Éloge paradoxale : la paresse

382 mots 2 pages
Eloge de la Paresse.

Les « paresseux », adeptes de la paresse n’ont de cesse d’être blâmés. La société ne se penche pas, ne serait-ce qu’une seconde sur cette question existentielle : « La paresse est-elle réellement si mauvaise ? » Pour elle, un paresseux est différent. Et s’il est critiqué, c’est qu’il l’a mérité. Mais le monde est dans l’erreur ! Dans l’erreur lorsqu’il critique et haït la paresse ! Dans l’erreur lorsqu’il fait tout son possible pour lutter contre celle-ci. Il la combat, nuit et jour, travaillant sans relâche, pour la tenir à l’écart.

Paresse, travail. Travail, paresse. Deux opposés. Il est vrai, je l’admets, que le travail est essentiel au bon fonctionnement de la société. Mais sommes-nous venus au monde dans le seul but de faire avancer cette société ? Pensez-vous sincèrement que se tuer à la tache soit la plus belle récompense qu’une vie puisse réclamer ? Non ! Vous le savez, tout comme moi, même si vous refusez catégoriquement de l’admettre ! La vie ne vaut la peine d’être vécue que si nous ne regrettons nos actes à aucun moment. Le travail, d’apparence si bénéfique, n’est qu’un obstacle. Un ennemi qui vous traque sans répit, qui vous dévore petit à petit jusqu’à l’épuisement total de votre force physique, ne laissant de vous, qu’une carcasse usée par les efforts, usée par la vie.

La paresse, en revanche, est le plus bel et doux de tous les transports. N’avez-vous donc pas remarqué quel plaisir on éprouve lorsque l’on se retrouve à ne rien faire ? Quel bien être l’on ressent, simplement en attendant que les secondes s’égrainent ? Le simple fait de paresser, de s’exiler dans ses pensées, d’oublier, ne serait-ce qu’un instant, se problèmes quotidiens, permet à l’homme de réfléchir. Réfléchir à des sujets, qui en temps normal, ne lui seraient jamais venu à l’esprit.

Laissez de coté vos idéaux, vos idées préconçues et prenez un moment pour songer à mes propos. La vérité vous apparaîtra alors très clairement. L’épanouissement

en relation

  • Eloge paradoxale de la paresse
    421 mots | 2 pages
  • Le paresseux - saint amant
    543 mots | 3 pages
  • Sonnet de saint amant
    655 mots | 3 pages
  • Saint Amant Le Paresseux
    454 mots | 2 pages
  • Le paresseux
    474 mots | 2 pages
  • Saint amant - le paresseux - commentaire
    1530 mots | 7 pages
  • Tartuffe drame ou comédie ?
    835 mots | 4 pages
  • Lecture analytique n 1
    1116 mots | 5 pages
  • Le paresseux - saint amant
    856 mots | 4 pages
  • L'eloge paradoxale
    428 mots | 2 pages