Écriture de molière

Pages: 7 (1704 mots) Publié le: 14 avril 2011
Écriture
L'extraordinaire longévité du théâtre de Molière, qui depuis trois siècles suscite sans cesse de nouvelles interprétations, n'est pas due à son seul contenu, et, au dire de nombreux hommes de théâtre, elle est liée à la qualité de son écriture. Jacques Copeau a bien vu que «cette efficacité est propre à l'écriture théâtrale et aux moyens qu'elle met en œuvre.» Deux raisons, surlesquelles il convient de s'arrêter, ont poussé Molière à inventer une rhétorique nouvelle : la conscience des contraintes imposées par les conditions spécifiques de la représentation, et la conception d’une poétique originale, propre au genre dramatique comique.

Pour ce qui est des contraintes liées à la représentation, la critique s’est trop longtemps mépris sur ces questions : écrire un dialogue dethéâtre ne consiste pas simplement à juxtaposer des répliques, comme on le ferait spontanément au cours d’une conversation privée. Pierre Larthomas l’a montré (Le Langage dramatique, Paris, Armand Colin, 1972) : les conditions matérielles de la représentation et la fiction du jeu scénique font du texte de théâtre «un langage surpris» par un public auquel il n'est pas adressé directement, et ledramaturge est tenu de compenser constamment la perte d'informations qui risque de se produire en raison de cette situation très particulière. En quoi un spectateur de théâtre se sentirait-il concerné, et a fortiori touché, par les propos qu’échangent deux étrangers — les personnages —, à une bonne dizaine de mètres de lui? Comment pourrait-il percevoir les légères inflexions de voix, les finesnuances qu'exprime leur physionomie, tous les signes discrets qui contribuent, au cours une conversation privée, à nuancer le message proprement verbal? Formé sur les planches, Molière sait d'expérience que le théâtre impose une stylisation de l'écriture, répondant à des lois propres au genre comique et qui en accroît l'efficacité dramatique. La méconnaissance de cette spécificité a longtemps déroutéles critiques, qui, grammairiens ou puristes, estimaient le style de théâtre à l’aune de celui des prosateurs ou des poètes «ordinaires», si l’on ose dire. On a même prétendu que Molière n'écrivait pas bien! Alexandre Dumas, qui pour sa part, connaît bien ces questions, le rappelle de manière imagée :

Ces incorrections, si choquantes à la lecture, non seulement passent inaperçues à la scène dansl'intonation de l'acteur et dans le mouvement du drame, mais encore elles donnent quelquefois la vie à l'ensemble, comme des petits yeux, un gros nez, une grande bouche et des cheveux ébouriffés donnent souvent plus de grâce, de physionomie, de passion, d'accent à une tête que la régularité grecque. (Préface du Père prodigue)

Ce qui passerait aux yeux du lecteur non averti pour une négligenceou une facilité constitue pour le comédien soit un point d'appui précieux à sa respiration du texte, soit un indice d'émotivité qui l'aide à trouver le ton juste de sa réplique. Nous n’en voulons qu’un seul exemple, celui des interjections qui précèdent une réplique, et qu’on a naïvement considérées comme des «chevilles» permettant au poète d’obtenir des alexandrins de douze syllabes — remarqueinepte, soit dit en passant, lorsqu’on connaît la maîtrise technique des dramaturges de ce temps en matière de versification. Les gens de théâtre savent bien que l’explication est ailleurs, et que ces éléments sont essentiels au jeu de l'acteur. Louis Jouvet ne cesse, dans ses cours d'art dramatique, d'attirer l'attention de ses élèves sur l'importance de l'intonation initiale :

UN ELEVE.— «Ah!Ce oui se peut-il supporter?»
LOUIS JOUVET— «Ah!» étonné. Il faut apprendre à mettre les sentiments dans les exclamations […]. Tout l'étonnement sur le «Ah!» et le reste de la phrase tombe tout seul si ta réaction est vive sur le «Ah!».

Le second élément qui pousse Molière à élaborer une rhétorique nouvelle, c'est la nécessité de forger un outil neuf, un langage dramatique propre à répondre...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Ecriture d'invention sur la pièce dom juan de molière
  • écriture
  • Ecriture
  • Écriture
  • Ecriture
  • ecriture
  • Écriture
  • Ecriture

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !