économie

3172 mots 13 pages
Ec-chaïri
Camélia
T°ES Sciences économiques et sociales
Dans les sociétés capitalistes modernes, la croissance économique est devenu un enjeu majeur qui fait l’objet d’une attention permanente de la part de l’ensemble de ses composantes. Dans ce contexte de crise mondiale, le gouvernement français dévoile, le mercredi 17 octobre, l’ouverture de la BPI (banque publique d’investissement) qui devrait permettre de redresser la situation du pays. La BPI s'adresse aux PME et aux ETI (Entreprises de taille intermédiaire). Elle balaye large, c'est une banque de proximité pour les PME, capable de leur faire contourner des banques rendues moins « prêteuses » par la crise. L'ambition suprême de la BPI est de doter la France d'ETI de taille suffisante pour innover et être présentes à l'international, comme c'est le cas en Allemagne, dont c'est la grande force. Ainsi, l’innovation et donc le progrès technique est devenu le principal atout pour favoriser la croissance économique. Défini comme l’ensemble des éléments de nature à améliorer les méthodes de production et la productivité, le progrès technique semble en effet présent partout dans notre quotidien, à travers les innovations qu’il génère. Nous verrons donc dans une première partie le progrès technique, considéré comme source essentielle de la croissance économique puis dans une seconde partie, les limites de celui-ci
I. Le progrès technique, source essentielle de la croissance économique.
Le progrès technique représente l’amélioration des techniques, y compris organisationnelles qui sont utilisées dans un processus de fabrication, ou ce qui concerne l’informatique, les capacités militaires, la médecine etc. Dans cette partie, nous verrons comment le progrès technique peut être considéré comme la source essentielle de la croissance économique. D’une part, nous verrons les théories des économistes qui définissent le progrès comme la source principale de la croissance et

en relation

  • Economie
    266 mots | 2 pages
  • Economie
    4159 mots | 17 pages
  • Economie
    318 mots | 2 pages
  • Economie
    3185 mots | 13 pages
  • Économie
    3385 mots | 14 pages
  • Economie
    360 mots | 2 pages
  • Économie
    1458 mots | 6 pages
  • Economie
    13562 mots | 55 pages
  • economie
    3070 mots | 13 pages
  • Economie
    974 mots | 4 pages