Économie internationale

4070 mots 17 pages
|Les nouvelles théories du commerce international |
| |
|Economie Internationale |
| |
| |

Introduction

Dans le cadre de notre cours d’économie internationale et à la lumière des exposés précédents à savoir les théories traditionnelles et la théorie néoclassique, on enchaîne avec un sujet sur les nouvelles théories du commerce international. Car il s’avère parfaitement illusoire de comprendre la complexité des échanges internationaux sans avoir passé en revue ces pensées et ces théories qui ont donné une explication pointue du commerce international.

En fait ces théories se sont basées sur les anciennes pensées et c’est pour cette raison que l’on va remarquer qu’elles approchent le commerce international par une vision microéconomique.

Problématique

Qu’elle est l’apport de ces nouvelles théories au commerce international ?

Comment justifient-elles la spécialisation de certains pays dans certaines industries particulières ?

Sommaire

Les théories post H-O 5
Théorie de cycle de vie de produit 5
Modèle de gravité 5
La nouvelle économie géographique: 6
Le modèle de Krugman 7
Les économies d’échelle 7
La concurrence monopolistique : 8
Le modèle de Porter 10
Le modèle de diamant : 10
L’évaluation du modèle de porter 13

Les théories post H-O

Théorie de cycle de vie de produit

En théorie, la vie d'un produit se déroule de la même manière. Après une période de ‘recherche et développement', il est lancé sur le marché. De plus en plus de clients l'essaient

en relation

  • Economie internationale
    33152 mots | 133 pages
  • Economie internationale
    969 mots | 4 pages
  • Economie internationale
    516 mots | 3 pages
  • Economie internationale
    3428 mots | 14 pages
  • Economie internationale
    1570 mots | 7 pages
  • économie internationale
    22231 mots | 89 pages
  • Economie internationale
    7293 mots | 30 pages
  • Economie internationale
    889 mots | 4 pages
  • economie internationale
    20537 mots | 83 pages
  • Économi internationale
    3005 mots | 13 pages