Émile zola, nana

Pages: 27 (6541 mots) Publié le: 3 mai 2010
Chercher les Idées est la quête du philosophe.
Une idée est une représentation de l'esprit. C'est un objet de l'univers intérieur humain qui s'appuie et se construit à travers des images diffuses et oniriques. L'idée n'existe que si elle est exprimée, autrement elle reste une partie d'une élaboration mentale (proche de la conscience).
Pour Platon, l'Idée préexiste à la matière. L'essence estpremière, supérieure. Ce point de vue est discutable. Jean-Paul Sartre dira quant à lui que l'existence précède l'essence. Pour Platon, il existe un Monde intelligible. Ce Monde des Idées s'oppose à celui des phénomènes contingents, accidentels, fluctuants, multiples, celui des apparences perçues par les sens le " monde sensible". Platon oppose donc un monde d'essences unes, éternelles, parfaites àun monde factuel terrestre. Le débat n'est pas clos. Selon J.-Fr. Pradeau," idéa désigne la réalité ou nature intelligible, quand eîdos désigne la forme de cette réalité, telle qu'on peut la retrouver dans les choses sensibles qui y participent (comme on retrouve la forme du beau dans les belles choses)".
• John Locke, Essai sur l'entendement humain, 1690.
• David Hume, Traité de la naturehumaine, 1739-1740.
• Henri-Dominique Saffrey, "Origine, usage et signification du mot IDEA jusqu'à Platon", IDEA, VI Colloquio Internazionale, Roma, 5-7 gennaio 1989 (Lessico intellettuale Europeo, 51), a cura di M. Fattori e M. L. Bianchi, Roma, Éd. dell'Ateneo, 1990, pp. 1-11.
Notes et références [modifier]
1. ↑ Platon, Philèbe, trad. et prés. Jean-François Pradeau, Garnier-Flammarion, 2002,p. 241.
Qu’est-ce qu’une idée ?

La philosophie est la discipline des idées, et c’est la même chose de connaître un philosophe et de comprendre ses idées. Mais tout le monde a des idées, à un niveau ou à un autre : on peut avoir une idée pour le repas de soir ou pour les vacances de l’année prochaine. L’idée définit la pensée : penser, cela ne consiste pas à produire des représentations danssa tête mais à avoir des idées. Souvent, par exemple devant une question philosophique, nous n’en avons pas : la question ne nous dit rien, et on sèche devant sa feuille ou son écran, à moins qu’on essaie de se tromper soi-même en s’en tenant aux idées des autres [1]. Et soudain, nous prenons conscience que nous sommes en train de travailler, engagés sur une voie plus ou moins prometteuse maisdont nous ne pourrons définir la valeur qu’après coup : une idée nous est venue. Les idées, donc, on ne les produit pas : elles nous viennent. L’idée relève donc de l’avoir, et pas du tout du faire : quand on n’a pas d’idée, on ne peut pas y remédier en en fabriquant ; il faut attendre qu’il en vienne – le mieux à faire étant d’essayer de se rendre disponible .La pensée n’est en ce sens pas uneactivité qu’on puisse revendiquer : quand aucune idée ne nous est venue, malgré tous les efforts mentaux qu’on a pu faire, on n’a pas pensé. Inversement, il y a des gens à qui des idées viennent tout le temps. Parfois c’est merveilleux, comme chez les philosophes dont l’étude des textes fait apparaître plusieurs idées par ligne ; parfois c’est consternant, comme chez ce gens qui ne tiennent pas enplace et qui agitent continuellement l’air autour d’eux. Penser, ce n’est donc pas forcément penser bien ni de manière intéressante : s’il y a des idées riches et géniales (par exemple celle d’Aristote de distinguer la puissance et l’acte, celle de Kant de renverser le modèle qu’on a spontanément de la connaissance), il y a des idées pauvres et banales comme celles que nous avons quotidiennement àpropos des petites choses de la vie, des idées qui ne donnent rien, et même des idées, par exemple en politique, dont on peut dire qu’elles sont immondes. Mais enfin toutes ces idées ont en commun d’être des idées c’est-à-dire d’être venues à leurs auteurs, et de révéler que la vraie nature de la pensée n’est absolument pas d’être une acticité subjective comme on l’imagine si facilement. Car...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Nana, emile zola
  • Nana emile zola
  • Nana, emile zola
  • Personnage de nana ( emile zola)
  • etude de nana de emile zola
  • Nana, emile zola
  • Histoire de Nana
  • Émile zola

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !