Écume

Pages: 2 (269 mots) Publié le: 14 novembre 2010
Le personnage est également caractérisé par le cadre dans lequel il vit. A ce personnage atypique correspond un lieu surprenant.
Ce lieu respire le luxe et lafacilité du milieu bourgeois, le travail en moins, ce qui crée un premier décalage par rapport à la norme bourgeoise du XIX°. Ce décalage se trouve accentué par lafantaisie.
- cet univers est en effet composé d'éléments irréalistes : le miroir grossissant effraient les boutons qui rentrent alors sous la peau, tout comme les paupièresrepoussent.
- Système de vidange de la baignoire (description technique)
- Abondance des glaces et miroirs (univers de reflets et d'artifices)
Le personnage s'y livreà des gestes absurdes :
- usage du gros sel pour assécher le tapis de salle de bain : « le tapis se met à baver » : on est presque dans une personnification ici avecdes objets animés (mais pas registre fantastique car cela ne suscite pas l'inquiétude chez le lecteur, plutôt le rire ou le sourire)
- trou dans la baignoire pour lavider
- se taille les paupières avec un coupe-ongles (objet détourné de son usage initial)
Les éléments qui constituent les vêtements sont également surprenants :- « cuir de roussette » : la roussette peut désigne rune chauve-souris ou une sorte de requin, or il est difficile d'imaginer que l'on puisse véritablement en fairedes sandales. Le terme roussette est aussi employé comme un prénom pour nommer les vaches....
- Rareté de la calmande noisette
A cela s'ajoute la critique implicite dumonde du travail lorsque le narrateur évoque Chick : travail insuffisant pour survivre, emprunt nécessaire, ingénieur exploité et payé moins que les ouvriers.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Ecume
  • Écume des jours
  • Ecume des jours
  • Écume des jours
  • Écume des jours
  • ecume des jours
  • Ecume des jours
  • Ecume des jours

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !