Ça va aller.

754 mots 4 pages
ça va aller. T'as des amis, une famille, t'as tout ce qu'il faut pour être heureux, alors ça va aller. Ne t'en fais pas, je suis là, on est là, tout le monde est là pour toi. ça ira, je te le promets.

ça là, le "ça va aller", c'est ce qu'on répète encore et encore à nos amis, à nos proches quand ils vont mal. Et je trouve ça nul, complètement nul. On croit tous qu'en disant ça, la personne 'touchée' va aller mieux. On croit que son état va s'arranger, que ça va l'aider et qu'elle finira par se relever. Mais c'est du grand n'importe quoi. Le pire c'est qu'on est tellement habitué à le dire, que ça devient automatique à la longue. On le dit comme si on disait bonjour, comme une simple phrase des plus banales. Dans ce cas là, on dirait même plus des humains, mais des robots. "ça va aller" "ça va aller" "ça va aller, t'en fais pas, ne t'inquiètes pas" Mais qu'est ce que c'est débile! Depuis quand, sortir ces trois petits mots pitoyable, à une personne en larmes, à une personne au plus mal, va l'aider ? On l'sait très bien, ce que ça fait cette phrase, ces mots. On l'sait très bien ce que ça fait lorsque la personne qui déprime, c'est nous. On l'sait très bien que ça ne change absolument rien à notre état. On l'sait très bien tout ça, alors pourquoi continuer à rabacher "ça va aller, je te le jure" ? Là, vous qui lisez cette belle merde en c'moment même, j'suis certaine que vous êtes entrain d'dire "Ben alors faut faire quoi petite maligne ?". Et c'est normal. Mais vous voulez que je réponde quoi ? J'en sais rien de ce qu'il faut faire pour aider les gens. On me dit que je suis douée pour ça, et c'est peut-être vrai, mais comment voulez vous que je vous explique, comment aider une personne qui va mal ? Ya aucune solution remèdes. C'est pas comme un rhume ou une angine, ya pas de médicaments, ya rien. Ya seulement nous, seul face au chagrin de la personne. Alors on la regarde, on lui parle. De quoi ? De tout, d'absolument tout, mais surtout pas de la raison pour

en relation

  • Entretien sociologie transports en commun
    4149 mots | 17 pages
  • Francais
    1467 mots | 6 pages
  • Sahara
    368 mots | 2 pages
  • berzerk
    621 mots | 3 pages
  • Niall
    7558 mots | 31 pages
  • interview sociologie paris XIII
    15161 mots | 61 pages
  • L'accident
    1387 mots | 6 pages
  • Fiction
    2295 mots | 10 pages
  • Bébé
    1246 mots | 5 pages
  • Français
    3632 mots | 15 pages