Éloge et blâme du souverain

Pages: 2 (328 mots) Publié le: 11 novembre 2012
de ce qui ne doit pas être un roi qu’il présente. Picrochole est un souverain infantile et influencé par ses conseillers : « Longeant la côte à la main gauche, vous dominerez toute la Narbonnaise, laProvence et les Allobroges, Gêne, Florence, Lucques, et adieu Rome ! Le pauvre Monsieur du pape meurt déjà de peur ! – Par ma foi, dit Picrochole, je ne lui baiserai pas les pantoufles. » l. 23-26.Cet extrait nous montre bien que les conseillers imposent leurs projets belliqueux à ce roi capricieux. Ce blâme du souverain est porté par un registre comique, dans cet extrait de roman : lesconseillers ont des noms ridicules : « Merdaille, Menuaille, Spadassin » ; l’énumération des territoires à conquérir est démesurée et obsolète et suscite aussi le rire : « Il nous faut d’abord conquérirL’Asie Mineure, La Carie, la Lycie, la Pamphylie, la Cilicie, la Lydie, la Phrygie, La Mysie, la Bithynie, Carrisie… » l. 33-34. Le document 1, extrait du Prince de Machiavel présente un roi pragmatique etcruel. Le portrait de ce souverain n’est ni un éloge ni un blâme : Machiavel s’interroge pour savoir quelle est la bonne attitude à adopter quand on est un souverain : être aimé ou criant ? Il conclutqu’il vaut mieux être craint : « les hommes hésitent moins à nuire à un homme qui se fait aimer qu’à un autre qui se fait craindre ». Machiavel met une argumentation très didactique et clairementconstruite au service de son idée : il commence par donner l’exemple des exécutions exemplaires (premier paragraphe), puis en déduit la question à laquelle il se propose de répondre : « Là-dessus naît unedispute : vaut-il mieux être aimé que craint ? » l. 7. La réponse à cette question se fait grâce à un argument fort : « Car c’est une chose qu’on peut dire de tous les hommes : qu’ils sont ingrats… »l. 11. La coordination « car » est très fréquente dans cet extrait d’essai pour introduire les arguments qui étayent la thèse. Les quatre documents présentent donc une image différente du...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Question de corpus éloge et blâme du souverain
  • Éloge et blame
  • Eloge ou blame
  • Eloge du blame
  • Blame ou eloge
  • Eloge et blame
  • Éloge blâme
  • Eloge ou blame de l'éducations colaire actuelle + corpus

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !