Écrire un conte philosophique à la manière de voltaire, dans lequel un jeune personnage naïf sera confronté à différentes réalités de la société d'aujourd'hui et tirera une leçon de toutes ses aventures, sous formes de morale.

Pages: 6 (1492 mots) Publié le: 27 mars 2011
Écriture d'invention N°1

Écrire un conte philosophique à la manière de Voltaire, dans lequel un jeune personnage naïf sera confronté à différentes réalités de la société d'aujourd'hui et tirera une leçon de toutes ses aventures, sous formes de morale.

Chapitre N°1 : Arrivé en France

Il y avait, à Marseille, un jeune homme fraichement débarqué du Maghreb, qui avait un caractère trèsdoux et semblait toujours prêt à apprendre de son prochain, il s'appelait Innocent. Certains médisants affirmaient qu'il était lâche et stupide alors qu'en vérité son seul tort, si il en est un, était d'être d'une naïveté sans borne. Il avait laissé sa famille au Maroc mais ne semblait pas bouleversé plus que cela, peut être la découverte de ce pays qu'il idolâtrait depuis toujours lui permettaitd'oublier sa tristesse.
Arrivé dans son « eldorado » il espérait y trouver un emploi, des camarades chaleureux et accueillants. Il erra longtemps dans la vieille ville, un sac de couchage sur le dos, et ses maigres économies rangées dans son petit sac. A la tombée de la nuit, tandis qu'il cherchait sans désespérer un abri pour la nuit, il fut interpellé par deux adolescents visiblement eux aussid'origine Africaine : «  Eh cousin ! Tu cherches quelque chose ? On a tout ce qu'il faut pour toi, de quoi te permettre de t'envoler vers tes délires les plus fous ! » Ils s'avancèrent vers lui l'invitant à les suivre. L'ingénu flatté d'être l'objet de tant d'attention les suivit sans se faire prier. Arrivé au niveau d'un immeuble assez glauque mais qui pourtant lui inspirait confiance, les deuxlascars lui firent signe d'entrer dans la cave du bâtiment. Une fois à l'intérieur l'un des deux jeune homme lui proposa une sorte de poudre blanche qui ressemblait à du sucre. Il en avala une grande quantité croyant qu'on lui offrait un mets local, quelques minutes après il sentit ses membres s'engourdir et avant même qu'il n'ait eu le temps de questionner l'un de ces deux généreux protecteurs ilsombra dans un sommeil profond et parcouru de songes étranges.
Il émergea de son sommeil tard dans la matinée, réveillé par un froid glacial, il se leva l'esprit pas très clair et eu la surprise se voir dépossédé de ses biens et perdu au milieu d'une rue de la ville. Il essaya en vain de se remémorer les évènement de la veille et finit par en conclure qu'il avait simplement du être la victime dequelques crapules de la ville et reprit son innocente déambulation. Tout était si beau, si grand, si illuminé, les rue de Marseille alignées dans une parfaite harmonie comme deux armée se faisant face, il arriva au vieux port et dans l'eau croupie il contempla son reflet, il avait perdu de son allure mais il restait optimiste et aspirait toujours à trouver un emploi.

Chapitre N°2 : A la recherched'un emploi

Au hasard d'une rue Innocent qui avait l'œil vif vit une affiche qui attira son regard. Il s'approcha et lu l'écrit :  « Salon recherche coiffeur expérimenté contactez nous au 2150112265 » Une aubaine pour lui qui était dans son petit village l'homme en charge de la coiffure d'autrui, et enthousiaste il s'empressa d'appeler l'annonceur : « Bonjours, j'appelle en raison de l'annonceque vous avez laissée. - Pour l'emploi de coiffeur ? -Oui c'est cela même, j'ai pratiqué la coiffure pendant de nombreuses années et je pense être apte à l'emploi. - Bien, je vous propose de passer au salon et nous en discuterons ensemble, mais si votre expérience est avérée, ça ne devrait pas poser de problème. » Il remercia chaleureusement la dame et triomphal, courut d'un pas léger àl'adresse indiquée.
Arrivé au salon, il découvrit une belle demeure et s'enthousiasma déjà à l'idée d'y travailler. Mais la première personne qu'il rencontra (probablement une cliente) ne répondit aucunement à ses salutations et au contraire, s'agrippa à son sac à main. Innocent quelque peu troublé mit cela sur le compte de sa piètre allure et de sa tenue précaire et décida tous de même de rentrer...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Ecrire un discours à la manière de Voltaire (Ironie)
  • écrire à la manière de La Bruyère;
  • Ecrire à la manière de Zola
  • Écrire a la maniere de balzac
  • Ecrire à la manière de rabelais ..
  • Ecrire à la manière de voltaire : critique d'un élément que les philosophes des lumières dénonçaient.
  • Sujet d invention ecrire une préface sur le conte philosophique de voltaire à savoir candide ou l'optimisme au moment de...
  • Ecrire à la manière d'un auteur.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !