Écrivain ou réalisateur de cinéma? alexandre sokourov

Pages: 19 (4692 mots) Publié le: 16 mars 2011
INTERVIEW D'ALEXANDRE SOKUROV

Cette interview date du 28 mai 2001. Alexandre Sokurov était venu, à mon invitation, parler à l'Université de Genève et au Centre Animation Cinéma (CAC) de Genève. Il passa trois jours chez moi, dans mon village haut-savoyard. Le temps était splendide, il avait l'air heureux. Pour l'interviewer je lui proposai une balade au bord du Léman. Nous allâmes aucharmant bourg médiéval d'Hermance, entre bord du lac et côteaux plantés de vigne. L'Auberge de la Croix Fédérale était fermée ce jour-là. Nous nous installâmes à une table de la terrasse. L'enregistrement est parfois inaudible parce qu'une voiture passe. Il est continuellement accompagné par un strident pépiement des oiseaux. Je l'ai écouté, déchiffré et traduit du russe en un seul temps. Aussi lafidélité du mot à mot n'est pas absolue. Mais je réponds de la fidélité d'ensemble.

Georges NIVAT

- Pour qui faites-vous des films ?
- Pour moi-même bien sûr. Si je les faisais pour quelqu'un d'autre, ils ne seraient pas si variés, ni si solidaires d'un même système. Si tu fais pour un autre, tu es toujours subordonné d'une façon ou de l'autre. Si tu le fais pour soi, et parce que ça nepeut pas être autrement, alors tout est différent.

- Comment vos cycles naissent-ils et meurent-ils?

- Ils ne meurent jamais. Ils se poursuivent. Ils sont comme des signes, un canon si l'on peut dire. Parce qu'il est très important pour moi de me limiter, de me mettre dans le cadre d'un canon. Je ne dirais pas que c'est une violence faite à ma liberté, ou à mes possibilités, parce que lecanon, ou ce qui est canoniquement antérieur a atteint de telles proportions d'expressivité, est devenu une telle tour verticale que c'est un exemple trop contagieux. L'essentiel pour moi est donc de trouver un moyen d'auto-limitation. C'est la raison pour laquelle apparaissent les Elégies et le cycle Mère et fils, Père et fils, peut-être Sœur et frère. C'est la raison du cycle historique Moloch,le Signe du Taureau, Hiro Hito et sans doute aussi Goethe et Thomas Mann. Objectivement mes intérêts sont immenses, très larges. Souvent je suis mécontent de moi-même, les automobiles, les oiseaux, les fleurs, les caractères humains, les instruments. Pour l'art absolument tout est intéressant sauf la représentation de l'action. J'avais commencé pour Pages à voix basse, mais j'ai vu que c'étaitinintéressant, sans importance.

Exister c'est être dans des limites. L'essentiel est définir la direction du mouvement, et parfois l'inertie du mouvement. Je travaille seul, je n'ai ni coauteurs, ni rédacteurs. J'ai compris qu'il me fallait élaborer mon propre système de définitions et de limites. J'ai un scénariste, Youri Arabov, qui accompagne toute ma vie professionnelle. Mais c'est moncollaborateur, pas mon rédacteur ou critique. Nous sommes ensemble. Le contrôle est le mien. L'art et la bohême, un rapport bohême ou relâché à l'art c'est totalement incompatible. Impossible de se relâcher. Impossible de rester sans surveillance, ma propre surveillance.

- La littérature est un meurtre, le meurtre d'Abel par Caïn et tous les meurtres qui s'ensuivirent. Mais vous ne voulez pasd'action. Est-ce pour cela qu'il faut des "élégies"? Parce que vous ne voulez pas filmer le meurtre de l'usurière?
- En réalité c'est pour moi le thème le plus difficile, le plus dur, celui qui fait mal. Je sens mon incompatibilité avec l'art, avec le monde professionnel de mon propre art, avec la tradition poétique et dramatique elle-même, que j'aime, la classique. Pourquoi ? je n'y ai pas pensé.- Il y a un crime dû à Dieu, ou au cosmos, c'est la mort elle-même. Qui a inventé la mort ? N'est-ce pas tragique ? Parler de la mort comme facteur criminel de l'homme, le crime humain – tout s'est enlisé avec cela. Peut-être les hommes ont peur de poser la question : qui finalement tue tout le monde ? Je n'ai pas peur de poser cette question. Quant à être entendu, je ne serai pas entendu. Je...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Typologie de la femme au cinema au travers de realisateurs masculin
  • Films & réalisateurs du cinéma français avant la deuxieme guerre mondiale
  • Alexandre
  • Alexandre
  • Alexandre
  • Alexandre
  • Alexandre
  • Alexandre

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !