économie

277 mots 2 pages
Question 1
. Il doit vouloir faire preuve de créativité François Rolland a ainsi des finalités entrepreneuriales : il a amené dans l’entreprise un nouvel état d’esprit. Cette vision valorise l’indépendance, l’autonomie, les compétences pour favoriser les relations entre les différentes parties prenantes et permettre d’innover dans le domaine qui tient à cœur à François Rolland c’est-à-dire la défense de l’environnement.

Les entrepreneurs, ont des caractéristiques communes. Le profil d’entrepreneur de François Rolland se caractérise par son dynamisme, son besoin de réalisation, d’indépendance, sa capacité à être un leader qui cherche à innover. Il est persévérant, passionné dans la réalisation de son objectif dans l’entreprise.

Question 2

La logique entrepreneuriale de François Rolland est adaptée à la forme de son entreprise car il est dans une PME, ce qui favorise les contacts et, les rapports. il peut valoriser les compétences des ressources humaines, des parties prenantes dans sa démarche d’entrepreneur.

Question 3

L’entreprise Freezer sait que ce qui peut se faire dans une petite entreprise est plus difficile à mettre en œuvre dans une grande entreprise. Le problème de management qui se pose est de savoir comment continuer a s’accroitre en terme de croissance en préservant les finalités, l’esprit que François Rolland cherche à apporter depuis le démarrage de son activité.

Question 4

La solution de François Rolland a été de se développer en doublant son effectif, en valorisant l’autonomie, et les compétences. Il a innové dans le domaine du développement durable ce qui lui a permis de continuer à croître en maintenant son état d’esprit.

en relation

  • Economie
    266 mots | 2 pages
  • Economie
    4159 mots | 17 pages
  • Economie
    318 mots | 2 pages
  • Economie
    3185 mots | 13 pages
  • Économie
    3385 mots | 14 pages
  • Economie
    360 mots | 2 pages
  • Économie
    1458 mots | 6 pages
  • Economie
    13562 mots | 55 pages
  • economie
    3070 mots | 13 pages
  • Economie
    974 mots | 4 pages