ? Le sentiment immédiat de notre liberté est-il vrai, c’est-à-dire renvoie-t-il à une véritable connaissance...

    2810  Mots | 12  Pages

  • Dissertation philosophique : la liberté ne serait-elle pas une illusion ?

    La liberté est-elle une illusion ? A) L’analyse des termes du sujet : 1) La liberté : Il s’agit de toujours partir de la conception spontanée, immédiate que l’on se fait de la liberté, celle de l’ « homme de la rue » qu’aurait pu interroger Socrate. Ainsi, la liberté, c’est « faire ce que l’on veut », elle correspond, semble-t-il à la toute-puissance de la volonté de chacun. Spontanément, tout individu se sent libre dès lors qu’il peut accomplir tous ses désirs, toutes ses envies. Or l’expérience...

    2840  Mots | 12  Pages

  • La liberté est-elle une illusion ?

    La liberté est-elle une illusion ? I) La liberté est un sentiment immédiat : la thèse du libre arbitre II) La critique déterministe du libre arbitre III) La liberté est à conquérir : de la libération à la quête d’autonomie   Introduction à la dissertation 1) Amorce : Il nous faut partir de ce constat de départ que le sentiment commun et immédiat éprouvé par tout homme est de se sentir libre : en effet, chaque homme peut faire l’expérience, du moins intérieure, d’une liberté de penser...

    2725  Mots | 11  Pages

  • La liberté est-elle une ilusion?

    Dissertation – Exemple La liberté est-elle une illusion ? Travail préparatoire A) L’analyse des termes du sujet : 1) La liberté : Il s’agit de toujours partir de la conception spontanée, immédiate que l’on se fait de la liberté, celle de l’ « homme de la rue » qu’aurait pu interroger Socrate. Ainsi, la liberté, c’est « faire ce que l’on veut », elle correspond, semble-t-il à la toute-puissance de la volonté de chacun. Spontanément, tout individu se sent libre dès lors qu’il peut accomplir tous...

    3091  Mots | 13  Pages

  • Liberté

    La liberté Introduction 2 I. La liberté extérieure 3 A. La liberté comme absence d’entraves (Hobbes) 3 B. La liberté et la loi 3 1. Etat de nature et Etat social 3 2. Liberté négative et liberté positive 5 3. L’esclave et l’enfant 5 4. La liberté d’expression 6 C. Travail et liberté 6 1. La libération par le salaire 6 2. La libération par l’apprentissage (Hegel) 7 3. La libération par la technique (Marx) 7 4. Problème : quand il est enfin libre, l’homme est devenu esclave (Arendt)...

    16663  Mots | 67  Pages

  • La conscience d'être libre peut-elle être illusoire?

    De quelle que façon que la philosophie définisse la liberté j’ai le sentiment d’être libre dans certaines situations et de ne pas l’être dans d’autres. Autrement dit, chacun a une conscience d’être libre. Or cette conscience d’être libre semble constitutive de la liberté puisqu’il n’est pas possible de ne pas être libre sans le savoir. Être libre suppose que le sujet fasse ce qui vient de lui. Il est donc le seul à savoir s’il est libre, ce que veut dire la conscience d’être libre. Prétendre donc...

    1804  Mots | 8  Pages

  • Enfin que ça soit au travers de liberté ou de contrainte n’y a-t-il pas d’enseignement à tirer de cette culture ?

    La liberté Introduction 2 I. La liberté extérieure 3 A. La liberté comme absence d’entraves (Hobbes) 3 B. La liberté et la loi 3 1. Etat de nature et Etat social 3 2. Liberté négative et liberté positive 5 3. L’esclave et l’enfant 5 4. La liberté d’expression 6 C. Travail et liberté 6 1. La libération par le salaire 6 2. La libération par l’apprentissage (Hegel) 7 3. La libération par la technique (Marx) 7 4. Problème : quand il est enfin libre, l’homme est devenu esclave (Arendt)...

    16663  Mots | 67  Pages

  • La liberté et le désir

    si bornés qu’un objet est nôtre uniquement si nous l’avons, quand il existe pour nous comme capital... A la place de tous les sens physiques et intellectuels est apparue l’aliénation pure et simple des sens, le sens de l’avoir. »Marx Liberté et Désir Dans la philosophie occidentale, l’Homme est conçu sur le modèle d’un tribunal. Le fonctionnement d’un tribunal se distribue autour de trois pôles ou de trois instances : La loi, le juge et les accusés. En ce qui concerne les...

    8993  Mots | 36  Pages

  • Spinoza et la superstition

    ne seraient pas en proie à la superstition…… », le philosophe hollandais : Baruch Spinoza (1632-1677) se livre à une étude complète de la superstition. L’objet de ce texte consiste à dénoncer cette superstition au nom de la raison. Et, sa thèse consiste à soutenir que les hommes deviendraient superstitieux face à un avenir incertain. Pourquoi les hommes sont-ils superstitieux ? telle est la question que Spinoza pose. Et pour y répondre, le philosophe analyse de manière objective mais néanmoins...

    2240  Mots | 9  Pages

  • Cours Liberté

    La liberté Introduction I. La liberté extérieure A. La liberté comme absence d’entraves (Hobbes) B. La liberté et la loi 1. Etat de nature et Etat social 2. Liberté négative et liberté positive 3. L’esclave et l’enfant 4. La liberté d’expression C. Travail et liberté 1. La libération par le salaire 2. La libération par l’apprentissage (Hegel) 3. La libération par la technique (Marx) 4. Problème : quand il est enfin libre, l’homme est devenu esclave (Arendt) II. La liberté intérieure ...

    14470  Mots | 58  Pages

  • Spinoza

    Spinoza et la liberté. Pour Spinoza les hommes se croient libres au sens du libre-arbitre de Descartes et/ou chrétien (pouvoir de choix indéterminé et donc arbitraire, c’est à dire irrationnel) non seulement parce qu’ils ignorent les causes (conditions) qui affectent leurs appétits et leurs désirs (conscients) mais parce qu’ils s’en ventent : il critique le narcissisme de l’homme qui, afin de sauver son âme et son corps de la finitude, se croit un empire dans un empire, pour s’élever à la hauteur...

    958  Mots | 4  Pages

  • dissertation loi et la coutume

    que quand elle s’isole le plus complètement en elle-même, en envoyant promener le corps” - “Homme: animal dépourvu d’ailes, bipède, dont les ongles sont plats; celui qui, seul de tous les êtres, est apte à recevoir une connaissance, laquelle est de forme rationnelle” Platon sur la justice et la politique : - “Il y a, selon moi, naissance de société du fait que chacun de nous, loin de se suffire à lui-même, a au contraire besoin d’un grand nombre de gens” - “Le contraire de cette injustice serait...

    4687  Mots | 19  Pages

tracking img